Vagues de chaleur : Un garçon de 14 ans décède d’une insolation
Rechercher

Vagues de chaleur : Un garçon de 14 ans décède d’une insolation

Plus de 700 personnes sont traitées par les services d'urgence en raison de la chaleur torride ; le temps doit se rafraîchir vendredi

Les Israéliens profitent du temps chaud sur la plage de Tel Aviv le 5 septembre 2020. (Miriam Alster/FLASH90)
Les Israéliens profitent du temps chaud sur la plage de Tel Aviv le 5 septembre 2020. (Miriam Alster/FLASH90)

Un adolescent de Jérusalem est décédé d’une insolation dimanche, alors qu’Israël se prépare à une nouvelle semaine de températures brûlantes après avoir connu les journées les plus chaudes jamais enregistrées.

Suite à la vague de chaleur, qui en est à son huitième jour, plus de 700 personnes ont appelé les services d’urgence et de multiples incidents mettant des vies en danger ont été signalés.

Dimanche matin, à Jérusalem, un garçon de 14 ans a été transporté d’urgence à l’hôpital après s’être effondré alors qu’il faisait de l’exercice physique. Les médias israéliens ont rapporté que les médecins du Magen David Adom qui sont arrivés sur les lieux « ont vu le garçon étendu sur l’herbe, inconscient, sans pouls et ne respirant pas… et l’ont évacué vers l’hôpital dans un état critique tout en continuant à pratiquer une réanimation cardio-respiratoire ».

Le garçon, qui a apparemment perdu conscience en jouant au football, a été déclaré mort à l’hôpital.

Jérusalem a enregistré sa température la plus élevée vendredi, établissant un nouveau record de 42,8°C. La vague de chaleur actuelle est sans précédent pour Jérusalem, qui bénéficie généralement d’un temps légèrement plus frais que le reste du pays grâce à sa situation géographique et à son altitude relativement élevée, à quelque 800 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Illustration : Premiers intervenants dans le nord d’Israël, le 9 juin 2019. (MDA)

Cette chaleur record a également entraîné la mort d’Ariel Yoav Tzafrir, un soldat de 19 ans de l’implantation de Barkan en Cisjordanie, qui s’est effondré vendredi lors d’une fête illégale dans la réserve naturelle de Pura, dans le sud du pays.

Tzafrir a été transporté d’urgence dans un état critique au centre médical Soroka de Beer Sheva, où les médecins ont prononcé son décès peu après. De l’alcool et des drogues ont été trouvés dans son organisme et les médecins pensent que la combinaison de ces substances, ainsi que la chaleur extrême, ont causé sa mort.

Suite à la chaleur, les autorités ont légèrement assoupli une restriction de la COVID-19 : Ronni Gamzu, responsable de la gestion du coronavirus, a déclaré à Douzième chaîne que la politique concernant le port du masque ne serait pas modifiée, toutefois, ceux qui se retrouvent seuls dans un parc ou sur une plage seraient autorisés à retirer leur masque.

Vague de chaleur. (Images Istock)

Au moins trois personnes ont été hospitalisées dans un état critique à cause d’une insolation, dont une femme dans la ville d’Eilat, au sud, et un homme dans la ville de Kyriat Shemona, au nord, tous deux retrouvés inconscients dans la rue.

Les températures ne devraient baisser que ce vendredi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...