Benjamin Netanyahu était assuré lundi d’une claire majorité de droite parmi les 120 députés du nouveau parlement pour former le prochain gouvernement israélien, a indiqué la présidence.

Au moins 67 parlementaires sur un total de 120 ont soutenu le Premier ministre sortant auprès du président Reuven Rivlin pour qu’il le charge de former le nouveau gouvernement, a dit le porte-parole de la présidence Jason Pearlman.

Le président invitera mercredi soir M. Netanyahu, en poste depuis 2009, pour le charger officiellement de la formation du gouvernement, a dit Pearlman.

M. Netanyahu a rallié le soutien des députés de son parti de droite (le Likoud), des deux partis nationalistes (HaBayit HaYehudi, Yisraël Beiteinu), de deux formations ultra-orthodoxes (Shass et Liste Unifiée de la Torah) et du parti de centre droit Koulanou.

Le président Reuven Rivlin a rencontré lundi les représentants des partis Yesh Atid, Koulanou, Yisrael Beitenu et Meretz pour une seconde série de consultations en vue de la formation d’une coalition gouvernementale et pour entendre leurs préférences concernant le poste de Premier ministre.
 
Ensemble, ces partis représentent 32 députés.

Suite à ces rencontres, Rivlin devrait charger le Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu, qui dirige le parti Likud, de former une coalition. Les négociations devraient commencer sérieusement mercredi, et Netanyahu aura quatre semaines pour former son gouvernement, avec une option de prolongation de deux semaines supplementaires.

Yesh Atid et Meretz devraient siéger dans l’opposition alors que Koulanou de Moshe Kahlon et Yisrael Beitenu d’Avigdor Liberman sont susceptibles de se joindre à la coalition dirigée par Netanyahu.

Rivlin s’est entretenu dimanche avec les représentants des autres partis representés à la nouvelle Knesset: Likud, Union sioniste, Liste arabe unie, HaBayit HaYehudi, Shas et Yahadout HaTorah, et les a invités à former une coalition aussi large que possible afin de pouvoir de résister à la pression internationale croissante sur l’Etat juif.

Sur les 88 députés représentés par le premier groupe qui a rencontré hier le president, 51 soutiennent d’ores et déjà la candidature de Netanyahu pour diriger le gouvernement.

Reuven Rivlin a declaré hier en rencontrant la délégation du parti ultra-orthodoxe Yahadout HaTorah : « Les questions politiques et la pression que nos meilleurs amis en Europe et aux Etats-Unis exerceront exigent une large coalition dans la prochaine Knesset ».