Malgré l’opération égyptienne, le Hamas continue de produire des roquettes
Rechercher

Malgré l’opération égyptienne, le Hamas continue de produire des roquettes

Un haut responsable israélien affirme que les dirigeants islamistes de Gaza peuvent aussi construire des tunnels sans ciment

Avi Issacharoff est notre spécialiste du Moyen Orient. Il remplit le même rôle pour Walla, premier portail d'infos en Israël. Il est régulièrement invité à la radio et à la télévision. Jusqu'en 2012, Avi était journaliste et commentateur des affaires arabes pour Haaretz. Il enseigne l'histoire palestinienne moderne à l'université de Tel Aviv et est le coauteur de la série Fauda. Né à Jérusalem , Avi est diplômé de l'université Ben Gourion et de l'université de Tel Aviv en étude du Moyen Orient. Parlant couramment l'arabe, il était le correspondant de la radio publique et a couvert le conflit israélo-palestinien, la guerre en Irak et l'actualité des pays arabes entre 2003 et 2006. Il a réalisé et monté des courts-métrages documentaires sur le Moyen Orient. En 2002, il remporte le prix du "meilleur journaliste" de la radio israélienne pour sa couverture de la deuxième Intifada. En 2004, il coécrit avec Amos Harel "La septième guerre. Comment nous avons gagné et perdu la guerre avec les Palestiniens". En 2005, le livre remporte un prix de l'Institut d'études stratégiques pour la meilleure recherche sur les questions de sécurité en Israël. En 2008, Issacharoff et Harel ont publié leur deuxième livre, "34 Jours - L'histoire de la Deuxième Guerre du Liban", qui a remporté le même prix

Certaines des 40 roquettes exposées par l'armée israélienne dans le port d'Eilat, le 10 mars 2014. (Crédit : AFP/Jack Guez)
Certaines des 40 roquettes exposées par l'armée israélienne dans le port d'Eilat, le 10 mars 2014. (Crédit : AFP/Jack Guez)

Malgré l’intensification des efforts égyptiens visant à éliminer la contrebande de composants d’armes de la péninsule du Sinaï vers la bande de Gaza, le Hamas continue de produire des roquettes, a déclaré un haut responsable israélien au Times of Israel.

La source a déclaré que les activités de lutte contre le terrorisme égyptien se sont considérablement améliorées récemment, y compris dans le domaine du renseignement, qui avait été un problème majeur pour le Caire.

Il a ajouté que les Egyptiens s’attache à la prévention de contrebande de matières à double usage pouvant être utilisé dans la construction de roquettes, comme les tuyaux et les engrais métalliques, dans le Sinaï et à Gaza.

L’Égypte veut aussi renforcer les contrôles sur les frontières avec le Soudan et la Libye.

Pourtant, le Hamas a récemment renouvelé sa production de roquettes dans la bande de Gaza, mais à un rythme plus lent, en particulier les roquettes de milieu de gamme.

En outre, Israël sait aussi que le Hamas travaille dur pour remettre en état son réseau de tunnels, les deux tunnels de défense à l’intérieur de la bande de Gaza et les tunnels d’attaque transfrontaliers détruits par Israël.

Un embargo sur les matériaux de construction ne peut pas résoudre le problème entièrement.

La source a déclaré que, dans le passé, le Hamas a utilisé les tunnels sans ciment mais avec du béton, comme il l’a fait lors de l’enlèvement du soldat de Tsahal Gilad Shalit en 2006.

Mais il est évident qu’à ce stade, l’organisation tache d’être très prudente au sujet du creusement des tunnels qui vont en Israël, a souligné l’officiel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...