Israël s’est réveillé mercredi et a découvert une fine couche de poussière jaune dans le ciel, recouvrant les routes et les voitures.

Ce sable jaune a entraîné des problèmes de respiration et la fermeture des aéroports. Précédent une tempête prévue dans la région, une tempête de sable hivernale s’est abattue en Israël.

Des pluies abondantes et de la neige sont attendues mercredi, près de 24 heures après les tempêtes de sable et des rafales de vents qui ont atteint parfois 100km/h.

La pollution mesurée en Israël après la tempête de sable mercredi était la pire mesurée au cours de ces cinq dernières années, révèle Israel Radio.

Quelque 260 personnes ont été traitées pour des problèmes respiratoires alors que le sable et la poussière tombaient du ciel et recouvraient tout sur son passage mardi et mercredi, selon le reportage de la radio.

Le sable a également contraint les compagnies aériennes à annuler les vols domestiques mercredi matin, car la faible visibilité rendait les décollages et les atterrissages de l’aéroport Sde Dov de Tel Aviv et de l’aéroport d’Eilat impossible.

L’aéroport Eilat a rouvert plus tard. Les voyageurs ont été invités à s’informer auprès des compagnies aériennes sur d’éventuels retards et annulations.

En Israël, la compagnie aérienne locale Arkia a affirmé que ses avions ont été cloués au sol durant plusieurs heures, jusqu’à 14H00 GMT, en raison du mauvais temps.

Magen David Adom et les autres services de la santé conseillent aux personnes souffrant de difficultés respiratoires d’éviter de faire des exercices physiques et recommande à la population de rester dans des espaces fermés autant que possible.

Un Kite-surfer au dessus des vagues agitées de la mer de la plage près de Tel Aviv alors que la tempête se dirige vers cette région le 10 février 2015 (Crédit : Yonatan Sindel/ Flash90)

Un Kite-surfer au dessus des vagues agitées de la mer de la plage près de Tel Aviv alors que la tempête se dirige vers cette région le 10 février 2015 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les pluies auraient du à commencer à tomber mercredi soir, d’abord dans le nord du pays, puis devaient s’étendre vers le centre.

De fortes chutes de neige étaient attendues dans les hauteurs du Golan et des altitudes plus élevées du nord d’Israël.

La pluie était censée commencer à tomber mercredi après-midi la pluie à Jérusalem, tandis que dans le sud les tempêtes de sable de pays devraient se poursuivre.

Il y a un petit risque de neige dans les altitudes plus élevées dans le centre, y compris Jérusalem, mais il est peu probable que la neige s’accumule.

L’air commencera à se dégager dans le nord avec les premières pluies, mercredi après-midi. Ailleurs en Israël, la pluie ne filtrera les particules microscopiques que jeudi après-midi.

ON devrait assister jeudi après-midi et pendant la nuit à une augmentation des précipitations à travers le pays.

Pendant ce temps chez les voisins au Moyen-Orient

Au Caire, la ligne d’horizon était à peine visible alors que les vents puissants soufflaient du sable du désert avoisinant, éclipsant le soleil pour la deuxième journée consécutive.

Certains vols arrivant en Egypte ont dû être déroutés vers d’autres aéroports du pays, sans que le trafic aérien ne soit profondément perturbé, a indiqué à l’AFP un responsable aéroportuaire.

Le canal de Suez (nord-est) a été fermé mercredi et 52 navires stationnaient à l’entrée du côté de la mer Rouge, les rafales de vent atteignant plus de 70 km par heure, ont indiqué à l’AFP des responsables, précisant que le trafic allait reprendre une fois la tempête passée.

Le ministère de la Santé égyptien a conseillé aux habitants de porter des masques en sortant de chez eux.