Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a remercié mercredi le parlement tchèque, qui a adopté deux résolutions pro-Israël reconnaissant les relations antiques du peuple juif à Jérusalem.

Netanyahu a salué la Chambre tchèque des députés pour son appel, mardi, au gouvernement du pays à reconnaitre Jérusalem comme capitale d’Israël, et à cesser de payer les frais d’adhésion à l’UNESCO tant que l’organisation n’abandonne pas son parti-pris contre Israël.

Pendant la cérémonie officielle de célébration du 50e anniversaire de la réunification de Jérusalem par Israël pendant la guerre des Six Jours en 1967, le Premier ministre a déclaré que la décision tchèque était une décision courageuse. « C’est une position adéquate, c’est une position courageuse que d’autres devraient adopter », a-t-il dit.

Il a ajouté que la décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël était « la reconnaissance de quelque chose de simple. » Netanyahu a déclaré qu’il espérait que la résolution tchèque inspirerait d’autres pays à agir de même.

Milos Zeman, à gauche, le président de République tchèque, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Jérusalem, le 7 octobre 2013. (Crédit : Kobi Gideon/GPO/Flash90)

Milos Zeman, à gauche, le président de République tchèque, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Jérusalem, le 7 octobre 2013. (Crédit : Kobi Gideon/GPO/Flash90)

« C’est la décision correcte, digne et courageuse que d’autres devraient copier », a-t-il dit.

Le Premier ministre a relié le soutien de Prague à Israël aux premières années de l’Etat juif, quand la Tchécoslovaquie avait vendu des armes à la toute jeune armée israélienne, geste cruciale à la mise en place du pays.

« Les Tchèques nous ont donné des fusils tchèques, a-t-il dit, cela a été le début de la lutte. »