Néguev, le désert de tous les possibles
Rechercher

Néguev, le désert de tous les possibles

Dans son numéro d’octobre 2019, le magazine GEO consacre un reportage au désert du Néguev, "transformé en un incroyable laboratoire high-tech" par Israël

Une vue panoramique de la ville de Yerucham, nichée dans le désert du Néguev. (Simon Ben Ishai)
Une vue panoramique de la ville de Yerucham, nichée dans le désert du Néguev. (Simon Ben Ishai)

Dans son numéro d’octobre 2019, le magazine GEO consacre un reportage au désert du Néguev, en Israël. Il a été réalisé par les journalistes Constance de Bonnaventure (texte) et Julien Goldstein (photo).

« Vergers luxuriants et gratte-ciel au milieu des dunes : Israël a réussi son pari fou [celui de David Ben Gurion] et a peuplé le Néguev. Il transforme même cette immense étendue aride en un incroyable laboratoire
high-tech », écrit le magazine.

Le reportage, dont le diaporama est disponible en ligne, aborde ainsi la question du tourisme dans la région, de l’irrigation ou encore des nombreux travaux qui ont cours.

Le sujet aborde aussi la problématique des villages bédouins, régulièrement rasés car non conformes et non reconnus par Israël – selon l’ONG israélienne Negev Coexistence Forum for Civil Equality, 2 500 maisons de Bédouins sont rasées chaque année dans le Néguev.

Région désertique du sud d’Israël, le Néguev a une superficie de 13 000 km2. Il fait l’objet de nombreuses campagnes de développement par Israël et abrite notamment les installations de la centrale nucléaire de Dimona et la base aérienne de Palmachim, base de lancement de la Force aérienne et spatiale israélienne, d’où sont notamment tirées les fusées Shavit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...