Antisémitisme polonais : des propos « insultants » de Katz selon les États-Unis
Rechercher

Antisémitisme polonais : des propos « insultants » de Katz selon les États-Unis

Les États-Unis apportent leur soutien à la Pologne après les récentes tensions avec Israël à la suite des propos virulents de son nouveau chef de la diplomatie

Yisrael Katz (Crédit : Noam Revkin Fenton/FLASH90)
Yisrael Katz (Crédit : Noam Revkin Fenton/FLASH90)

L’ambassadrice américaine en Pologne, Georgette Mosbacher, dénonce les remarques formulées lundi par le ministre israélien des Affaires étrangères par intérim et apporte son soutien à la Pologne.

Le ministre avait soutenu que les Polonais « sont nourris à l’antisémitisme dès le sein de leur mère », des propos qui ont déclenché des tensions diplomatiques entre les deux pays.

« Entre alliés proches comme la Pologne et Israël, les commentaires insultants comme ceux exprimés hier par le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, n’ont pas leur place, » a fait savoir l’ambassadrice sur Twitter.

Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, a défendu mardi son collègue du Likud, le ministre des Affaires étrangères par intérim, pour ses remarques ayant déclenché la colère de la Pologne.

S’exprimant lors d’un événement annuel organisé par la CoP (Conference of Presidents of Major American Jewish Organizations), Yuli Edelstein a déclaré que cela relevait « du droit de tout haut responsable israélien de dire la vérité. Pour moi, il s’agit d’une illustration de la fragilité des relations entre nos pays. »

Les leaders de la communauté juive de Pologne ont exprimé lundi leur colère, disant qu’ils s’étaient sentis « offensés » par les paroles du nouveau ministre des Affaires étrangères Israel Katz qui a cité feu le Premier ministre Yitzhak Shamir qui avait déclaré, dans le passé, que les Polonais « boivent l’antisémitisme dans le lait de leur mère ».

Michael Schudrich, grand rabbin de Pologne, et Monika Krawczyk, dirigeante du conseil d’administration de l’Union des communautés juives religieuses de Pologne, ont écrit dans une lettre ouverte qu’ils avaient été offensés par les paroles de Katz en tant que Juifs vivant en Pologne.

« C’est un fait que certains Polonais ont participé activement ou passivement à des actions meurtrières commises contre les Juifs par les nazis mais nous nous souvenons également du fait que le gouvernement polonais n’a pas officiellement collaboré avec le Troisième Reich », ont écrit Schudrich et Krawczyk.

Ces propos avaient conduit la Pologne à annuler un sommet prévu à Jérusalem cette semaine et à réprimander l’ambassadrice d’Israël en Pologne, Anna Azari.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...