Benjamin Netanyahu se rendra à Paris début décembre pour s’entretenir avec le président français Emmanuel Macron, qu’il a eu par téléphone ce dimanche, ont indiqué les services du Premier ministre israélien.

MM. Macron et Netanyahu ont échangé durant une demi-heure à l’initiative du chef de l’Etat français, qui a tenu son interlocuteur au courant « des discussions qu’il mène sur la crise au Liban », d’après un communiqué de ces services.

« Les deux dirigeants ont convenu de discuter de nouveau dans les prochains jours et de se rencontrer à Paris au début du mois prochain », est-il précisé.

Au-delà du Liban, la conversation téléphonique a également porté, selon les services du Premier ministre israélien, sur l’accord nucléaire iranien, « les tentatives de Téhéran pour asseoir sa présence en Syrie » et, plus largement, les « actions » de la République islamique dans la région.

L’Iran, principal ennemi régional d’Israël, a dénoncé ces deux derniers jours les prises de position exprimées par Paris sur sa politique régionale et son programme balistique.

Tout en réaffirmant sa volonté de « dialoguer » avec la République islamique, Emmanuel Macron a notamment exprimé vendredi le « souhait que l’Iran ait une stratégie régionale moins agressive », tout en s’inquiétant de « sa politique balistique qui apparaît non maîtrisée ».

Ces déclarations sont intervenues alors que le président français s’est fortement impliqué sur la crise politique au Liban, ouverte par l’annonce de la démission du Premier ministre Saad Hariri depuis l’Arabie saoudite le 4 novembre.

M. Hariri est arrivé en France samedi et doit rentrer d’ici mercredi à Beyrouth, où il refera alors part de ses intentions.

Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre libanais Saad Hariri durant une conférence de presse au palais de l’Elysée, le 1er septembre 2017.(Crédit : AFP/Ludovic MARIN)

Samedi, l’Elysée a indiqué qu’Emmanuel Macron s’était entretenu avec plusieurs dirigeants étrangers de la situation au Moyen-Orient, dont le président américain Donald Trump.

Il « poursuivra ces échanges avec d’autres dirigeants internationaux dans les prochains jours », avait ajouté la présidence française.

Benjamin Netanyahu s’est déjà rendu en France à la suite de l’élection de M. Macron en mai.

En juillet, il a participé au 75e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv, avant d’être reçu à l’Élysée.