Le président élu Donald Trump a déclaré qu’Israël ne peut pas se faire traiter par Washington « avec tant de dédain et de mépris ».

Sur Twitter, le président élu sous-entend que les États-Unis, sous l’administration Obama, n’est plus une nation « amie » de l’État hébreu. « Nous ne pouvons pas continuer à laisser Israël être traité avec un total mépris et un tel manque de respect ».

« Ils étaient habitués à avoir un grand ami aux Etats-Unis, mais ce n’est plus le cas. Le début de la fin a été cet horrible accord avec l’Iran (sur la politique nucléaire, NDLR), et maintenant (l’ONU)! Reste fort Israël, le 20 janvier est très proche ! », a ajouté le président élu.

Pour la première fois depuis 1979, les Etats-Unis n’ont pas mis leur veto à une résolution de l’ONU condamnant les colonies israéliennes, provoquant la colère de l’Etat hébreu. Leur abstention a permis l’adoption de la résolution, approuvée par les 14 autres membres du Conseil de sécurité.

Trump encourage Israël à « rester fort », car son investiture « approche à grands pas ».

Il a également critiqué « l’horrible accord iranien », expliquant que c’était le début de « dédain » américain envers Israël, et que cet accord s’est soldé par le vote de la Résolution 2334 anti-implantation vendredi au Conseil de Sécurité de l’ONU.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a retweeté M. Trump en le remerciant « pour sa chaleureuse amitié et son soutien sans équivoque d’Israël ».