Le président de l’AP Mahmoud Abbas a affirmé mardi à Alger qu’en cas d’échec du projet de résolution soumis par les Palestiniens à l’ONU ils « ne traiteront plus » avec le gouvernement israélien, selon l’agence APS.

« Si le projet arabo-palestinien soumis au Conseil de sécurité pour mettre fin à l’occupation ne passe pas, nous serons contraints de prendre les décisions politiques et légales nécessaires » a déclaré M. Abbas.

« En cas d’échec, nous ne traiterons plus avec le gouvernement israélien qui se verra, alors, contraint d’assumer ses responsabilités, en tant qu’occupant » a-t-il menacé.

Les Palestiniens ont soumis la semaine passée au Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution suggérant d’aboutir à un accord de paix avec Israël dans un délai de douze mois, afin qu’Israël se retire avant fin 2017 aux frontières de 1967. Ils se disent cependant prêts à l’amender pour échapper à un veto américain.

« Nous sommes déterminés à recouvrer les droits de notre peuple, y compris le droit au retour et la libération de tous les prisonniers palestiniens détenus dans les geôles israéliennes. Nous ne cèderons pas à la politique d’hégémonie et d’oppression israélienne » a souligné le président palestinien.

« La Palestine finira pas arracher son indépendance et s’imposer en tant qu’Etat indépendant ayant Jérusalem pour capitale » a ajouté M. Abbas précisant que « la cause palestinienne est à la fois la clé de la paix et de la guerre au Proche-Orient ».