Un étudiant juif a été battu près de Moscou mardi. Il semblerait que cela soit une attaque antisémite, selon un dirigeant de la communauté juive russe.

Shlomo Romanovsky, un Biélorusse, a été attaqué par trois hommes non identifiés à l’extérieur de la yeshive Torat Chaim qui se situe dans le district de Ramensky dans la région de Moscou, a indiqué un membre du Congrès juif russe à l’agence de presse russe Interfax mercredi.

Selon cette source, la victime aurait déclaré que ses agresseurs, qui ne se parlaient pas en russe, ne lui auraient rien demandé avant de l’agresser. Et ils sont repartis sans rien lui voler.

Il ajoute que les blessures sur la tête de la victime correspondent à des blessures dues à des ‘coups de poing américain’. L’étudiant a été transféré dans un hôpital pour être soigné.

La police s’est rendue à l’hôpital pour interroger la victime. Ce dernier était incapable de répondre à cause de ses blessures, précise Interfax. Aucune arrestation n’a été annoncée en rapport avec cette agression.

Cette attaque a eu lieu à 25 mètres de l’entrée de la yeshiva, où Romanovsky étudie. « Shlomo a rampé jusqu’à la yeshiva, où on a appelé une ambulance », indique la source du Congrès juif.

C’est la première agression anti-juive de l’année dans la capitale russe, selon le Congrès juif russe. Cependant, il y a une recrudescence des actes antisémites.

Le congrès s’est engagé « à porter assistance à la victime » et a ajouté que le président de l’organisation, Yury Kanner, rendrait visite à la victime.

La montée du nationalisme en Russie sous la présidence de Vladimir Poutine aurait entraîné l’exacerbation des sentiments xénophobes au sein de la population.

Cela se traduit aussi par des attitudes antisémites, que l’on retrouve dans des déclarations publiques et les déclarations politiques, selon le Congrès juif russe, qui a noté une recrudescence de ces incidents en 2013.

En février, un membre du parti de Poutine, Russie unie, a été accusé d’antisémitisme. Il avait qualifié un de ses opposants politiques de « Juif de l’opposition » qui conspire pour détruire le pays.

Fondée en 1989, la yeshiva Torat Chaim est l’institution religieuse et d’éducation la plus importante en Russie. Elle a été créée pour répondre aux politiques antireligieuses de l’Union Soviétique et pour tenter de combler le fossé avec l’éducation juive traditionnelle.