Deux roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza. La région d’Ashkelon a été touchée dans la soirée de jeudi, quelques heures seulement après que le groupe terroriste du Jihad islamique a annoncé qu’il reprenait la trêve.

Les roquettes sont tombées dans des zones ouvertes. Aucun dommage, ni aucune victime n’ont été signalés, selon la Deuxième chaîne.

Après l’annonce du cessez-le feu du Jihad islamique, les responsables israéliens ont déclaré que les militaires israéliens répondraient au « calme avec le calme », selon la radio israélienne.

L’Egypte a aidé à la médiation du cessez le feu, selon Ynet.

Le mercredi, plus de 60 roquettes ont été tirées depuis Gaza sur le sud d’Israël. Il s’agit de la plus grande attaque depuis novembre 2012. Israël a riposté en éliminant 29 cibles terroristes situées dans la bande de Gaza.

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a condamné l’escalade de la violence, y compris les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza.  » Nous condamnons toute escalade militaire , y compris des roquettes « , at-il dit lors d’une conférence de presse à Bethléem avec le Premier ministre britannique David Cameron.

Ses déclarations ont été faites quelques heures après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a critiqué Mahmoud Abbas pour avoir condamner les frappes aériennes israéliennes sur la bande de Gaza, mais sans évoquer les tirs de roquettes lancés à partir de Gaza.

Jeudi matin, cinq roquettes ont visé le sud d’Israël – dont deux qui n’ont pas réussi à atteindre Israël, tandis que les trois autres ont déclenché une alarme d’avertissement à Ashdod et Ashkelon.

Le système anti-missile Dôme de fer a abattu l’une des roquettes tirées sur Ashkelon, tandis que deux autres sont tombées dans des zones désertes.