Dans la bande-dessinée, Iron Man est un homme ordinaire qui, après une mésaventure, est contraint de revêtir une armure équipée d’une technologie lui octroyant des pouvoirs surhumains.

Dans le cadre d’un festival scientifique national, qui doit avoir lieu le 26 mars, des chercheurs israéliens présenteront à l’Université hébraïque des systèmes de vision, des cerveaux virtuels, des moteurs et d’autres technologies pouvant être utilisées à la place de « l’objet réel ».

À cette occasion, des centaines d’événements auront lieu dans des écoles, des universités et des centres communautaires du pays, qui mettront tous l’accent sur les sciences modernes, que ce soit la chimie, la médecine, les sciences nutritionnelles ou l’informatique.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu participera et fera la promotion de la science et de la technologie israéliennes aux centaines de diplomates étrangers, lors de la cérémonie d’ouverture de la Journée de la Science israélienne.

Parmi les autres personnalités présentes à l’événement, seront présents le ministre des Sciences Yaakov Peri et son homologue britannique David Willets, qui s’entretiendront avec les récents prix Nobel israéliens – les professeurs Dan Schectman, Ada Yonath, Yisrael Auman et Aharon Ciechanover.

Les lauréats passeront en revue sept projets scientifiques de jeunes chercheurs récemment revenus de l’étranger pour mener leur travail à l’institut Weizmann.

Les campus universitaires et les musées du pays accueilleront des événements spéciaux, tout comme la municipalité de Tel Aviv, qui transformera la place Rabin en centre d’accueil d’un concours scientifique géant qui sera jugé, entre autres, par le président d’Intel Israël Mooly Eden.

À l’Université hébraïque, les professeurs débattront des dernières technologies d’imagerie cérébrale, avec une introduction du président Shimon Peres.

L’université Bar-Ilan accueillera le célèbre gérontologue Aubrey de Grey, qui présentera les dernières découvertes pour lutter contre le vieillissement.

Au Technion, le président de l’université Peretz Lavie et des professeurs accueilleront le ministre des Finances Yair Lapid et discuteront des liens entre le coût et la qualité de la vie.

Des universités dans tout le pays organiseront également des événements spéciaux pour les étudiants.

Les étudiants en science à l’université de Hadera montreront à leurs parents à d’autres invités comment la science peut avoir un impact sur le quotidien – en essayant par exemple de déterminer une bonne fois pour toute si les chewing-gums sans sucre empêchent ou provoquent les caries.

Dans une autre université, les étudiants d’un cours de programmation informatique présenteront à des investisseurs et à des directeurs des applications mobiles qu’ils ont développées.

Selon Ravit Dom, PDG du réseau universitaire israélien, l’objectif des événements est de montrer que « la science n’est pas faite que pour les as en informatique. »

Yaakov Peri, ministre des Sciences (Crédit : Yonathan Sindel/Flash 90)

Yaakov Peri, ministre des Sciences (Crédit : Yonathan Sindel/Flash 90)

La science s’invitera même dans les bars et les restaurants. Toute la journée, le ministère des Sciences patronnera des débats dans des lieux de divertissement et d’autres événements auront lieu dans des centres communautaires des villes d’Israël jusqu’à la tombée de la nuit.

Pour le ministre des Sciences Peri, cette journée est une opportunité de se familiariser avec l’innovation quotidienne au sein des institutions académiques et des laboratoires de recherche israéliens.

« Nous voulons que les gens soient confrontés à la science de manière non conventionnelle, en recevant des informations qui, dans d’autres cadres, pourraient être difficiles à intégrer pour un Israélien moyen. C’est aussi une superbe manière de montrer les réalisations d’Israël dans le domaine de la science, aujourd’hui et dans le passé, de faire honneur aux personnes qui rendent cela possible. J’ai une grande estime pour les nombreuses personnes qui participent à cet événement, le gèrent et le dirigent, et je suis sûr que beaucoup d’Israéliens l’apprécieront également. »