Tunisie : Une vague de violences antisémites – média
Rechercher

Tunisie : Une vague de violences antisémites – média

Les violences se seraient aggravées depuis le début de l’année, quand le président tunisien avait accusé les Juifs d’être à l’origine de l’instabilité dans le pays

Des Juifs du monde entier en pèlerinage à la Ghriba, en Tunisie, les 22 et 23 mai 2019. (Crédit : FATHI NASRI / AFP)
Des Juifs du monde entier en pèlerinage à la Ghriba, en Tunisie, les 22 et 23 mai 2019. (Crédit : FATHI NASRI / AFP)

À la veille de Yom HaShoah la semaine dernière, le journal Yediot Aharonot a rapporté une vague de violences contre les Juifs tunisiens.

Le journal a cité le cas d’une jeune femme âgée d’une vingtaine d’années, agressée et étranglée il y a une semaine pendant plusieurs minutes par deux hommes devant son domicile situé dans le quartier juif de Djerba, en plein jour. Elle a pu être secourue par un passant, qui a mis en fuite les agresseurs.

La police aurait déclaré que l’attaque aurait pu être une tentative de vol – ce qui a renforcé le sentiment de la communauté que les autorités ne les protégeaient plus. Les policiers ont également été accusés d’harceler les conducteurs juifs.

Le journal cite aussi le cas d’un enfant juif de 10 ans, toujours à Djerba, qui a été récemment frappé par un voisin musulman.

Le nouveau président tunisien Kais Saied
prête serment le 23 octobre 2019. (Crédit : Fethi Belaid / AFP)

Selon le journal, les violences se seraient aggravées depuis le début de l’année, quand le président tunisien, Kaïs Saïed, avait, dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, accusé les Juifs d’être à l’origine de l’instabilité dans le pays.

Pinchas Goldschmidt, grand rabbin de Moscou et président de la Conférence rabbinique européenne, avait alors dénoncé cette violence et l’inaction des autorités tunisiennes.

La communauté juive tunisienne compte environ 1 500 membres – ils étaient 100 000 avant l’indépendance en 1956. Elle se concentre dans le quartier juif de l’île de Djerba, qui compterait des Juifs depuis l’époque du Premier Temple.

Chaque année, à Djerba, autour du 33e jour de l’Omer, est organisé le pèlerinage juif de la Ghriba, qui attire des milliers de pèlerins du monde entier. L’évènement est prévu du 25 avril au 2 mai cette année, si la situation sanitaire le permet. Le nombre de pèlerins avait considérablement diminué après l’attentat suicide au camion piégé contre la synagogue en 2002, qui avait fait 21 morts.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...