Alors que des émeutes font rage à travers le pays pour une quatrième journée consécutive, la police israélienne publie une déclaration aux conducteurs juifs, les enjoignant de ne pas traverser les villages de Galilée de Kafr Kanna et Turan, ainsi que d’autres communautés arabes israéliennes de Basse Galilée.

La recommandation de la police a été émise quelques heures après qu’un Israélien a été légèrement blessé lorsque sa voiture a été heurtée par un rocher près de Turan, et suite aux échauffourées qui ont éclaté sporadiquement à Kafr Kanna, en réaction à la mort par balle vendredi soir de Kheir Hamdan, 22 ans, abattu par la police. Hamdan aurait attaqué une voiture de police muni d’un couteau.

Selon la police, des rapports du renseignement indiquent que des assaillants projettent de prendre des Juifs pour cible dans la région de Kafr Kanna et Turan, a rapporté la Dixième chaîne.

La poursuite des violences ne montre aucun signe d’apaisement, alors que des dizaines de manifestants ont affronté la police dans plusieurs villes arabes israéliennes à travers le nord du pays. A Shfaram, des manifestants masqués ont lancé des pierres sur une voiture de police, causant de légers dommages au véhicule. Personne n’a été blessé dans l’incident et la police recherche l’auteur de l’attaque.

Dans le village arabe israélien d’Ibillin, des émeutiers ont lancé des cocktails Molotov sur une unité de la police des frontières stationnée dans la région. La police a arrêté deux hommes au cours de la manifestation, selon la Dixième chaîne.

Dans la Vieille Ville de Jérusalem, la police a arrêté un Palestinien de 17 ans qui avait tenté de cacher un couteau de boucher sous ses vêtements. La police a emmené l’adolescent pour interrogatoire, et posté une photo du couteau sur Twitter.

La police a brièvement évoqué la possibilité d’un nouvel attentat nationaliste quand le corps d’un homme dans la quarantaine a été trouvé avec des traces de violence, sous une camionnette abandonnée sur la route en dehors de Nazareth. Mais plus tard, elle a déclaré que le meurtre de l’homme, Fuad Halaf de la ville arabe de Muqeibla, était probablement de nature criminelle.

Le cabinet de sécurité israélien s’est réuni mardi soir à Jérusalem pour discuter de l’escalade de la situation sécuritaire. Des forces de police et de sécurité ont été déployées à travers les grandes villes et la Cisjordanie pour restaurer le calme après plusieurs jours de troubles et une vague d’attaques violentes, dont des coups de couteau mortels à Tel Aviv et au Gush Etzion.

Selon la Deuxième chaîne, l’armée israélienne a affecté 2 000 combattants supplémentaires pour sécuriser les implantations juives de Cisjordanie. Les soldats de Tsahal auraient été postés tous les quelques centaines de mètres le long de la route 60, la principale artère nord-sud qui traverse la Cisjordanie.

AFP a contribué à cet article.