GB: Sir David Attenborough a invité les familles de ses « sœurs » juives réfugiées
Rechercher

GB: Sir David Attenborough a invité les familles de ses « sœurs » juives réfugiées

Irene et Helga Bejach, sauvées de l'Allemagne nazie par l'opération Kindertransport, ont trouvé refuge chez la famille britannique Attenborough pendant la Seconde Guerre mondiale

Sir David Attenborough lors de la cérémonie de baptême du RRS Sir David Attenborough au chantier naval de Camel Laird, Birkenhead, Angleterre, le 26 septembre 2019. (Asadour Guzelian/Pool Photo via AP)
Sir David Attenborough lors de la cérémonie de baptême du RRS Sir David Attenborough au chantier naval de Camel Laird, Birkenhead, Angleterre, le 26 septembre 2019. (Asadour Guzelian/Pool Photo via AP)

Sir David Attenborough, 94 ans, a annoncé dimanche avoir organisé en juillet une réunion pour les familles de deux sœurs juives réfugiées qui ont fui l’Allemagne nazie pendant la Shoah et qui ont été adoptées par ses parents.

Les deux filles, Helga et Irene Bejach, avaient respectivement 12 et 13 ans lorsqu’elles sont arrivées en Grande-Bretagne en août 1939 dans le cadre de la mission de sauvetage Kindertransport qui a sauvé quelque 10 000 enfants juifs des nazis.

Les sœurs ont été accueillies par les parents d’Attenborough, Mary et Fredrick, et ont vécu dans leur maison de Leicester pendant sept ans. Elles étaient comme des « sœurs » pour leurs trois fils, David, Richard et John.

Le célèbre journaliste de 94 ans est resté en contact étroit avec elles après la guerre et a entretenu des relations avec leurs enfants.

Le regretté Richard Attenborough, acteur acclamé et réalisateur oscarisé, a également parlé d’elles avec affection, disant « qu’elles ont contribué à façonner nos vies » et que « nous les aimions et les chérissions ». Il est resté en contact avec elles, leur a téléphoné régulièrement et ils se sont rendus mutuellement visite. Bien qu’Irene soit morte en 1994 et Helga en 2005, Attenborough pensait encore à elles et écrivait à leur sujet dans les dernières années de sa vie.

Les descendants des deux sœurs ont assisté aux retrouvailles de juillet, dont la fille de Helga, Beverly Rich, qui a déclaré au Sunday Times que Sir David appréciait l’importance de la bienveillance de ses parents. « Je pense que lorsqu’il nous a tous vus partir, il s’est rendu compte que nous n’aurions probablement pas existé sans la gentillesse humanitaire de sa famille », a-t-elle déclaré.

Attenborough a décrit l’événement comme un « après-midi inoubliable » et a déclaré au Sunday Times : « Je me sens un peu gêné de tout révéler parce que ça n’a rien à voir avec moi – c’est tout à l’honneur de mes parents. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...