Une collection de photographies inédites montrent la libération de Dachau
Rechercher

Une collection de photographies inédites montrent la libération de Dachau

Rendue publique avant une vente aux enchères, la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture, montre l'horreur du camp

  • Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
    Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
  • Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
    Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
  • Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
    Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
  • Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
    Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
  • Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
    Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
  • Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
    Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
  • Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
    Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
  • Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
    Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
  • Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
    Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
  • Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)
    Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d'Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d'enchères Kedem)

Une collection de photographies jusqu’alors inconnues montrant les moments de la libération du camp de concentration de Dachau en Allemagne en 1945 a été dévoilée avant sa mise en vente plus tard ce mois à Jérusalem.

La collection inclut des images de la libération, mais aussi des meurtres de vengeances de plusieurs dizaines de gardes SS du camps par des prisonniers libérés et de soldats américains choqués par ce qu’ils avaient vu. Alors qu’ils s’approchaient du camp, des soldats américains ont trouvé 40 wagons de train et camions remplis de cadavres en état de putréfaction et des chambres en béton qui étaient remplis des corps dénudés.

Les photographies ont été rendues publiques alors qu’elles doivent être vendues à la Maison d’enchères Kedem de la rue Rambam de Jérusalem.

Elles appartenaient à Adrian Aloy, un agent belge anti-nazi sous-couverture, qui a été capturé par les Nazis pendant la guerre et qui a été détenu au camp.

Une photographie de la libération du camp de Dachau le 29 avril 1945, dans la collection d’Adrian Aloy, agent belge anti-Nazi sous couverture. (Maison d’enchères Kedem)

Pendant la guerre, le camp de Dachau détenait des Juifs, des dissidents politiques, des prêtes catholiques, des prisonniers de guerre soviétique et d’autres.

Les morts de 32 000 détenus du camp ont été totalement recensées, mais des milliers d’autres personnes y ont péri sans que leurs morts ni leurs identités n’aient pu être établies.

Dachau, qui au fil de la guerre s’est transformé en une infrastructure de plus de 100 installations séparées qui comprenaient des camps de travaux forcées, était tristement connu pour le recours très répandu à la torture à l’encontre des détenus, dont des expériences médicales qui ont tué des centaines de personnes.

Les photographies montrent des gardes allemands se rendant alors que les soldats américains approchent de la barrière du camp, des soldats ouvrant les portes de wagons de train remplis de cadavres, des détenus montrant aux GI américains les fours crématoires, les corps de soldats SS tués après la libération du camp et jetés dans un fossé.

Le camp a été libéré le 29 avril 1945.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...