Un médicament contre l’Alzheimer est susceptible d’aider les enfants autistes
Rechercher

Un médicament contre l’Alzheimer est susceptible d’aider les enfants autistes

Une étude a montré l’efficacité d’un médicament expérimental contre la maladie d'Alzheimer pour le traitement des neurones atteints par le syndrome ADNP

Le professeur Illana Gozes (3e en partant de la droite), lauréate du Prix scientifique 'Champion de l'Espoir' de l'Association Global Genes, principale organisation d'aide internationale pour les patients atteints de maladies rares, en 2016. (Crédit : Université de Tel Aviv)
Le professeur Illana Gozes (3e en partant de la droite), lauréate du Prix scientifique 'Champion de l'Espoir' de l'Association Global Genes, principale organisation d'aide internationale pour les patients atteints de maladies rares, en 2016. (Crédit : Université de Tel Aviv)

Au début du mois, l’université de Tel Aviv a annoncé une percée pour le traitement de l’autisme grâce à un médicament contre l’Alzheimer.

Une étude internationale de grande envergure menée sous la direction du professeur Illana Gozes du Département de génétique moléculaire humaine et de biochimie de l’université a en effet montré l’efficacité d’un médicament expérimental contre la maladie d’Alzheimer pour le traitement des neurones atteints par le syndrome ADNP, l’un des syndromes les plus courants de l’autisme, a rapporté le site des Amis français de l’université.

« Selon les chercheurs, la substance, mise au point dans le laboratoire du professeur Gozes, pourra donc contribuer à l’amélioration du fonctionnement cognitif des enfants autistes, en particulier dans le domaine de la mémoire et des compétences d’apprentissage. L’étude a été entreprise suite à la constatation de la présence d’un dépôt d’une protéine caractéristique des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, dans des tissus prélevés sur le cerveau d’un enfant autiste de 7 ans après sa mort », écrit l’article.

Ce dimanche, dans un communiqué, le Centre national de recherche sur l’autisme d’Israël (NARCI) de l’université Ben-Gurion du Néguev a lui annoncé son ambitieuse mission visant à créer une base de données nationale réunissant des scientifiques et des cliniciens israéliens dans l’étude de neuf questions clés sur l’autisme.

La base de données compte actuellement des informations sur plus de 961 enfants et leurs parents réunies ces trois dernières années.

Environ 1 800 enfants reçoivent un diagnostic de TSA (troubles du spectre de l’autisme) chaque année en Israël. L’objectif de NARCI est de pouvoir suivre 70 % d’entre eux, créant ainsi une vue d’ensemble du diagnostic et du développement de l’autisme en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...