Les autres annulent peut-être leur participation aux conférences en Israël à cause de la guerre de Gaza – mais pas le pionnier de la technologie Steve Wozniak. Il a atterri ce week-end pour assister à une conférence sur l’éducation. Il a souligné qu’il se sentait en sécurité.

Wozniak était avec le défunt Steve Jobs le cofondateur d’Apple. Wozniak a travaillé avec Jobs sur les premières versions des ordinateurs Apple et a développé d’autres technologies. Il a quitté la compagnie en 1981 après un accident d’avion où il a été blessé.

Depuis, il est impliqué dans un certain nombre de projets, créant et travaillant avec différentes compagnies. Il travaille aussi dans l’éducation – il a enseigné, à une époque, les mathématiques à des élèves de cinquième année.

Une question qui lui tient particulièrement à cœur est la manière dont la technologie peut aider dans l’apprentissage des enfants. Lundi, il abordera cette question à « Education », une conférence sur tous les sujets qui touchent à l’éducation, parrainée par Mifal Hapayis [la loterie israélienne].

Les bénéfices de Mifal Hapayis, qui organise des lotos et des événements de paris légaux et vend des cartes à gratter, iront au système d’éducation.

Ces fonds sont généralement utilisés pour construire des écoles ou des centres communautaires, ou même mettre en place des programmes d’éducation dans les régions défavorisées. Wozniak – dont c’est le premier séjour en Israël – sera l’un des principaux intervenants de la conférence, qui aura lieu à Holon au sud de Tel Aviv.

Aux côtés de Wozniak, il y aura de hauts-responsables politiques, comme le ministre de l’Education Shai Piron, le ministre des Sciences et de la Technologie, Yaakov Peri, des maires, des présidents d’universités, des personnalités culturelles, des membres du parlement et des leaders religieux, dont un représentant du Vatican, Pierbattista Pizzaballa, qui représente les intérêts des églises catholiques sur les sites saints locaux.

Amy L. Chua, l’auteur du best-seller Battle Hymn of the Tiger Mother [l’Hymne de bataille de la mère Tigre] ne participera pas à l’événement.

Chua, qui a annulé sa venue à la dernière minute, devait aborder les problèmes qui affectent l’éducation dans les familles d’immigrés qui ne sont pas habitués à la culture de leur pays d’adoption – un problème essentiel pour elle qui est fille d’immigrés chinois et qui a grandi aux Etats-Unis, mais qui est une réalité pour de nombreuses familles israéliennes aussi.

Les organisateurs de la conférence ont déclaré que Chua avait annulé son intervention à la conférence « pour des raisons de sécurité ».

Au contraire, Wozniak est arrivé en Israël en toute sécurité, selon son compte Twitter. Les organisateurs de la conférence ont déclaré qu’ils étaient heureux que Wozniak participe à l’événement.

Ils ont ajouté qu’ « ils apprécient sa décision » et qu’ « ils ont hâte d’entendre ce qu’il a à dire sur l’éducation et la technologie ».