Des articles de presse affirmant que la Corée du Nord fournit des missiles au Hamas et du matériel au Hezbollah sont « de la pure fiction », a déclaré Pyongyang, qui y voit « une sinistre tentative » de la lier aux conflits au Proche-Orient.

Ce démenti a été donné lundi soir par le ministère des Affaires étrangères, dans un communiqué transmis par l’agence officielle KCNA.

Citant des sources occidentales, le quotidien britannique Daily Telegraph a affirmé le weekend dernier que le Hamas avait fait une avance en cash pour garantir des missiles et des équipements de communication livrés par la Corée du Nord.

Quelques jours auparavant, un juge fédéral américain avait déclaré que la Corée du Nord avait fourni des armes sophistiquées au Hezbollah libanais, mouvement parrainé par Téhéran et qui prône la lutte armée contre l’État hébreu.

« C’est un ‘sophisme’ sans fondement et de la pure fiction entretenus par les Etats-Unis pour isoler (la Corée du Nord) sur la scène internationale », s’est indigné le ministère nord-coréen.

« Derrière cette propagande se dissimule la sinistre tentative des Etats-Unis de justifier ses actes criminels de soutien à Israël » et de chercher à provoquer un sentiment anti-Pyongyang en liant le Nord aux conflits au Proche-Orient, a-t-il ajouté.

Les exportations d’armes sont une source cruciale de rentrées de devises étrangères pour la Corée du Nord, qui a déjà vendu ce type de matériel à la Syrie et à l’Iran, bien que cela lui soit interdit par les sanctions internationales.

En 2009, un avion transportant 39 tonnes d’armes provenant de Corée du Nord avait effectué un atterrissage d’urgence à l’aéroport de Bangkok. L’appareil avait été saisi.

Les enquêteurs estiment que l’avion se rendait en Iran et que son chargement était destiné au Hezbollah.