De plus en plus d’échanges entre Israël et le Maroc
Rechercher

De plus en plus d’échanges entre Israël et le Maroc

Malgré l'absence de relations diplomatiques officielles entre Israël et le Maroc, de plus en plus d'échanges ont lieu

Le roi Mohammed VI du Maroc pendant la cérémonie de ré-inauguration de la synagogue Ettedgui de Casablanca, le 16 décembre 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Le roi Mohammed VI du Maroc pendant la cérémonie de ré-inauguration de la synagogue Ettedgui de Casablanca, le 16 décembre 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)

En quelques semaines, depuis le mois décembre, des signes de « normalisation » des relations en Israël et Maroc ont interloqué plusieurs observateurs, notamment dans le monde arabe.

TSA-Algerie s’est ainsi posé la question des relations israelo-marocaines suite à la visite récente d’une délégation de Marocains en Israël, dans le cadre d’un colloque sur l’amitié judéo-marocaine.

Quelques semaines plus tôt, plusieurs enseignants et journalistes marocains s’étaient rendus en Israël sur invitation du ministre israélien des Affaires étrangères. Cette visite avait créé une polémique dans le royaume.

Le journal en ligne rappelle qu’un aperçu des relations officieuses entre les deux pays était apparu après les « révélations fracassantes faites par Wikileaks sur les rencontres au sommet, notamment en 2009, entre le ministre des Affaires étrangères israélien, Avigdor Liberman et son homologue marocain, Taïeb Fassi-Fihri ».

Sur un autre plan, en décembre, le roi avait assisté à la cérémonie de ré-inauguration de la synagogue Ettedgui de Casablanca la semaine dernière.

La synagogue et le musée adjacent d’El Mellah, qui raconte l’histoire juive au Maroc, ont été restaurés dans le cadre de la deuxième phase d’un programme gouvernementale visant à réhabiliter la Vieille Ville de Casablanca.

L’agence marocaine de presse officielle notait que le projet de rénovation « reflète l’intérêt spécial » du roi du Maroc pour « l’héritage culturel et spirituel de la communauté juive marocaine. »

Plus tôt en octobre, on apprenait que ces liens étaient sans doute plus forts et profonds encore? Certains d’entre eux étaient demeurés secrets. En effet, en 1965, le roi Hassan II a transmis à Israël des enregistrements d’une rencontre cruciale entre les dirigeants arabes où ils discutaient de leur préparation à la guerre contre Israël.

En se fondant sur ces enregistrements, ainsi que d’autres renseignements rassemblés dans les années précédant la guerre, Israël a lancé une frappe préventive au matin du 5 juin 1967, bombardant les aérodromes égyptiens et détruisant presque tous les avions de chasse de l’Egypte.

Ainsi, malgré la rupture des relations diplomatiques en 2000 entre Israël et le Maroc, les échanges n’ont apparemment jamais cessé, et ils puisent leur solidité dans une histoire ancienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...