Le Times of Israël vous fait suivre en direct les événements qui se déroulent ce vendredi, 32 jours depuis le début de l’opération Bordure protectrice.

Une délégation israélienne est au Caire pour discuter des termes d’un cessez-le-feu à long terme, mais le Hamas n’a pas accepté l’extension du cessez-le-feu et a exécuté ses menaces de nouvelles attaques dès la nuit de jeudi à vendredi en reprenant ses tirs de roquettes.

Fin du direct

Après la reprise des tirs de roquettes, Netanyahu ordonne la reprise des frappes

Après 2 heures et demi de tirs de roquettes en provenance de Gaza, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Moshe Yaalon a ordonné à l’armée israélienne au cours des dernières minutes de « répondre par la force. »

Les frappes de Tsahal contre le Hamas et d’autres groupes de Gaza devraient commencer prochainement.

Des roquettes ont été tirées au cours des dernières minutes à Sderot et sur d’autres villes de la périphérie de Gaza.

Les députés israéliens s’expriment sur Facebook

La ministre de la Justice Tzpi Livni fustige les actes terroristes du Hamas et explique que les extrémistes doivent recevoir un « traitement adapté. »

« Nous ne voulons pas d’un ISIS du Moyen Orient ! » a écrit Livni dans un message.

« Quiconque se réveille ce matin dans notre difficile voisinage, le Moyen-Orient, sait qu’une boussole claire et globale est nécessaire face à ce qui provient de Gaza et à ce qui se passe en Syrie et en Irak. Des forces extrémistes, terroristes et fanatiques ont besoin d’un traitement, et pas de type psychologique, parce qu’il n’y a aucune bonne raison de terroriser des civils », conclut-elle.

Le ministre des Transports Yisrael Katz déclare que le « Hamas ne comprend que le force ».

Il ajoute qu’Israël « ne doit négocier sous le feu » en soulignant que, selon les informations dans la bande de Gaza, « des milliers de Palestiniens fuient leurs maisons, ils nous prennent au sérieux ».

« Maintenant, c’est notre tour », conclut-il.

Le ministre du Logement Uri Ariel assure qu’ « Israël ne peut pas permettre à une organisation terroriste de déterminer les règles du jeu en fonction de ce qui leur convient ».

Ariel explique que « cette réalité doit changer immédiatement, et cela n’aura seulement lieu qu’en fixant une cible claire aux forces de sécurité, ce qui signifie la fin du Hamas une bonne fois pour toutes ».

Les roquettes ont commencé à 4H24 à Eshkol

Le comité de Défense de la Knesset demande une réponse forte et tranchante

Le président du comité de Défense et des Affaires étrangères de la Knesset appelle à une réponse « forte et tranchante » après la reprise des tirs de roquettes du Hamas.

« On dirait que le Hamas n’en a pas assez eu », déclare le député Zeev Elkin. « La plupart des Israéliens sont d’accord que l’on ne peut pas céder à ce genre de chantage », ajoute-t-il, une référence au refus du Hamas d’accepter un cessez-le-feu qui n’inclut pas une réouverture du port de Gaza.

Likud MK Zeev Elkin (photo credit: Uri Lenz/Flash90)

Zeev Elkin (photo credit: Uri Lenz/Flash90)

« Lever le siège dans Gaza signifierait simplement plus de roquettes, de plus grandes roquettes, des roquettes plus précises afin qu’ils puissent atteindre leur objectif par plus de violence avec les roquettes », explique-t-il.

Tsahal reprend ses frappes aériennes sur des cibles à Gaza

L’armée israélienne a repris les frappes aériennes sur des cibles à Gaza après 75 heures de cessez-le-feu et près de trois heures de tirs de roquettes à partir de Gaza sur les villes israéliennes.

De la fumée d’au moins une frappe des forces aériennes est visible à l’horizon de la ville de Gaza.

Israël rejette la demande de libération des prisonniers du Hamas pour la trêve

La télévision palestinienne dit qu’Israël a rejeté la demande du Hamas dans les pourparlers de cessez-le-feu du Caire de libérer 54 prisonniers du Hamas qui ont été libérés dans l’échange Shalit en 2011 et de nouveau arrêtés au cours des dernières semaines à la suite de l’assassinat des trois adolescents israéliens en Cisjordanie en juin.

Des ONG britanniques lancent un appel aux dons pour aider la population

Un groupe de 13 organisations humanitaires britanniques a lancé jeudi un appel aux dons pour aider la population de Gaza, affectée par le conflit avec Israël, une démarche soutenue par Londres, qui s’est engagé a verser jusqu’à deux millions de livres.

Le Disasters Emergency Committee (DEC), qui regroupe notamment Oxfam, la Croix Rouge britannique, Plan UK, Care International, World Vision et Save the Children, a lancé son appel aux dons en faveur de Gaza à travers des spots diffusés sur les principales chaînes de télévision et radio britanniques, dont la BBC, qui avait refusé en 2009 de soutenir une opération similaire.

La chaîne publique avait reçu en 2009 des milliers de messages de protestation lorsqu’elle avait décidé, tout comme la chaîne d’information continu Sky News, de ne pas diffuser les messages d’appel au dons du DEC. Elle avait alors affirmé vouloir éviter de compromettre la confiance des téléspectateurs en son impartialité.

Depuis le début de l’intervention israélienne à Gaza en juillet, la BBC a de nouveau été critiquée par des organisations propalestiniennes qui l’accusaient de couvrir le conflit de façon « biaisée ».

Le DEC, dont 11 des 13 membres sont actifs à Gaza, a souligné que la population gazaouie n’avait pas un accès satisfaisant aux soins médicaux et que les trois quarts des 1,8 million d’habitants n’avaient au mieux qu’un accès limité à l’eau potable et à des sanitaires.

Le gouvernement britannique a annoncé jeudi que, pour chaque livre donnée par la population, il en fournira une autre, pour les deux premiers millions de livres de dons.

« Les Britanniques ont montré une immense générosité dans des situations de ce genre et le gouvernement britannique va aider cette générosité à aller deux fois plus loin », a affirmé Justine Greening, la ministre britannique chargée du Développement international.

« Ces deux millions de livres supplémentaires accroissent l’aide du gouvernement britannique pour les habitants de Gaza à 17 millions de livres depuis le début de la crise », a-t-elle précisé.

Londres a déjà accordé 6 millions de livres à l’agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA), 3 millions de livres au comité international de la Croix Rouge, 3 millions de livres à une dizaine d’ONG pour fournir de l’eau potable, des soins d’urgence et des protections pour les civils et enfin 3 millions de livres au programme alimentaire mondial (WFP), pour apporter en urgence de la nourriture à 300 000 Gazaouis pendant un mois.

– AFP

Le Hamas : les tirs de roquettes vont continuer pendant les négociations

Sami Abu Zuhri, porte-parole officiel du Hamas à Gaza, a fait la première déclaration de l’organisation alors que le cessez-le-feu obtenu par l’Egypte s’arrête et que les tirs de roquettes depuis Gaza reprennent fortement.

« Les groupes palestiniens au Caire n’ont pas trouvé un accord pour prolonger le cessez-le-feu, mais continuent à négocier, explique-t-il dans une brève déclaration citée dans un média arabe.

Selon Gal Berger, le journaliste des affaires palestiniennes de Israel Radio, si la citation est exacte, cela montre que le Hamas veut atteindre son but original de négocier le cessez-le-feu tout en continuant à tirer des roquettes.

L’Egypte et Israël ont exigé que les tirs de roquettes cessent avant de commencer les négociations de cessez-le-feu et le Hamas semble maintenant essayer l’inverse.

Bennett plaide pour une intervention sévère aux tirs de roquettes

Naftali Bennett, ministre de l’Economie invite la délégation israélienne à rentrer immédiatement d’Egypte, affirmant que le Hamas ne doit pas être autorisé à « tirer sur des civils comme moyen de pression. »

Bennett a déclaré que la capacité de dissuasion israélienne sera testée dans les années à venir, et la réponse aux tirs de roquettes doit être faite d’une main lourde, rapporte la radio israélienne.

Le ministre de l'Économie, Naftali Bennett, lors de la 7ème édition de la conférence annuelle de l'INSS à Tel Aviv, le 28 janvier 2014 (Crédit : Flash90)

Le ministre de l’Économie, Naftali Bennett, lors de la 7ème édition de la conférence annuelle de l’INSS à Tel Aviv, le 28 janvier 2014 (Crédit : Flash90)

Tsahal affirme qu’il a frappé des sites « à travers la bande de Gaza »

L’armée israélienne affirme qu’il a ciblé des « sites terroristes à travers la bande de Gaza ciblée » dans la foulée de la reprise des tirs de roquettes à partir de Gaza.

Un communiqué de presse de Tsahal :

L’armée israélienne reste en alerte et maintient un niveau élevé de préparation avec les capacités de défense, et les capacités en grève afin de répondre à l’agression renouvelée.

L’armée israélienne est déterminée à défendre les civils de l’Etat d’Israël.

Le lieutenant-colonel Peter Lerner, porte-parole de Tsahal : « Les attaques à la roquette renouvelées par des terroristes contre Israël sont inacceptables, intolérables et aveugles. Il s’agit d’une mauvaise décision du Hamas de rompre le cessez-le-feu, nous continuerons à frapper le Hamas, ses infrastructures, ses agents et à rétablir la sécurité pour l’Etat d’Israël ».

Les navires de Tsahal bombardent au nord de la bande de Gaza

La station de télévision de Jihad islamique rapporte que les navires de Tsahal bombardent la ville de Beit Lahia, dans le nord de la bande de Gaza, selon le reporter de Israel Radio Gal Berger.

L’ambassadeur australien condamne le Hamas

L’mbassadeur de l’Australie en Israël Dave Sharma affirme que son pays « condamne le Hamas pour avoir violé le cessez-le-feu. »

Il ajoute que le Hamas met ses propres intérêts avant les intérêts de la population de Gaza.

Le maire d’Hof Ashkelon : « Que l’armée écrase le Hamas »

Yair Farjoun, le maire d’Hof Ashkelon, fustige « la stupidité et l’acharnement sans limite des dirigeants du Hamas ».

Alors que son conseil régional est ciblé par une pluie de roquettes ce matin, Farjoun déclare à Israel Radio : « Je m’attendais à ce que le calme continue, mais au fond de moi j’étais aussi préoccupé que nos voisins aient du mal à tenir la trêve. J’espère que le gouvernement donnera la marge de manœuvre nécessaire à l’armée pour aller écraser le Hamas ».

Le conseil ouvre maintenant sa « salle de guerre » et « repasse en mode urgence », dit-il.

Hof Ashkelon est adjacent à Gaza. Les résidents ont donc seulement 15 secondes pour aller aux abris lorsque les sirènes retentissent, rappelle Farjoun aux auditeurs israéliens.

Steinitz : Israël devrait envisager de reprendre la bande de Gaza

« Israël réagira avec force aux tirs du Hamas, et nous aurons à envisager sérieusement la possibilité de reprendre la bande de Gaza dans son ensemble », a déclaré le ministre des Affaires stratégiques Yuval Steinitz.

Le ministre du Renseignement Yuval Steinitz à la 7e conférence annuelle de l'INSS à Tel Aviv, le 29 janvier 2014 (Crédit : Gideon Markowicz/Flash90)

Le ministre du Renseignement Yuval Steinitz à la 7e conférence annuelle de l’INSS à Tel Aviv, le 29 janvier 2014 (Crédit : Gideon Markowicz/Flash90)

« Accident de travail » : une explosion tue 5 personnes à Gaza

Des informations depuis Gaza suggèrent que cinq Palestiniens ont été tués dans ce qui ressemble à un accident de travail alors qu’ils manipulaient un engin explosif à utiliser contre les troupes de l’armée israélienne.

Un groupe de Gaza revendique des tirs de roquettes

L’aile militaire des Comités de Résistance populaire palestinienne, les Brigades al-Nasser Salah al-Din, revendique la responsabilité de l’attaque de roquette sur Ashkelon tôt ce matin, selon les informations de Ynet.

Pas de soldats israéliens au sol

L’armée israélienne a effectué des frappes aériennes et des tirs d’artillerie, mais n’a pas déployé de soldats à l’intérieur de l’enclave palestinienne, a précisé un porte-parole militaire, alors que des témoins et des sources palestiniennes ont fait état de frappes aériennes dans le nord et le centre de la bande de Gaza.

– AFP

Maisons endommagées par les tirs de roquettes

Plusieurs maisons sont endommagées après avoir été touchées par des éclats de l’explosion d’une roquette dans le Conseil régional de Shaar Hanegev.

Deux autres roquettes tombent dans des champs ouverts à l’extérieur Sdot Néguev.

Aucun blessé n’est signalé dans les deux cas.

L’ancien chef du Shin Bet exhorte à la démilitarisation de Gaza

L’ancien directeur du Shin Bet, Avi Dichter, appelle à démilitariser toute la bande de Gaza.

« Aujourd’hui, il y a exactement 69 années, le leadership américain comprend qu’il n’y a pas d’autre moyen de mettre fin à la guerre sanglante contre le Japon, mais avec une seule action : laisser tomber la bombe atomique sur Hiroshima, » Dichter écrit sur ​​sa page Facebook.

Non, il n’y a pas eu de coup de téléphone fait à l’avance pour les habitants de la ville pour les avertir de la catastrophe imminente », poursuit-il.

« Le Hamas n’est pas l’armée japonaise et Israël n’est pas les Etats-Unis. Néanmoins, nous devons apprendre quelque chose du processus que les États-Unis et le Japon ont connu au cours de cette guerre… le Hamas dans la bande de Gaza traîne avec lui ses résidents à des profondeurs comme le gouvernement japonais a traîné des millions de ses citoyens. Contrairement aux États-Unis, qui ont combattu loin de chez eux, l’armée se bat contre le Hamas et le Jihad islamique, contre le terrorisme dans la bande de Gaza, alors que les combats peuvent être vus en dehors des fenêtres de Nahal Oz et Nirim. Nos soldats se battent pour notre maison alors que les membres de leur famille regardent la bataille. Il n’y a pas de guerre aussi juste que notre guerre avec le Hamas dans la bande de Gaza ces jours-ci ».

« Le cessez-le-feu doit céder, à part pour la tranquillité, une démilitarisation de la bande de Gaza par les armes, comme cela a été convenu par les Palestiniens dans un accord de paix signé à Washington et au Caire. »

Le député Avi Dichter, ministre de la Sécurité intérieure, lors d'une conférence de presse au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem, 25 octobre 2012 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le député Avi Dichter, ministre de la Sécurité intérieure, lors d’une conférence de presse au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem, 25 octobre 2012 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Dichter dit qu’attendre que le Hamas accepte de telles mesures est « délirant », et ainsi les forces internationales se doivent d’intervenir et de faire respecter le processus de démilitarisation.

« L’Egypte est actuellement le pays qui a l’effet de levier le plus efficace contre le Hamas dans la bande de Gaza, il a un rôle clé dans la promotion des demandes israéliennes : démanteler l’infrastructure terroriste à Gaza », ajoute Dichter.

L’ancien chef du Shin Bet ajoute que toutes les négociations sur le sort des Palestiniens doivent être menées avec l’Autorité palestinienne et qu’Israël doit se préparer à fournir des preuves de l’activité du Hamas dans des zones civiles.

« Israël ne négocie pas sous le feu »

Des sources diplomatiques à Israël disent que le gouvernement ne négociera pas avec le Hamas tant que des roquettes sont tirées depuis la bande de Gaza.

– Raphaël Ahren

Tsahal frappe la frontière sud de la bande de Gaza

Des sources palestiniennes ont dit que l’armée israélienne a frappé le couloir de Philadelphie à la frontière Gaza-Egypte, rapporte le journaliste à Israel Radio Gal Berger.

Il n’existe pas de rapport immédiat sur ​​les victimes ou l’identité de la cible.

2 blessés, dont un grièvement, dans des tirs de roquettes sur Shaar Hanegev

Deux Israéliens sont blessés, dont un grièvement, par des éclats d’obus quand une roquette est tombée sur le Conseil régional de Shaar.

Depuis la fin de la trêve de 72 heures il y a quatre heures 35 roquettes ont été tirées sur Israël. Deux ont été abattus par Iron Dome sur Sderot et une à Ashkelon. Les roquettes ont été tirées tout au long des conseils régionaux de Sdot Néguev, Eshkol et Hof Ashkelon.

Six blessés parmi les groupes terroristes à Gaza

Les forces de Tsahal seraient ciblent des installations du Hamas et du Jihad islamique dans le camp de réfugiés de Jabaliya dans le nord de la bande de Gaza et le couloir de Philadelphie dans l’extrémité sud de la bande de Gaza.

Six personnes ont été blessées dans l’incendie, selon des sources palestiniennes.

Des rapports indiquent que le feu s’est fait à partir d’un effort coordonné des unités aériennes, navales et de l’artillerie.

Un enfant palestinien tué dans une frappe aérienne israélienne

La reprise des hostilités dans la bande de Gaza a fait vendredi un premier mort, un enfant palestinien de 10 ans tué dans un raid de l’aviation israélienne, ont indiqué les services d’urgence palestiniens.

Enquête sur un député britannique radical après un commentaire sur Israël

Information BBC :

La police de West Yorkshire enquête sur des appels par George Galloway pour que Bradford soit « déclarée une zone sans Israël »

Des officiers ont dit que deux plaintes aviaent été déposées au sujet d’un discours qu’il avait fait incitant la ville de rejetter tous les produits israéliens, les universitaires et mêmes les touristes.

Un porte-parole du député de Bradford West a dit qu’il confirmait ses remarques.

Les commentaires de M. Galloway, prononcés lors d’un grand rassemblement d’activistes de Respect à Leeds samedi, ont été postés sur YouTube et ont entraîné une pluie de commentaire sur Twitter.

Nigel Grizzard de la Synagogue de Bradford a décrit les commentaires de M. Galloway comme « très extrêmes ».

« Les Israéliens viennent à Bradford, les personnes de Bradford vont en Israël, il y a de nombreuses personnes que je connais à Bradford qui ont des proches en Israël », a-t-il déclaré à la BBC Leeds.

« Je crois que les commentaires de M. Galloway sont totalement hors de propos et n’ont rien à voir avec la réalité de la vie quotidienne à Bradford ».

Jonathan Arkush, vice président du Conseil des juifs britanniques, a décrit les remarques comme « odieuses ».

« Et que faire d’un Israélien qui soutient la cause palestinienne ? Il ne fait pas différence entre un Israélien qui soutient le gouvernement et un Israélien qui ne le soutient pas », dit-il. « Il ne fait pas la différence entre un adulte et un enfant, la plupart de gens sont apolitiques. Cet homme est si intolérant qu’il ne peut pas supporter d’avoir quelqu’un avec des opinions opposées dans sa ville, c’est tellement ridicule ».

Un porte-parole de la police de West Yorkshire : « Nous avons reçu deux plaintes séparées sur les commentaires attribués au député George Galloway lors d’un discours qu’il a donné dans un rassemblement public à Leeds le 2 août 2014. Nous enquêtons actuellement sur ces plaintes ».

Galloway a déclaré qu’Israël n’avait pas le droit d’exister. Il a été exclu du parti travailliste il y a dix ans après des commentaires extrêmes formulés au début de la guerre d’Irak.

Images du Hamas et de ses hommes armés, des armes, des tunnels

Le mercredi, une diffusion de al-Jazeera montre des images d’hommes armés du Hamas, qui dit-il, a été filmée pendant la trêve de 72 heures, montrant des hommes armés, des armes, et les tunnels, dit-on encore intacts.

Le jeudi, les dirigeants du Hamas ont également affirmé que, si Israël dit qu’il a démoli plus de 30 grands tunnels terroristes, d’autres sont restés opérationnels.

Voici ici traduit le rapport d’Al-Jazeera de MEMRI.

Et voici quelques images de la séquence filmée :

Une sélection de photos extraites de la séquence d'al-Jazeera, diffusée le mercredi 6 Août, montrant des hommes armés du Hamas, des armes et des tunnels en place avant la violation par le Hamas de la trêve le 8 Août, 2014 (crédit photo: capture d'écran MEMRI)

Une sélection de photos extraites de la séquence d’al-Jazeera, diffusée le mercredi 6 Août, montrant des hommes armés du Hamas, des armes et des tunnels en place avant la violation par le Hamas de la trêve le 8 Août, 2014 (crédit photo: capture d’écran MEMRI)

Une sélection de photos extraites de la séquence d'al-Jazeera, diffusée le mercredi 6 Août, montrant des hommes armés du Hamas, des armes et des tunnels en place avant la violation par le Hamas de la trêve le 8 Août, 2014 (crédit photo: capture d'écran MEMRI)

Une sélection de photos extraites de la séquence d’al-Jazeera, diffusée le mercredi 6 Août, montrant des hommes armés du Hamas, des armes et des tunnels en place avant la violation par le Hamas de la trêve le 8 Août, 2014 (crédit photo: capture d’écran MEMRI)

Une sélection de photos extraites de la séquence d'al-Jazeera, diffusée le mercredi 6 Août, montrant des hommes armés du Hamas, des armes et des tunnels en place avant la violation par le Hamas de la trêve le 8 Août, 2014 (crédit photo: capture d'écran MEMRI)

Une sélection de photos extraites de la séquence d’al-Jazeera, diffusée le mercredi 6 Août, montrant des hommes armés du Hamas, des armes et des tunnels en place avant la violation par le Hamas de la trêve le 8 Août, 2014 (crédit photo: capture d’écran MEMRI)

Une sélection de photos extraites de la séquence d'al-Jazeera, diffusée le mercredi 6 Août, montrant des hommes armés du Hamas, des armes et des tunnels en place avant la violation par le Hamas de la trêve le 8 Août, 2014 (crédit photo: capture d'écran MEMRI)

Une sélection de photos extraites de la séquence d’al-Jazeera, diffusée le mercredi 6 Août, montrant des hommes armés du Hamas, des armes et des tunnels en place avant la violation par le Hamas de la trêve le 8 Août, 2014 (crédit photo: capture d’écran MEMRI)

Une sélection de photos extraites de la séquence d'al-Jazeera, diffusée le mercredi 6 Août, montrant des hommes armés du Hamas, des armes et des tunnels en place avant la violation par le Hamas de la trêve le 8 Août, 2014 (crédit photo: capture d'écran MEMRI)

Une sélection de photos extraites de la séquence d’al-Jazeera, diffusée le mercredi 6 Août, montrant des hommes armés du Hamas, des armes et des tunnels en place avant la violation par le Hamas de la trêve le 8 Août, 2014 (crédit photo: capture d’écran MEMRI)

Une sélection de photos extraites de la séquence d'al-Jazeera, diffusée le mercredi 6 Août, montrant des hommes armés du Hamas, des armes et des tunnels en place avant la violation par le Hamas de la trêve le 8 Août, 2014 (crédit photo: capture d'écran MEMRI)

Une sélection de photos extraites de la séquence d’al-Jazeera, diffusée le mercredi 6 Août, montrant des hommes armés du Hamas, des armes et des tunnels en place avant la violation par le Hamas de la trêve le 8 Août, 2014 (crédit photo: capture d’écran MEMRI)

Une sélection de photos extraites de la séquence d'al-Jazeera, diffusée le mercredi 6 Août, montrant des hommes armés du Hamas, des armes et des tunnels en place avant la violation par le Hamas de la trêve le 8 Août, 2014 (crédit photo: capture d'écran MEMRI)

Une sélection de photos extraites de la séquence d’al-Jazeera, diffusée le mercredi 6 Août, montrant des hommes armés du Hamas, des armes et des tunnels en place avant la violation par le Hamas de la trêve le 8 Août, 2014 (crédit photo: capture d’écran MEMRI)

La BBC, aussi, commence à se poser des question quant à savoir si Israël vise des civils

Un nombre croissant de médias internationaux, y compris le New York Times et la BBC, ont commencé à remettre en question le nombre de victimes civiles de Gaza qui visent à montrer qu’Israël vise les civils dans la bande de Gaza, un acte qui constitue un crime de guerre en vertu à la fois de la loi israélienne et internationale.

Le chef des statistiques de la BBC Anthony Reuben cite des chiffres publiés par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme, qui a trouvé le nombre d’hommes civils tués dans les combats (725) plus nombreux que le nombre de femmes (214) par un facteur de près de 3,5 fois. Lorsque les 216 « membres de groupes armés » confirmés sont inclus, la disparité est encore plus poussée.

« Si les attaques israéliennes ont été « aveugles », comme le Conseil des droits de l’homme le dit, il est difficile de comprendre pourquoi ils ont tué tant d’hommes plus que les femmes civiles », note Ruben.

La question fait écho à une analyse du New York Times posée plus tôt cette semaine qui « montre que la population la plus susceptible d’être des militants, sont les hommes âgés de 20 à 29, qui est aussi la plus surreprésentéé dans le nombre de morts: Ils sont 9 % des 1,7 million d’habitants de Gaza, mais 34 % des personnes tuées dont les âges ont été fournis. Dans le même temps, les femmes et les enfants de moins de 15 ans, les moins susceptibles d’être des cibles légitimes, étaient les plus sous-représentés, constituant 71 % de la population et 33 % des victimes d’âge connu. »

Ces analyses ne signifient pas qu’un grand nombre de civils de Gaza n’ont pas souffert et ne sont pas morts dans les combats, bien sûr. Mais ils suggèrent, selon les mots de Ruben, « que certaines des conclusions tirées des [chiffres nombre de morts] pourraient être prématurés. »

Les statistiques de mort peuvent constituer une preuve décisive que, contrairement aux allégations des organisations telles que le Conseil des droits de l’homme, Human Rights Watch, et d’autres, les civils ne sont pas les cibles des frappes israéliennes.

Beer Sheva rouvre les abris avant Shabbat

La municipalité de Beer Sheva a ouvert tous les abris municipaux pour permettre aux résidents de se mettre en sécurité rapidement en cas de tirs de roquettes depuis Gaza sur le sud.

Lapid : Personne en Israël voulait renouveler le combat

Dans un post Facebook, Yair Lapid, ministre des Finances dit qu’Israël « est une fois de plus attaqué les terroristes dans la bande de Gaza. »

« Personne en Israël voulait cela, » a-t-il ajouté,

« Mais nous ne négligerons pas les résidents du sud. Toute personne qui leur tire dessus prend leur vie entre leurs mains ».

Israël a proposé d’alléger le blocus

Les délégués israéliens dans les pourparlers de trêve du Caire ont proposé d’alléger le blocus de Gaza, mais pas de le lever, confie un responsable palestinien à une journaliste de CNN.

Plus tôt vendredi, le Hamas et le Jihad islamique ont refusé d’accorder une trêve de 72 heures dans le week-end, accusant Israël de rejeter « les demandes du peuple palestinien » au Caire.

L’UE suggère un « couloir de la mer » contrôlé pour Gaza

Dans un effort pour alléger le blocus de la bande de Gaza sans saper les efforts d’Israël pour empêcher le réarmement du Hamas, les responsables européens auraient suggéré l’ouverture d’un couloir maritime contrôlé entre Gaza et Larnaca, à Chypre.

Les navires transportant des marchandises à destination et en provenance de Gaza ne seraient autorisés à le faire par le port de Larnaca, tandis que les observateurs européens superviseront les livraisons sur les deux extrémités du corridor, afin de s’assurer qu’ils ne comprennent pas les matériaux destinés au réarmement des groupes armés de Gaza.

Selon le quotidien palestinien Al-Ayyam, cité par le journaliste à Israel Radio Gal Berger, le corridor permettrait aussi aux gens d’entrer et de quitter la bande de Gaza.

L’Europe est à la recherche d’une solution globale et permanente à Gaza, au moins en partie parce que l’Europe se retrouve à dépenser de grosses sommes d’argent pour reconstruire Gaza tous les deux à trois ans.

Certaines des structures détruites dans la dernière série de combats ont été construits il n’y a pas longtemps avec l’argent de l’UE.

Les tirs de roquettes sur la périphérie de Gaza mettent fin à 2 heures de calme

Des roquettes sont tirées sur les conseils régionaux Shaar Haneguev et Sdot Néguev. Les tirs de roquettes de ces dernières minutes ont éclaté après deux heures de calme dans la bande de Gaza.

Il n’y a aucun rapport immédiat des dommages ou des blessés des derniers tirs de roquettes sur les villes israéliennes. L’armée israélienne est susceptible d’exercer des représailles sur des cibles à Gaza de façon imminente.

L’Egypte appelle Palestiniens et Israéliens à revenir négocier une trêve

L’Egypte a appelé vendredi, en tant que médiateur, Palestiniens et Israéliens à revenir négocier au Caire pour tenter de parvenir à un nouveau cessez-le-feu dans la bande de Gaza, assurant qu’il ne restait que quelques « points de désaccord » à surmonter.

Le cessez-le-feu de 72 heures arraché mardi par l’Egypte n’a pas été prolongé vendredi matin. Des dizaines de roquettes tirées de Gaza ont touché Israël depuis la nuit de jeudi à vendredi – pendant la trêve.

L’armée israélienne a riposté en bombardant des cibles « terroristes », tuant un enfant de 10 ans.

– AFP & TOI Staff

Une maison a été endommagée à Sderot

Ynet rapporte qu’une maison a été endommagée par le tir d’une roquette à Sderot

Les groupes terroristes Palestiniens et le Fatah restent prêts à négocier

Les négociateurs palestiniens ont indiqué vendredi à la médiation égyptienne qu’ils restaient au Caire « pour parvenir à un accord final » avec Israël dans le conflit qui fait rage dans la bande de Gaza depuis un mois, a annoncé le chef de la délégation palestinienne.

Mais il n’a pas détaillé les objectifs de son équipe, ni mentionné une éventuelle prolongation du cessez-le-feu de trois jours qui a pris fin vendredi matin.

« Nous restons assis ici pour parvenir à un accord final afin de restaurer les droits de notre peuple », a simplement déclaré à la presse Azzam al-Ahmed, le chef de la délégation des négociateurs palestiniens au Caire.

Israël refuse de négocier alors que les tirs de roquettes ont repris cette nuit.

La Roumanie rapatrie 50 de ses ressortissants de Gaza

Un groupe de 50 Roumains, dont une « majorité d’enfants », a été rapatrié vendredi de la bande de Gaza où les frappes israéliennes ont repris dans la matinée, a indiqué le ministère roumain des Affaires étrangères.

Huit ressortissants hongrois et cinq moldaves ont également été transférés en Roumanie dans le cadre de cette opération, précise un communiqué de la diplomatie roumaine.

Au total, 153 Roumains et leurs familles, ainsi que neuf Hongrois et cinq Moldaves ont été évacués par Bucarest depuis le début du conflit.

Environ 230 Roumains se trouvaient dans la bande de Gaza au début des frappes aériennes israéliennes, il y a un mois jour pour jour.

– AFP

Un responsable du Hamas dit que la trêve va reprendre d’ici peu

Un responsable du Hamas nommé Mustapha Swash dit qu’il s’attend à la reprise du cessez-le-feu bientôt, selon la Deuxième chaîne.

Pendant ce temps, les rapports disent que Mohammad Deif, le chef militaire du Hamas à Gaza, donnera une rare interview à Al-Jazeera demain.

Mohammad Deif

Mohammad Deif

L’Egypte présente une nouvelle proposition de cessez-le-feu

L’Egypte a présenté à Israël et aux Palestiniens une nouvelle proposition de cessez-le-feu qui ne mentionne pas les exigences du Hamas pour un port de mer, la levée du blocus sur la bande de Gaza ou la libération de prisonniers, dit Ehud Yaari, de la Deuxième chaîne.

Néanmoins, certains affirment que les différences entre les positions israéliennes et palestiniennes se réduisent.

Uri Ariel exhorte l’opération à Gaza de mettre fin aux tirs de roquettes

Le ministre de la Construction et du Logement, Uri Ariel dit que même si une opération terrestre prolongée dans la bande de Gaza exige un lourd tribut d’Israël, il est nécessaire pour faire cesser les tirs de roquettes sur les villes israéliennes.

Ariel dit à la Deuxième chaîne qu’il estime que les tirs de roquettes peuvent être arrêtés sans reconquérir complètement la bande de Gaza, une possibilité susceptible de coûter la vie à de nombreux Palestiniens et à des soldats de Tsahal.

Le ministre du Logement et de la Construction Uri Ariel (Crédit Abir Sultan Flash 90)

Le ministre du Logement et de la Construction Uri Ariel (Crédit Abir Sultan Flash 90)

Il dit : « les Etats-Unis en Irak », qui se battent contre la menace grandissante de militants islamistes, devraient aspirer à être aussi morale que l’armée israélienne l’est.

Un soldat légèrement blessé dans les émeutes de Cisjordanie

Un soldat de Tsahal est légèrement blessé dans des affrontements avec les émeutiers de Nabi Salah, un village près de Ramallah.

A Bethléem, les émeutiers lancent des pierres sur un cortège de 400 personnes par le Tombeau de Rachel, rapporte la radio israélienne.

Ailleurs en Cisjordanie, des émeutes ont également lieu à Hébron, Qaddoum et Beytounia.

Lana Del Rey : concert annulé

Dans la foulée d’annulation de Tel Aviv montre par Backstreet Boys et Neil Young, chanteuse américaine Lana Del Ray – jusqu’à aujourd’hui, la seule représentation internationale de haut niveau dont le spectacle n’avait pas encore été annulé, était prévu le 20 août.

Del Ray, connue pour des tubes comme « Summertime Sadness », a été programmé pour exécuter à la Fair Trade & Convention Center (Ganei Hata’arucha) à Tel Aviv dans ce qui devait être son premier concert israélien.

Lana Del Rey se rendra en Israel entre deux représentations (Crédit : autorisation Lana Del Rey - page Facebook Israel)

Lana Del Rey se rendra en Israel entre deux représentations (Crédit : autorisation Lana Del Rey – page Facebook Israel)

Les producteurs israéliens du spectacle disent qu’il sera reporté, et que « Lana s’excuse du fond de son cœur pour les fans qui ont acheté des billets pour le spectacle. »

« Tous les groupes palestiniens ne veulent pas de trêve prolongée »

Toutes les factions palestiniennes dont les représentants sont actuellement au Caire pour négocier indirectement une trêve en Israël avec la médiation égyptienne ne veulent pas prolonger la trêve de 72 heures qui a expiré ce matin, selon la radio israélienne citant un haut responsable du Hamas Fatah Azzam al-Ahmad.

Al-Ahmad dit que si toutes les factions resteront au Caire pour poursuivre la négociation d’un accord avec l’Égypte à lever le blocus sur la bande de Gaza, ils sont unis dans leur décision de ne pas prolonger la trêve avec Israël.

Il ajoute que si aucune des factions veulent une escalade avec Israël, ils ne reviendront pas sur leurs exigences pour une trêve à long terme.

Ces demandes incluent la levée du blocus sur la bande de Gaza, l’ouverture d’un port et un aéroport à Gaza et la libération des prisonniers libérés dans l’échange Gilad Shalit et qui ont été récemment arrêtés de nouveau.

Les Palestiniens déclarent la trêve officieuse jusqu’à 20h

Une trêve officieuse entre Israël et la bande de Gaza sera en place jusqu’à 20 heures ce soir, rapporte l’agence de nouvelles palestinienne Maan, citant des sources proches des pourparlers en Egypte sur un cessez-le-feu permanent.

Les sources disent que la médiation égyptienne, les deux parties ont « convenu de presque tous les principaux points qui ont besoin d’une solution », ajoutant que seuls des désaccords « limités » demeurent.

L’accord a été conclu « sur la majorité des sujets concernant les Palestiniens », disent les sources.

Le Hamas dit qu’Israël a rejeté des demandes cette nuit

La délégation palestinienne a reçu une note égyptienne la nuit dernière montrant qu’Israël avait rejeté ses demandes pour un cessez-le-feu, dit le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zuhri, selon la Deuxième chaîne.

Le document égyptien indique qu’Israël a refusé les exigences du Hamas pour un port, un aéroport, des droits de pêche élargis, de la libération de prisonniers, et l’assouplissement des approvisionnements entrant à Gaza en provenance d’Israël.

La délégation palestinienne est toujours au Caire, et serait sur le point de rencontrer les médiateurs égyptiens bientôt.

Tsahal met en garde les habitants de Gaza face à de possibles affrontements continus

Le porte-parole de l’armée israélienne, Avichay Adraee, tweete que l’armée israélienne a passé des appels téléphoniques aux habitants de la bande de Gaza, les avertissant qu’Israël continuerait ses opérations contre les éléments terroristes qui contrôlent l’enclave côtière.

« Les dirigeants du Hamas ont décidé de poursuivre leurs activités terroristes et de vous traîner avec eux. L’armée israélienne continuera à se battre [contre eux] », peut-on lire dans le message.

Ban condamne les nouveaux tirs de roquettes du Hamas sur Israël

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon s’est déclaré vendredi « profondément déçu » de la rupture du cessez-le-feu à Gaza et a « condamné les nouveaux tirs de roquettes sur Israël ».

« Une extension du cessez-le feu est absolument essentielle pour que les négociations puissent progresser » au Caire entre Palestiniens et Israéliens, a-t-il souligné dans un communiqué.

M. Ban demande aux deux camps « de ne pas recourir à de nouvelles actions militaires qui ne pourraient qu’aggraver la situation humanitaire déjà terrible à Gaza ».

« Il est intolérable que les civils subissent davantage de morts et de souffrances », a-t-il ajouté.

Il a demandé instamment « aux parties de trouver rapidement un moyen de revenir à la trêve humanitaire et de continuer les négociations au Caire pour parvenir à un cessez-le-feu durable ».

– AFP