Un Israélien a été arrêté à l’aéroport Ben-Gurion lundi et doit sûrement se faire extrader vers les Etats-Unis où il a été mis en accusation de ventes d’armes à l’Iran – y compris de pièces de rechange pour les avions de chasse.

Le suspect, de 64 ans, a été arrêté par les forces israéliennes à la demande des Etats-Unis alors qu’il tentait de fuir le pays.

Le département des Affaires internationales spéciales a déposé une requête à la cour pénale de Jérusalem lundi pour étendre sa détention de 60 jours, laissant ainsi le temps aux Etats-Unis de faire une demande formelle d’extradition.

Le suspect a été mis en examen par la cour fédérale du Connecticut pour avoir exporté en Iran des pièces de rechange pour des avions de combat F-4 et F-14, transportant illégalement les équipements militaires hors des Etats-Unis, et de blanchiment d’argent.

L’homme, dont le nom n’a pas été révélé à la demande de la cour, a déjà été condamné et a fait de la prison aux Etats-Unis par le passé. Selon le réquisitoire de la mise en examen, « Les actions attribuées au défendeur et sa précédente condamnation indiquent que ses activités criminelles sont continues, sans limites et ingénieuses ».

Le suspect pourrait être condamné à 20 ans de prison et à une amende d’1 million de dollars s’il était reconnu coupable.

Le suspect est bien connu des cercles de l’intelligence israélienne, et a été arrêté en Israël pour avoir entretenu des relations marchandes avec Iran il y a 10 ans, mais a été relâché pour manque de preuve, selon la Deuxième chaîne.

Deux autres vendeurs d’armes israéliens, Avihai Weinstein et Eli Cohen, ont été arrêtés en février pour avoir vraisemblablement tenté de vendre et de livrer des équipements militaires à l’Iran, en violation des sanctions internationales.