Une émission tchèque fait revivre l’occupation nazie
Rechercher

Une émission tchèque fait revivre l’occupation nazie

Les critiques se demandent si la prochaine étape sera "Secret Story à Auschwitz"

Une scène de l'émission de télé réalité tchèque "Vacances dans le Protectorat" (Télévision tchèque)
Une scène de l'émission de télé réalité tchèque "Vacances dans le Protectorat" (Télévision tchèque)

C’est Frontier House (une ancienne émission americaine de téléréalité, NdT), mais avec une déclinaison particulière.

Une nouvelle émission tchèque de téléréalité ne se contente pas de montrer une famille vivant dans le passé ; elle se déroule sous l’occupation nazie.

« Vacances dans le Protectorat » a recueilli quelques attaques en règle de critiques se demandant ce qui peut bien être amusant dans le spectacle de gens intimidés par (des acteurs jouant) des soldats allemands et des informateurs nazis.

L’émission, produite par la télévision tchèque, met en scène trois générations d’une famille dans une ferme dans la région qui était connue comme le « Protectorat de Bohême-Moravie » – en fait un Etat fantoche à majorité ethnique tchèque créé par l’Allemagne après avoir occupé la Tchécoslovaquie en mars 1939.

L’idée est apparemment de voir si la famille peut gagner un prix de valeur en se tenant pendant deux mois à des conditions similaires aux privations de la guerre.

Heureusement pour la famille, ils ne seront pas traités comme les 82 309 Juifs qui vivaient dans le Protectorat et qui ont été déportés par les nazis dans des camps de concentration et d’extermination, ou ont été tués par des collaborateurs tchèques. (Environ 71 000 Juifs du Protectorat ont été assassinés pendant la Shoah.)

« Les gens savent ce qui se passait et à quel point ce fut mauvais. Que vont-ils inventer ensuite? Secret Story à Auschwitz ? a demandé un critique tchèque cité par le Telegraph britannique .

La réalisatrice de l’émission, Zora Cejnkova, l’a défendue face aux accusations affirmant qu’elle déshonorerait ceux qui avaient souffert de l’occupation allemande.

« Lors du démarrage du projet, nous savions qu’il pourrait déclencher le débat sur les limites de ce genre. J’ai essayé de montrer cette période avec grand sérieux et avec respect pour son caractère tragique », a-t-elle déclaré à l’agence de presse CTK.

« Nous sommes conscients que c’est controversé de revenir à une période si mouvementée. Cependant, nous estimons que nous avons raison d’avoir tenté de le faire, à condition que certaines règles éthiques et de réalité historique soient respectées », a-t-elle ajouté.

Le blog Expats.cz pour Tchèques anglophones et pour expatriés internationaux vivant à Prague a commencé son article « Vacances dans le Protectorat » par la question : « La téléréalité est-elle allé trop loin ? »

Il semble que ce soit le cas cette fois-ci, au moins dans la République tchèque.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...