Un journal caricature Netanyahu ordonnant les bombardements des hôpitaux
Rechercher

Un journal caricature Netanyahu ordonnant les bombardements des hôpitaux

Le Chicago Tribune a été vertement critiqué pour la publication de sa caricature ; le Fatah appelle au martyr

La caricature publiée dans Chicago Tribune en mars 2015  alléguant que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a ordonné à des bombardements intentionnel de civils palestiniens. (Crédit : Chicago Tribune)
La caricature publiée dans Chicago Tribune en mars 2015 alléguant que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a ordonné à des bombardements intentionnel de civils palestiniens. (Crédit : Chicago Tribune)

Le Centre Simon Wiesenthal a critiqué le Chicago Tribune pour une bande dessinée qui prétend que Netanyahu a ordonné à Tsahal de « bombarder à plusieurs reprises les hôpitaux palestiniens, les mosquées et les écoles ».

« Sérieusement ?, interroge le Premier ministre dans la caricature dessinée par Joe Fournier. Les gens ont été surpris quand j’ai dit qu’il n’y aurait pas de solution à deux Etats pour assurer ma réélection ? Allez, c’est de Bibi dont nous parlons ! ».

« Le même Bibi qui avait ordonné à l’armée israélienne de bombarder à plusieurs reprises les hôpitaux palestiniens, les mosquées et les écoles »

« Bibi Netanyahu, ses déclarations et ses politiques sont des cibles légitimes de critiques de la part d’autres dirigeants, ses médias et du public, et le Chicago Tribune a parfaitement le droit de servir de plate-forme pour tous les points de vue, explique le centre Simon Wiesenthal.

Avec ce droit, cependant, il y a l’obligation de ne pas publier des mensonges. Aujourd’hui, le Chicago Tribune n’a pas été à la hauteur de ses responsabilités en tant que gardiens de la vérité en autorisant l’intégration de mensonges incendiaires sur le chef de l’Etat juif ».

La page Facebook du Fatah appelle au martyr

Le Fatah, le parti du président de l’AP Mahmoud Abbas, a posté une image sur sa page Facebook mardi montrant des hommes masqués de marcher sur un drapeau israélien et tenant un drapeau palestinien au-dessus du drapeau, rapporte l’ONG Palestinian Media Watch.

Un poème imprimé sur la photo appelle au martyr pour la Palestine :

« Dans la Palestine est Jérusalem !
Dans Jérusalem – une manifestation !
Dans la manifestation – un jeune homme !
Dans le jeune homme – un cœur !
Dans le cœur – une balle !
Dans la balle – la mort !
Dans la mort – le martyr (Istishhad) !
Dans le martyr – le paradis !
Dans le paradis – les plaisirs !
Et si Allah le veut, nous allons retourner [en Palestine] ! »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...