Israël en guerre - Jour 149

Rechercher

La BBC, aussi, commence à se poser des question quant à savoir si Israël vise des civils

Un nombre croissant de médias internationaux, y compris le New York Times et la BBC, ont commencé à remettre en question le nombre de victimes civiles de Gaza qui visent à montrer qu’Israël vise les civils dans la bande de Gaza, un acte qui constitue un crime de guerre en vertu à la fois de la loi israélienne et internationale.

Le chef des statistiques de la BBC Anthony Reuben cite des chiffres publiés par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme, qui a trouvé le nombre d’hommes civils tués dans les combats (725) plus nombreux que le nombre de femmes (214) par un facteur de près de 3,5 fois. Lorsque les 216 « membres de groupes armés » confirmés sont inclus, la disparité est encore plus poussée.

« Si les attaques israéliennes ont été « aveugles », comme le Conseil des droits de l’homme le dit, il est difficile de comprendre pourquoi ils ont tué tant d’hommes plus que les femmes civiles », note Ruben.

La question fait écho à une analyse du New York Times posée plus tôt cette semaine qui « montre que la population la plus susceptible d’être des militants, sont les hommes âgés de 20 à 29, qui est aussi la plus surreprésentéé dans le nombre de morts: Ils sont 9 % des 1,7 million d’habitants de Gaza, mais 34 % des personnes tuées dont les âges ont été fournis. Dans le même temps, les femmes et les enfants de moins de 15 ans, les moins susceptibles d’être des cibles légitimes, étaient les plus sous-représentés, constituant 71 % de la population et 33 % des victimes d’âge connu. »

Ces analyses ne signifient pas qu’un grand nombre de civils de Gaza n’ont pas souffert et ne sont pas morts dans les combats, bien sûr. Mais ils suggèrent, selon les mots de Ruben, « que certaines des conclusions tirées des [chiffres nombre de morts] pourraient être prématurés. »

Les statistiques de mort peuvent constituer une preuve décisive que, contrairement aux allégations des organisations telles que le Conseil des droits de l’homme, Human Rights Watch, et d’autres, les civils ne sont pas les cibles des frappes israéliennes.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.