Les soldats israéliens ont été attaqués dans la zone nord du Har Dov le long de la frontière avec le Liban mercredi matin.

Les rapports initiaux ont déclaré qu’un véhicule de l’armée a été visé par des missiles anti-chars.

Dans le même temps, les positions de Tsahal dans la région ont été touchées par des obus de mortier.

Israël a répliqué à l’attaque avec plusieurs tirs d’artillerie dans le sud du Liban, ont rapporté les médias libanais.

Le Conseil de sécurité des Nations unies était réuni mercredi depuis 21H00 GMT à la demande de la France pour discuter des violents incidents entre Israël et le mouvement chiite libanais Hezbollah à la frontière sud du Liban.

« Notre objectif est d’aller vers la désescalade et d’empêcher toute escalade de la situation », a déclaré l’ambassadeur de France à l’ONU, François Delattre, alors qu’il se rendait à la réunion.

Le Times of Israel suit pour vous les événements.

Fin du direct

La tentative d’enlèvement de soldats a échoué

Les aéroports proches de l’attaque, tels que ceux de Haifa et de Rosh Pina ont été fermés, rapporte Ynet.

Pendant ce temps, des sources médiatiques arabes citent des responsables israéliens en disant que le Hezbollah a essayé de kidnapper des soldats mais que ces tentatives ont échoué.

Les généraux se réunissent suite à l’attaque

Le chef d’état-major de Tsahal Benny Gantz réunit ses principaux généraux pour évaluer la situation à la suite des tirs de ce matin sur un véhicule de l’armée israélienne et au bombardement de positions militaires le long de la frontière nord d’Israël.

Le chef d'état-major de Tsahal Benny Gantz (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le chef d’état-major de Tsahal Benny Gantz (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

6 soldats emmenés à l’hôpital Safed

Six soldats ont été évacués au centre médical Ziv situé à Safed après avoir subi des blessures moyennes.

Netanyahu : le Hezbollah peut connaître le même sort que le Hamas

Le Premier minsitre a réagi à l’incident le long de la frontière nord lors d’une cérémonie à Sderot : « En ce moment même, Tsahal opère en représailles aux événements dans le nord. Quiconque tente de nous provoquer le long de la frontière nord, je lui suggère de venir voir ce qui s’est passé ici, non loin de Sderot, dans la bande de Gaza. »

« L’été dernier, le Hamas a subi le plus grand coup depuis sa création et Tsahal est prête à agir avec force sur tous les fronts », a déclaré Netanyahu.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de son allocution filmée au Forum Saban le 7 décembre 2014 (Crédit : Capture d'écran Saban Forum)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de son allocution filmée au Forum Saban le 7 décembre 2014 (Crédit : Capture d’écran Saban Forum)

– Raphaël Ahren

Un soldat de la Finul tué au Liban-sud

Un militaire de la Force intérimaire des Nations-Unie au Liban (Finul) a été tué mercredi au Liban-sud où des bombardements ont eu lieu entre l’armée israélienne et le mouvement chiite libanais du Hezbollah, a affirmé un porte-parole.

« Nous pouvons confirmer qu’un soldat de la Finul a été tué mais nos procédures nous interdisent de fournir la nationalité de la victime avant que la famille ne soit avertie », a déclaré Andrea Tenenti, le porte-parole de la Finul.

« Le commandant de la Finul, le général Luciano Portolano est en contact avec toutes les parties et les appelle à la retenue afin d’éviter une escalade », a-t-il ajouté.

Il n’a pas voulu préciser l’origine des tirs qui l’ont tué ni le lieu précis où il a trouvé la mort.

– AFP

Le Hezbollah annonce de nouvelles attaques

Le Hezbollah affirme dans un communiqué qu’une escouade des « martyrs tombés de la brigade Qouneitra » a attaqué un convoi israélien en représailles à un raid aérien israélien non confirmé par l’État hébreu en Syrie la semaine dernière, qui a tué 12 personnes.

Tsahal : « Ce n’est pas notre dernière réponse »

Peter Lerner, le porte-parole de Tsahal affirme que le bombardement des villages libanais « n’est pas la dernière réponse » d’Israël à l’attaque transfrontalière.

« Tsahal a tiré au moins 22 obus sur le Liban »

Une source de sécurité libanaise a déclaré à Reuters que l’armée israélienne a tiré au moins 22 obus d’artillerie au Liban.

Selon les médias israéliens, des tirs de mortier sporadiques visent les régions du mont Hermon et du Har Dov.

Tsahal a frappé plusieurs positions du Hezbollah

L’armée israélienne affirme avoir attaqué plusieurs cibles du Hezbollah au Liban.

Les bombardements au Liban en Israël se sont renouvelés après une brève accalmie.

Selon un analyste de la Deuxième chaîne, le Hezbollah ne viserait pas de cibles civiles à ce jour.

Le Hamas peut rejoindre le Hezbollah et permettre le tir de roquettes depuis Gaza

Un haut responsable du renseignement affirme au Times of Israël que le Hamas pourrait rejoindre le Hezbollah dans un effort visant à se rapprocher de l’Iran.

Le Hamas a précisé ces derniers jours qu’il soutient le droit du Hezbollah à répondre à l’élimination de ses hauts membres, dont il accuse Israël.

Selon le responsable, le Hamas ne peut se contenter d’une déclaration cette fois-ci, mais se permettre des tirs de roquettes depuis Gaza sur Israël.

Il confirme que des dizaines de conseillers du Hezbollah sont retournés en urgence d’Irak au Liban, démentant les évaluations initiales selon lesquelles le Hezbollah ne serait pas intéressé par une escalade.

Le Hezbollah a réglé tous les salaires de ses membres en avance, avant la fin du mois, alors qu’il le fait habituellement au premier jour du mois, selon la source.

Cette démarche n’est pas claire. L’attaque d’aujourd’hui, et ce qui suivra, pourrait en fournir la raison.

« Le Hezbollah a évacué ses postes de contrôle avant l’attaque »

L’agence de presse turque Anatolia indique que le Hezbollah a évacué ses installations de sécurité dans le sud de Beyrouth en prévision de l’attaque.

Le Hezbollah diffuse une fausse image d’une Jeep de Tsahal ‘touchée’

La chaîne de télévision affiliée au Hezbollah a diffusé une image d’une jeep en feu et a prétendu que c’était un véhicule de Tsahal touché lors de l’attaque d’aujourd’hui.

L’image est en fait celle d’une jeep touchée par une attaque en Afghanistan, et est ancienne de 7 ans au moins.

Capture d'écran d'une fausse Jeep de Tsahal diffusée par le Hezbollah (Crédit :

Les écoles libanaises ferment par crainte de la riposte de Tsahal

Des médias libanais annoncent que les écoles de Bint Jbeil qui se situe près de la frontière, ont été évacués par crainte de représailles de l’armée israélienne en raison de l’attaque d’un convoi.

« Israël a demandé aux hommes de la FINUL ne pas abandonner leurs postes »

Une agence de presse libanaise indique qu’Israël a demandé aux casques bleus de la FINUL ne pas abandonner leurs positions dans le sud du Liban.

La demande suit une information selon laquelle un casque bleu espagnol aurait succombé à ses blessures. Il avait été touché lors d’un échange de tirs plus tôt dans la journée.

Liberman : Israël ne doit pas répondre « proportionnellement, mais durement »

Le ministre des Affaires étrangères israélien, Avigdor Liberman, prône une riposte de la part d’Israël, qui doit être réalisée de façon « très sévère. »

Avigdor Liberman dit : « Nous devons changer l’attitude dont Israël a fait preuve jusqu’à aujourd’hui et répondre à des tirs de roquettes contre notre territoire souverain très fortement et de façon disproportionnée, comme la Chine ou les Etats-Unis réagiraient face à des attaques similaires. »

S’exprimant lors d’une réunion avec son homologue chinois à Beiijng, Liberman « attend qu’Israël reçoive le soutien de ses amis du monde entier face à une telle réponse, telle une attitude que tout le monde doit adopter pour faire face au terrorisme… une attitude qui sera difficile et sévère et ne tolérera pas des provocations comme celle que nous avons vu aujourd’hui du Hezbollah. »

L’Iran serait derrière l’attaque d’aujourd’hui

Des sources au bureau du Premier ministre israélien auraient affirmé que la République islamique se cache derrière l’attaque contre le convoi de l’armée israélienne. « Le même Iran qui veut arriver au seuil de la capacité nucléaire. »

Livni : Tsahal répondra « avec force »

La chef de Hatnua Tzipi Livni indique qu’ « il devrait être clair pour tout le monde – que ce soit l’Iran par le biais du Hezbollah ou les Syriens – que porter atteinte à des soldats ou à des civils entraînera une réponse énergique et sans compromis de l’armée israélienne. J’ai siégé au cabinet au cours des 18 derniers mois et notre message au Hezbollah, c’est que l’armée israélienne est prête face à n’importe quel scénario qui arriverait sur n’importe quel front ».

Livni est en tournée dans le nord avec son collègue avec qui elle partage la direction du camp sioniste, Isaac Herzog.

« Nuire à des soldats de l’armée israélienne équivaut à nuire à Israël. Nous sommes venus ici pour embrasser les résidents du nord et leur promettre que nous ferons tout ce qu’il faut pour assurer leur sécurité et protéger leur routine quotidienne. »

« Le Hezbollah fait partie d’un axe islamiste radical et doit être frappé de plein fouet. L’armée israélienne, ses commandants et ses troupes savent comment faire cela avec précision et de façon responsable. Nous avons le droit de répondre à toute attaque et il est important d’envoyer un message au sujet de notre unité. Le Golan n’est pas sur la table des négociations, c’est une partie d’Israël ! », explique Livni.

Tzipi Livni parle lors d'une cérémonie à l'association israélienne Bar à Jérusalem, le 2 septembre 2014 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

Tzipi Livni parle lors d’une cérémonie à l’association israélienne Bar à Jérusalem, le 2 septembre 2014 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

2 soldats tués dans l’attaque du Hezbollah

Deux soldats ont été tués dans l’attaque du Hezbollah de ce matin.

L’un des morts est un commandant de peloton et l’autre est un fantassin, a indiqué l’armée.

Il y a 7 autres blessés, dont 5 légers qui pourraient être autorisés à rentrer chez eux.

2 autres soldats « conscients, n’auront pas besoin de chirurgie »

Dr Hani Bahus, chef de l’unité de traumatologie de l’hôpital Rambam de Haïfa, a indiqué que deux soldats blessés qui sont arrivés avec des éclats d’obus à l’abdomen et à la poitrine sont « pleinement conscients et n’ont pas besoin d’intervention chirurgicale », rapporte Ynet.

Les Gardiens Révolutionnaires soutiennent « la résistance contre les sionistes »

Les Gardes Révolutionnaires ont félicité le Hezbollah pour son attaque transfrontalière contre Israël, rapporte Ynet.

« Nous soutenons la résistance contre les sionistes, » ont indiqué les Gardiens Révolutionnaires dans un communiqué.

Gardiens de la révolution islamique (Crédit : @MidEastNews_Eng via Twitter/File)

Gardiens de la révolution islamique (Crédit : @MidEastNews_Eng via Twitter/File)

Deux Palestiniens détenus en Cisjordanie en possession de couteaux

Deux Palestiniens, un frère et une sœur, ont été arrêtés par des troupes de l’armée israélienne qui ont été trouvés en possession de couteaux.

La sœur a été appréhendée pour avoir lancé des pierres sur les soldats de Tsahal et son frère a été arrêté peu après au Gush Etzion.

Les deux individus ont été emmenées pour être interrogées et sont soupçonnées d’avoir planifié une attaque terroriste.

Une vidéo de l’attaque le long de la frontière révélée

Une vidéo diffusée sur la Dixième chaîne israélienne montre les premières minutes de ce qui s’est passé immédiatement après l’attaque transfrontalière de ce matin.

On peut voir le véhicule de l’armée israélienne attaqué en train de brûler à l’horizon.

La FINUL mène les efforts de médiation pour un cessez-le-feu

La FINUL mène les négociations du côté israélien et libanais afin de parvenir à un cessez-le-feu aussi rapidement que possible, indique NRG.

Le commandant de la FINUL a publié une déclaration plus tôt dans la journée appelant les deux parties à agir de façon responsable et éviter l’escalade.

Un soldat espagnol de la FINUL a été tué lors des tirs croisés plus tôt aujourd’hui.

Liberman adresse ses condoléances pour la mort d’un homme de la FINUL

Le ministre des Affaires étrangères Liberman s’est entretenu avec son homologue espagnol José Manuel Garcia Margallo et a exprimé ses condoléances pour le décès du casque bleu espagnol de la FINUL qui a été blessé lors de l’échange de tirs entre Tsahal et le Hezbollah et qui a succombé plus tard à ses blessures.

Liberman a affirmé à Margallo que le Hezbollah était responsable de l’attaque terroriste et qu’Israël considère le gouvernement libanais comme étant responsable de tout acte de terrorisme venant du Liban.

Liberman a ensuite expliqué à Margallo qu’Israël ne tolérera pas que le Hezbollah utilise le territoire syrien pour mener des attaques.

Le ministre des Affaires étranères Avigdor Liberman s'adressant aux diplomates israéliens à Jérusalem le 14 janvier 2015 (Crédit : Elram Mandel)

Le ministre des Affaires étranères Avigdor Liberman s’adressant aux diplomates israéliens à Jérusalem le 14 janvier 2015 (Crédit : Elram Mandel)

– Raphaël Ahren

Les soldats étaient dans des véhicules non blindés

Malgré le niveau d’alerte élevé dans le nord au cours de ces derniers jours, les deux véhicules de Tsahal touchés par le Hezbollah ce matin n’étaient pas blindés.

Selon Haaretz, les véhicules touchés étaient des automobiles de types pick-ups D-Max d’Isuzu.

Le Premier ministre libanais fustige Israël

Le Premier ministre libanais Tammam Salam a dit que « l’escalade d’Israël peut être une ouverture à des situations dangereuses qui ne servent pas la paix et la stabilité dans la région. »

Salam ajoute que « le Liban tient à la résolution 1701 de l’ONU et demande à la communauté internationale d’arrêter n’importe quelles aspirations israéliennes qui pourraient nuire à la sécurité de la région. »

Tammam Salam (Crédit : Leoboudv/Flickr/CC.BY.SA 2.0/Wikimedia commons)

Tammam Salam (Crédit : Leoboudv/Flickr/CC.BY.SA 2.0/Wikimedia commons)

Le Hezbollah a utilisé des missiles anti-chars Kornet

Les missiles antichars tirés par le Hezbollah dans l’attaque transfrontalière étaient des missiles de type Kornet.

Le Kornet est un missile anti-char russe guidé (ATGM), également connu sous le nom de rapport édité par l’OTAN, AT-14 Spriggan.

Un soldat parle du moment où les missiles sont tombés

Meir Shmueli, le père d’un soldat blessé, a rapporté à la Deuxième chaîne ce que son fils lui a raconté sur ce qui est arrivé après que l’un des deux véhicules circulant le long de la frontière libanaise a été touché par un missile.

Le soldat le plus haut gradé de l’autre véhicule a immédiatement ordonné aux soldats à bord d’évacuer la Jeep.

Le véhicule a été frappé par un deuxième missile quelques secondes après.

Tsahal déclare la zone près de la frontière zone militaire fermée

L’officier en charge du Commandement du Nord Yair Golan a annoncé que la zone entre Kibbutz Dafna en Haute Galilée et le village de Masade dans les hauteurs du Golan est une zone militaire fermée jusqu’à nouvel ordre.

Les villes de Dan, Ghajar, Kalaat Namroud, Neve Ativ, Majdal Shams et la rivière Banias se situent dans cette zone fermée par l’armée.

Tsahal vérifie si le Hezbollah a tiré les missiles depuis le territoire israélien

L’armée israélienne est en train de vérifier si les membres du Hezbollah qui ont tiré les missiles anti-chars sur deux véhicules de Tsahal sont entrés ou non dans une zone contrôlée par Israël à l’ouest du mont Dov, rapporte Ynet.

Si cela est avéré, les agents sont entrés en Israël, ont tiré les missiles, puis se sont échappés et sont retournés au Liban.

Les aéroports de Rosh Pina et de Haifa rouvrent partiellement

Les aéroports de Rosh Pina et de Haifa rouvriront uniquement pour les vols commerciaux internes (des transporteurs Arkia et Nesher). Les jets privés et les petits avions ont toujours l’interdiction de décoller ou d’atterrir dans ces deux aérodromes.

Ron Prosor demande à l’ONU de condamner le Hezbollah

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Ron Prosor, a déclaré au Conseil de sécurité des Nations unies que la communauté internationale « ne peut pas continuer à ignorer » la menace posée par le Hezbollah.

Prosor a indiqué qu’Israël ne sera pas capable de garder son calme pendant que le Hezbollah nuira aux Israéliens et qu’il utilisera toutes les mesures nécessaires pour protéger ses citoyens.

L’émissaire à l’ONU a exigé en outre que la communauté internationale condamne le Hezbollah, qu’elle insiste pour que le Hezbollah soit désarmé, et qu’elle s’assure que le gouvernement libanais se plie à ses obligations envers la communauté internationale.

Il envoie également ses condoléances au gouvernement espagnol pour la perte d’un soldat espagnol de la FINUL qui a été tué dans des tirs croisés plus tôt aujourd’hui.

Ron Prosor, émissaire israélien à l'ONU, lors d'un discours au Conseil de Sécurité, le 22 octobre 2013 au siège des Nations unies à New York (Crédit : Nations unies)

Ron Prosor, émissaire israélien à l’ONU, lors d’un discours au Conseil de Sécurité, le 22 octobre 2013 au siège des Nations unies à New York (Crédit : Nations unies)

La route 999 : le lieu de l’attaque

La route 999, qui mène au nord d’Israël, où l’attaque du Hezbollah sur deux véhicules de Tsahal a eu lieu, n’est pas une route exclusivement militaire.

Elle est aussi empruntée par des civils.

Rivlin devrait écourter son voyage aux Etats Unis

Le président Reuven Rivlin devrait écourter son voyage aux États-Unis suite à l’attaque du Hezbollah.

Le président serait de retour en Israël immédiatement après son discours à l’Assemblée générale des Nations unies à l’occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste. Il prendra la parole à midi à New York.

« Dans ces moments-là, le devoir d’un président est de rendre visite aux blessés et aux familles endeuillées », a précisé le président.

Reuven Rivlin (Crédit : Flash 90)

Reuven Rivlin (Crédit : Flash 90)

Des partisans du Hezbollah auraient distribué des bonbons

Un utilisateur de Twitter au Liban a posté une image prétendant montrer des partisans du Hezbollah distribuant des bonbons à Beyrouth pour célébrer l’attaque transfrontalière de ce matin.

Le Hezbollah a tiré 5 missiles sur le convoi

Le Hezbollah a tiré cinq missiles guidés antichars Kornet sur des véhicules de l’armée israélienne ce matin, selon la Deuxième chaîne.

Le premier a frappé le pick-up Isuzu D-Max, tuant le commandant et un autre soldat.

Les occupants des deux véhicules qui suivaient le premier ont rapidement sauté de leur automobile et se sont mis à l’abri, quelques instants avant les quatre autres missiles ne tombent.

Leur réaction leur a probablement sauvé la vie.

Aucun compromis avec la terreur, affirme Livni

La chef du parti Hatnua Tzipi Livni a affirmé sur la Deuxième chaîne que « l’armée israélienne est forte, et elle sait quoi faire ».

L’ancien ministre de la Justice a ajouté qu’il ne peut y avoir « aucun compromis » avec le terrorisme islamique.

« Nous devons agir avec force contre le terrorisme, » assène-t-elle.

Dans une pique à peine voilée à l’encontre de Netanyahu, Livni souligne que la liberté d’action d’Israël dépend de la force de son alliance avec les Etats-Unis et de ses partenariats avec les pays calmes du Moyen-Orient qui ont également conscience de la menace que représente le terrorisme.

Réunion de haut niveau à Tel Aviv

Le chef d’Etat-major de l’armée Benny Gantz a rencontré le ministre de la Défense Moshe Yaalon et d’autres hauts responsables de sécurité au quartier général de Kirya à Tel Aviv, indique la Deuxième chaîne.

Ils étudient les options possible suite à l’attaque de ce matin, y compris un élargissement de la réponse de Tsahal.

Israël et le Hezbollah considèrent que la flambée de la violence est finie

L’analyste militaire de la Deuxième chaîne, Roni Daniel, affirme que les messages transmis par l’intermédiaire de l’ONU indiquent que la flambée de la violence a pris fin. Et cela aussi bien pour Israël que le Hezbollah.

Daniel ne donne aucune source pour étayer son évaluation.

Son collègue Ehud Yaari affirme que le Hezbollah souhaiterait qu’Israël le laisse construire son infrastructure militaire en Syrie, et que cette frappe était un message adressé à Israël pour qu’il les laisse tranquille.

Les résidents de Ghajar parlent d’une frappe de mortier sur la ville

Les résidents de la ville alaouite de Ghajar dans les hauteurs du Golan, à la frontière israélo-libanaise affirment à Ynet qu’un obus de mortier du Hezbollah est tombé sur une maison dans la ville.

« Au début, ils ont tiré quelques obus de mortier », raconte un résident. « Après cela, une maison a été touchée directement. Toute la maison était en flammes. Mais Dieu merci, nous pouvons dire qu’il n’y avait pas de personnes à l’intérieur de la maison, c’est un miracle que personne n’ait été blessée « .

Un autre résident précise que les étudiants de la ville ont passé deux heures et demi dans des abris.

Ils indiquent aussi que personne n’était autorisé à entrer ou sortir de la ville pendant plusieurs heures.

Les noms des soldats de Tsahal tués ont été révélés

Les noms des deux soldats de l’armée israélienne tués lors de l’attaque du Hezbollah ont été révélés.

Il s’agit du sergent Dor Nini, 20 ans, de Shtulim et Yochai Klengel, 25 ans, de Har Gilo qui ont perdu la vie ce matin.

Dor Nini sera enterré demain à Shtulim

Le Sgt. Dor Nini, 20 ans, sera inhumé demain à Moshav Shtulim, où il a grandi.

Nini, un fantassin de la Brigade Givati, a été tué plus tôt aujourd’hui lors de l’attaque du Hezbollah.

La Deuxième chaîne indique que Nini collectait de l’argent pour les soldats dans le besoin, et qu’il avait envoyé un texto à sa petite amie ce matin, en lui disant de ne pas s’inquiéter, car il serait bientôt de retour à la maison.

Dor Nini (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Dor Nini (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Le Premier ministre promet de riposter à l’attaque

Netanyahu promet de riposter à l’attaque qui a eu lieu à la frontière libanaise.

« Ceux qui sont derrière l’attaque d’aujourd’hui en payeront le prix », a-t-il dit, cité par le communiqué.

« Avec l’aide du Hezbollah, l’Iran tente depuis un certain temps d’ouvrir un autre front contre Israël sur le Golan. Nous agissons avec force et détermination contre ces tentatives ».

Il ajoute que le seul but de toute action militaire israélienne est de protéger les civils israéliens.

« Le gouvernement libanais et le régime (syrien de Bachar al) Assad partagent aussi la responsabilité des conséquences des attaques menées depuis leur territoire contre l’Etat d’Israël », a encore dit M. Netanyahu.

Le Premier ministre est en train de convoquer des réunions de sécurité au ministère de la Défense à Tel-Aviv, en présence du ministre de la Défense Moshe Yaalon, le chef d’Etat-major de Tsahal, Benny Gantz et le chef du Shin Bet, Yoram Cohen.

– Raphaël Ahren

Les résidents de Ghajar parlent d’une frappe de mortier sur la ville

Les résidents de la ville alaouite de Ghajar située dans les hauteurs du Golan, à la frontière israélo-libanaise affirment à Ynet qu’un obus de mortier du Hezbollah est tombé sur une maison dans la ville.

« Au début, ils ont tiré quelques obus de mortier », raconte un résident. « Après cela, une maison a été touchée directement. Toute la maison était en flammes. Mais Dieu merci, nous pouvons dire qu’il n’y avait personne à l’intérieur de la maison, c’est un miracle que personne n’ait été blessé ».

Un autre résident précise que les étudiants de la ville ont passé deux heures et demi dans des abris.

Ils indiquent aussi que personne n’était autorisé à entrer ou à sortir de la ville pendant plusieurs heures.

Israël conscient des conséquences de sa réponse

Alors qu’Israël réfléchit à la réponse à donner à l’attaque de ce matin, le porte-parole de Tsahal, le brigadier-général Moti Almoz explique que l’armée est pleinement consciente des conséquences possibles de sa réaction.

Almoz ajoute que l’armée israélienne est en état d’alerte dans le nord.

« Si cela est nécessaire, nous allons utiliser la force », conclut-il.

Des photos de Yochai Kalangel révélées

Des photos de Yochai Kalangel, 25 ans, le commandant de compagnie de Tsahal tué aujourd’hui, ont été publiées.

Il a été promu à titre posthume au rang de major.

Major Yochai Kalangel (Crédit : Autorisation)

Major Yochai Kalangel (Crédit : Autorisation)

Yochai Kalangel, à gauche, saluant le chef de l'armée Benny Gantz. (Crédit : Capture d'écran Deuxième chaîne)

Yochai Kalangel, à gauche, saluant le chef de l’armée Benny Gantz. (Crédit : Capture d’écran Deuxième chaîne)

‘Le Hezbollah ne serait pas satisfait de l’attaque’

Le Maj. Gen. (res.) Amos Yadlin, la nouvelle recrue de la liste de gauche, le Camp sioniste, a déclaré sur la Deuxième chaîne qu’Israël compte atteindre plusieurs objectifs stratégiques avec cette flambée de violences contre le Hezbollah.

Israël veut empêcher le Hezbollah de créer un réseau militaire sur le Golan syrien, restaurer sa politique de dissuasion, et maintenir le calme dans le nord d’Israël.

Il existe une tension entre les différends objectifs, poursuit l’ancien chef des renseignements de l’armée israélienne, Yadlin.

Yadlin met en garde également que le Hezbollah « ne peut pas être satisfait de ce qu’il a fait aujourd’hui », et qu’il peut procéder à de nouvelles attaques.

Faisant écho aux déclarations de la chef de faction, Tzipi Livni, Yadlin a suggéré que la gamme d’action d’Israël était limitée par les tensions entre Obama et Netanyahu.

Amos Yadlin, former director of military intelligence, Jan 2012. (photo credit: Gideon Markowicz/FLASH90)

Amos Yadlin, former director of military intelligence. (photo credit: Gideon Markowicz/FLASH90)

La France veut une réunion d’urgence du Conseil de sécurité

Le Hamas et le Jihad islamique saluent l’attaque

L’attaque a été saluée par les groupes palestiniens terroristes du Hamas et du Jihad islamique, la Brigade Al-Qods du Jihad islamique la qualifiant notamment d' »héroïque ».

Au Liban, où des drapeaux du Hezbollah ont été brandis à la frontière avec Israël et dans la banlieue sud de Beyrouth, fief du mouvement chiite.

« La résistance a parlé. Israël a été brûlé par le feu qu’il a allumé à Qouneitra », a déclaré pour sa part la télévision du Hezbollah.

– AFP

Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit à 23H00 (heure israélienne)

Le Conseil de sécurité des Nations unies va se réunir mercredi à 21H00 GMT à la demande de la France pour discuter des violents incidents entre Israël et le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah à la frontière du Liban, selon des diplomates.

Des diplomates avaient indiqué peu avant que la France avait réclamé la tenue en urgence d’une telle réunion.

Deux soldats israéliens et un casque bleu espagnol ont été tués mercredi lors d’une attaque menée par le Hezbollah dans la zone du mont Dov à la frontière du Liban.

Le Conseil de sécurité des Nations unies se réunit à l'ONU le 22 juillet 2014 à New York City. (Crédit : Kena Betancur / Getty Images / AFP)

Le Conseil de sécurité des Nations unies se réunit à l’ONU le 22 juillet 2014 à New York City. (Crédit : Kena Betancur / Getty Images / AFP)

– AFP

Le nom du soldat espagnol de l’ONU tué a été révélé

Le ministère de la Défense espagnol a rendu public le nom du gardien de la paix de l’ONU tué.

Il s’agit du Caporal Francisco Javier Soria Toledo, âgé de 36 ans. Il était marié et était originaire de la ville de Malaga.

C’était la deuxième visite de Toledo dans la Force intérimaire des Nations Unies au Liban, la FINUL.

Rivlin : il faut que le monde change ses priorités

S’adressant à l’Assemblée générale de l’ONU à New York mercredi, le président Reuven Rivlin a averti que si le monde ne changeait pas ses priorités, les génocides continueront d’être perpétrés.

« A la fin de la journée, cette Assemblée aussi, comme toute institution politique, est motivée par de nombreuses considérations et des intérêts différents », dit Rivlin.

« Même si nous sommes d’accord sur les lignes rouges claires – ce n’est pas suffisant. Nous devons convenir que dans la lutte contre le génocide – l’examen humanitaire et moral doit primer sur les intérêts économiques, politiques et autres ».

Rivlin continue : « À moins que le feu brûle la morale qui est en nous, la leçon de l’Holocauste ne sera jamais apprise. »

« Les communautés et les nations continueront d’être assassinées. Les enfants, les femmes, les hommes et les personnes âgées continueront de marcher à leur mort à la musique éclairée de l’orchestre de la mort », dans le contexte d’un monde cynique et apathique.

« Le serment de ‘Never Again’ [Plus jamais ça] restera creux et souillé, et nous, nous tous, resterons à jamais des détenus dans des camps de [concentration]. »

Rivlin ajoute que les accusations de meurtre et de crimes de guerre contre Israël, « non seulement confondent le partenaire de l’ennemi ; mais ils sabotent aussi la capacité de cette Assemblée à lutter efficacement contre le phénomène de génocide. »

Commémoration du génocide arménien (Crédit : Karen Minazyan/AFP)

Commémoration du génocide arménien (Crédit : Karen Minazyan/AFP)

Rivlin a notamment longuement abordé le thème du génocide arménien.

Israël n’a pas reconnu l’assassinat de plus d’un million d’Arméniens en 1915 par la Turquie comme un génocide, mais Rivlin a été franc en faveur de la reconnaissance.

Lorsqu’il est devenu président, cependant, il a retiré à contrecoeur son soutien.

Washington soutient le droit légitime d’Israël à se défendre

Les Etats-Unis ont assuré Israël de leur soutien : « Nous soutenons le droit légitime d’Israël à se défendre et continuons à exhorter toutes les parties à respecter la Ligne bleue entre Israël et le Liban », a indiqué Jennifer Psaki, porte-parole du département d’Etat, à la presse.

« Nous appelons toutes les parties à éviter toute action qui pourrait entraîner une escalade de la situation », a-t-elle poursuivi.

« Israël ne restera pas les bras croisés alors que le Hezbollah vise des Israéliens », a prévenu Ron Prosor.

Des incidents ont régulièrement lieu le long de la Ligne bleue, qui fixe la frontière libano-israélienne selon le tracé dessiné par l’ONU après le retrait israélien mettant fin en 2000 à 22 ans d’occupation du sud du Liban.

Jen Psaki, porte-parole du Département d'Etat américain (Crédit : capture d'écran YouTube)

Jen Psaki, porte-parole du Département d’Etat américain (Crédit : capture d’écran YouTube)

– AFP

Le Maj. Yochai Kalangel va être enterré jeudi à 11h au mont Herzl

Major Yochai Kalangel, le commandant tué ce matin lors d’une attaque du Hezbollah, sera inhumé demain à 11h00 à la cérémonie militaire du mont Herzl à Jérusalem.

Israël décide de ne pas poursuivre la riposte

Après une réunion de sécurité de haut niveau mercredi soir, Netanyahu décide de ne pas aller plus loin, rapporte Ynet.

Les forces de Tsahal dans le nord resteront en état d’alerte.

Les écoles dans le nord ainsi que le mont Hermon seront ouverts jeudi

Les écoles seront ouvertes dans le nord d’Israël demain, rapporte Radio Israël.

En outre, le mont Hermon qui abrite une station de ski sera ouvert, après avoir été évacué aujourd’hui à la suite de l’attaque du Hezbollah.

Dernier SMS envoyé : « Tu es l’amour de ma vie »

Dor Nini, 20 ans, tué aujourd’hui dans l’attaque du Hezbollah, a écrit à sa petite amie Sahar une heure avant d’avoir été tué par un missile Kornet, rapporte Ynet.

« Je vais t’appeler bientôt !!!! » a écrit Nini.

« L’amour de ma vie. Je t’aime. Tu es ma vie. Tu es mon plus grand amour et tu es celle que j’aime le plus au monde. Je te parle bientôt. Je t’aime et tu me manques profondément ».

Il sera enterré demain dans sa ville natale de Shtulim à 14h30.

Yaalon : Nous allons chasser ceux qui cherchent à nous nuire

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon promet de punir les responsables de l’attaque d’aujourd’hui qui a laissé deux soldats morts.

« Nous allons continuer à poursuivre, en toute heure et en tout lieu, les terroristes et ceux qui les ont envoyés, et nous allons mettre la main sur tous ceux qui veulent perturber la vie des civils israéliens, » dit-il dans un communiqué.

« Israël montrera zéro patience envers les organisations terroristes, comme nous l’avons fait jusqu’à présent. Nous sauront opérer, avec force et détermination, contre quiconque nous défie et tente de blesser nos citoyens. Nous ne laisserons pas les organisations terroristes et les pays voyous nuire ou essayer de nuire à la sécurité des Israéliens ».

Yaalon a également appelé les habitants du Nord à reprendre leurs activités, normalement.

Benny Gantz, chef d'état-major de l'armée israélienne et Moshe Yaalon, ministre de la Défense (Crédit : autorisation du ministère de la Défense)

Benny Gantz, chef d’état-major de l’armée israélienne et Moshe Yaalon, ministre de la Défense (Crédit : autorisation du ministère de la Défense)

Washington fustige le Hezbollah

Dans une déclaration aujourd’hui, la porte-parole du département d’Etat américain Jen Psaki fustige le groupe terroriste du Hezbollah pour son attaque transfrontalière, en disant : « Le Hezbollah continue à inciter à la violence et à l’instabilité au Liban en attaquant Israël et, qui, par sa présence et sa lutte en Syrie, viole la politique des dirigeants libanais en dissociant le Liban des conflits étrangers ».

L’attaque du Hezbollah n’affectera pas les négociations sur le nucléaire iranien

La porte-parole du Département d’Etat Jen Psaki a dit que Washington n’est au courant d’aucune implication de l’Iran dans l’attaque du Hezbollah contre un convoi de Tsahal dans le nord d’Israël plus tôt mercredi, et que l’incident n’aura aucun effet sur les négociations nucléaires iraniennes.