Des centaines de sauveteurs et les Forces de défense israéliennes s’apprêtaient à partir au Népal, ce dimanche, pour aider le pays de l’Himalaya à faire face aux conséquences du séisme dévastateur de la veille.

L’armée israélienne envoie 260 personnes qualifiées pour assister le pays après le tremblement de terre au Népal, qui a tué plus de 2 300 personnes et rasé de vastes zones de Katmandou.

L’équipe de Tsahal se concentrera sur la recherche, le sauvetage et la création complète d’un hôpital de secours, qui sera opérationnel dans les 12 heures suivant le débarquement.

« Parce que nous arrivons dans un délai relativement court, nous espérons trouver des survivants sous les décombres, donc à ce stade, la principale mission est de sauver des vies », a déclaré le Col. Yoram Loredo, qui est le commandant de la Recherche et du Corps de sauvetage et le chef de la délégation de Tsahal au Népal.

L’équipe de recherche et de sauvetage a 60 membres et peut fonctionner dans trois endroits différents simultanément. La délégation de Tsahal a loué deux Boeing 747 pour transporter le personnel et 95 tonnes de provisions.

« Vous êtes envoyés sur une mission importante », a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Laredo avant qu’il ne décolle. « C’est le vrai visage d’Israël : un Etat qui vient en aide à ceux qui sont loin lors de moments comme ceux-ci. Bonne chance, nous comptons sur vous. »

L’aéroport de Katmandou est actuellement ouvert aux vols de secours, mais le mauvais temps a retardé le décollage des vols de Tsahal. Ils étaient prévus pour partir à 7h et n’ont décollé qu’à 20h.

L’hôpital de secours comprendra « des départements de médecine pédiatrique, chirurgicale, interne, néonatale et des services de radiologie, ainsi qu’une maternité et des services d’urgence une salle d’opération », a déclaré Tsahal dans un communiqué.

Tsahal a ajouté que l’hôpital serait en mesure de traiter environ 200 patients par jour.

« C’est une grande et importante délégation avec un grand personnel haut de gamme, y compris les 40 médecins et infirmières de l’hôpital de secours », a déclaré Laredo dans le communiqué.

Le premier avion de Magen David Adom (MDA) est parti tôt ce dimanche matin avec des fournitures médicales et des approvisionnements pour bébé et est arrivé au Népal à 10h30.

Le directeur du MDA, Eli Bean, a déclaré que les ambulanciers sont allés directement à la Maison Chabad pour créer un poste de premiers soins. Tsahal et MDA concentrent leurs efforts dans la capitale de Katmandou, qui a la plus forte concentration de blessés. Il y a 15 ambulanciers paramédicaux et médecins mobilisés sur la mission MDA, selon le porte-parole de MDA Zaki Heller.

Tevel B’Tzedek, une organisation israélienne à but non lucratif qui a travaillé dans les villages népalais grâce à des volontaires juifs dans les domaines de l’agriculture et de l’éducation, sert à faciliter l’arrivée des nombreux groupes d’aide israéliens se rendant au chevet du Népal.

« Nous sommes dans une position unique pour aider parce que nous avons un important personnel qui connaît très bien Katmandou et parle la langue, ainsi que du personnel népalais », a déclaré Micha Odenheimer, le directeur de Tevel B’Tzedek.

Tevel B’Tzedek propose actuellement des programmes de bénévolat à long terme au Népal et au Burundi. Tevel B’Tzedek compte environ 50 bénévoles et salariés israéliens et environ 50 employés népalais. Aucun membre du personnel ou bénévole n’a été blessé, mais 14 bénévoles et deux membres du personnel travaillent dans un village nommé Manegau, dans le quartier Kabri, qui a été lourdement endommagé.

« Au Népal, il y a beaucoup de confiance placée en Israël » a ajouté Odenheimer. « Israël a une très bonne réputation, et [les pays] sont amis de longue date. Israël est très respecté par l’armée népalaise, ce qui est déterminant. Israël a l’avantage de pouvoir s’intégrer dans les efforts déployés par le Népal,». Il précise aussi que l’armée israélienne a fourni beaucoup d’aide sociale et militaire dans les années 1960, après que le Népal a reconnu l’Etat d’Israël.

Inbar Eron, qui fait partie du personnel israélien de Tevel B’Tzedek dans Manegau et habite dans le pays depuis un an et demi, était avec un groupe de 18 volontaires israéliens et deux membres du personnel.

« Tout le monde est à l’extérieur de leurs maisons, parce qu’il ne reste pas grand-chose des maisons », a-t-elle écrit dans un message WhatsApp au Times of Israel. « Nous parvenons à gérer notre deuxième nuit dehors, mais maintenant, il commence à pleuvoir des cordes. » Elle raconte que pour le moment, ils restent dans leur village, à une heure et demi de Katmandou, car aller ailleurs est impossible.

Ce dimanche soir, IsraAID enverra une équipe de premiers secours post-catastrophe pour déterminer les besoins et les équipements avant une plus grande équipe d’intervention d’urgence. IsraAID construira également des espaces propices aux enfants destinés aux enfants errant dans les rues.

Des dizaines de répliques ont secoué la région depuis le tremblement de terre initial de magnitude 7,8 ce samedi à 11h56 heure locale, forçant les habitants à rester dans les rues dans le froid. Les orages sont prévus pour la semaine à venir, ce qui fait de la construction des abris temporaires une priorité.