Malgré l’intensification des efforts égyptiens visant à éliminer la contrebande de composants d’armes de la péninsule du Sinaï vers la bande de Gaza, le Hamas continue de produire des roquettes, a déclaré un haut responsable israélien au Times of Israel.

La source a déclaré que les activités de lutte contre le terrorisme égyptien se sont considérablement améliorées récemment, y compris dans le domaine du renseignement, qui avait été un problème majeur pour le Caire.

Il a ajouté que les Egyptiens s’attache à la prévention de contrebande de matières à double usage pouvant être utilisé dans la construction de roquettes, comme les tuyaux et les engrais métalliques, dans le Sinaï et à Gaza.

L’Égypte veut aussi renforcer les contrôles sur les frontières avec le Soudan et la Libye.

Pourtant, le Hamas a récemment renouvelé sa production de roquettes dans la bande de Gaza, mais à un rythme plus lent, en particulier les roquettes de milieu de gamme.

En outre, Israël sait aussi que le Hamas travaille dur pour remettre en état son réseau de tunnels, les deux tunnels de défense à l’intérieur de la bande de Gaza et les tunnels d’attaque transfrontaliers détruits par Israël.

Un embargo sur les matériaux de construction ne peut pas résoudre le problème entièrement.

La source a déclaré que, dans le passé, le Hamas a utilisé les tunnels sans ciment mais avec du béton, comme il l’a fait lors de l’enlèvement du soldat de Tsahal Gilad Shalit en 2006.

Mais il est évident qu’à ce stade, l’organisation tache d’être très prudente au sujet du creusement des tunnels qui vont en Israël, a souligné l’officiel.