Le ministre de l’Economie, Nafatali Bennett répond au Grand Rabbin sépharade, Yitzhak Yosef, qui a déclaré vendredi que les Juifs devaient arrêter de tenter de se rendre au mont du Temple à Jérusalem et qui a qualifié ces visites de provocation. Il ajoute aussi que c’est la cause de la récente vague d’attentats terroristes dans la capitale.

« Non, Honorable Grand Rabbin, le sang des Juifs a coulé car les Arabes les ont tué », écrit sur Facebook Bennett vendredi après-midi.

Le député du Likud, Moshe Feiglin, a aussi critiqué les commentaires du rabbin. Il a appelé le mont du Temple « la place la plus sacrée pour le peuple juif, le cœur du cœur de notre capitale ».

« Si nous nous retirons de cet endroit, où serions-nous ? » a-t-il déclaré selon Israel radio, ajoutant que la prière juive était nécessaire pour le site.

Le mont du Temple qui abrite le dôme du rocher et la mosquée AL-Aqsa – où les récents affrontements entre la police et les Palestiniens ont contribué à intensifier les tensions dans la ville – et est vénéré par les Juifs comme le lieu où se trouvait les temples juifs décrits dans la Bible, et de fait est considéré comme le site le plus saint du judaïsme. Le mont du Temple est le troisième site saint de l’islam.

En vertu des termes de l’arrangement actuel, le site est sous la tutelle de la Jordanie – tel que cela est affirmé dans l’accord de paix de 1994 – et les Juifs sont autorisés dans l’enceinte mais ne peuvent pas prier ou le transformer en lieu de culte.

Plus tôt dans la journée de vendredi, Yosef a exhorté les visiteurs Juifs d’arrêter de se rendre au mont du Temple pour instaurer le calme dans la capitale après des semaines de violences et d’affrontements religieux aux alentours du site saint.