Dagan appelle Liberman à rejeter l’extension de Qalqilya, “ville terroriste”
Rechercher

Dagan appelle Liberman à rejeter l’extension de Qalqilya, “ville terroriste”

Le président du conseil régional de Samarie affirme que le projet mettra en danger les habitants juifs de Cisjordanie

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Yossi Dagan, à gauche; président du conseil régional de Samarie, pendant une manifestation aux abords de Qalqilya, appelant le gouvernement à annuler un plan d'expansion de la ville palestinienne par l'AP, le 18 juin 2017.  (Crédit : conseil régional de Samarie)
Yossi Dagan, à gauche; président du conseil régional de Samarie, pendant une manifestation aux abords de Qalqilya, appelant le gouvernement à annuler un plan d'expansion de la ville palestinienne par l'AP, le 18 juin 2017. (Crédit : conseil régional de Samarie)

Yossi Dagan, président du conseil régional de Samarie, a appelé mercredi le ministre de la Défense Avigdor Liberman à revenir sur son soutien à un projet d’extension de la ville palestinienne de Qalqilya, en Cisjordanie. Il affirme que ce projet mettrait en danger les habitants juifs de la région.

« Multiplier la ville terroriste de Qalqilya met en danger les habitants de Judée et de Samarie », a déclaré Dagan.

Liberman a répondu que le projet ne mettait en place que 6 000 nouveaux logements, et non 14 000 comme cela avait initialement été affirmé. Le ministre de la Défense a ajouté que la construction ne se ferait que sur des terrains palestiniens privés, et du côté palestinien de la barrière de sécurité.

Dagan a dit que le nombre exact de logements n’était pas important, et que soutenir ce projet ne servait que les intérêts palestiniens.

Liberman visitait la région de la ville de Cisjordanie avec le vice-ministre de la Défense, Eli Ben Dahan.

Le projet d’extension de Qalqilya doit être débattu mercredi soir par le cabinet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...