Le parti travailliste britannique a réadmis un membre qui gère un site internet qui publie des articles jugés antisémites.

Gerry Downing, qui gère le site ‘Combat socialiste’ et a défendu le groupe terroriste Etat islamique et les terroristes du 11 septembre, avait été expulsé du Parti travailliste en août pour « soutenir publiquement un autre parti politique », selon le Telegraph.

Mercredi, pendant une session du Parlement, le Premier ministre David Cameron a interrogé le dirigeant du Parti travailliste Jeremy Corbyn sur sa décision d’autoriser le retour de Downing.

Corbyn n’a pas répondu aux demandes de retrait de Downing. Le chef du parti lui-même a été accusé de tolérer l’antisémitisme.

Jeremy Corbyn vient d'être annoncé comme le nouveau leader du parti d'opposition travailliste britannique, à Londres le 12 septembre, 2015. (Crédit : AFP PHOTO / BEN STANSALL)

Jeremy Corbyn vient d’être annoncé comme le nouveau leader du parti d’opposition travailliste britannique, à Londres le 12 septembre, 2015. (Crédit : AFP PHOTO / BEN STANSALL)

Selon le Jewish News britannique, Downing a posté un article sur Twitter l’été dernier intitulé « Pourquoi les marxistes doivent-ils traiter la question juive ».

L’article a accusé la « bourgeoisie judéo-sioniste » et les « idéologues pro-Israël de la guerre contre le terrorisme » de jouer un « rôle d’avant-garde pour l’offensive capitaliste contre les travailleurs ».

Le Jewish News a cité le député John Mann, qui dirige le groupe parlementaire trans-partisan contre l’antisémitisme, dire cette semaine : « cet homme n’a pas sa place au Parti travailliste, il devrait être rejeté immédiatement. »

L’élection de Corbyn l’été dernier à la tête du Pati travailliste a généré des inquiétudes dans la communauté juive britannique, où beaucoup en veulent à ces opinions critiques d’Israël et à son soutien en faveur d’ennemis antisémites de l’Etat juif, y compris les groupes terroristes du Hamas et du Hezbollah.