Israël en guerre - Jour 149

Rechercher

L’ancien chef du Shin Bet exhorte à la démilitarisation de Gaza

L’ancien directeur du Shin Bet, Avi Dichter, appelle à démilitariser toute la bande de Gaza.

« Aujourd’hui, il y a exactement 69 années, le leadership américain comprend qu’il n’y a pas d’autre moyen de mettre fin à la guerre sanglante contre le Japon, mais avec une seule action : laisser tomber la bombe atomique sur Hiroshima, » Dichter écrit sur ​​sa page Facebook.

Non, il n’y a pas eu de coup de téléphone fait à l’avance pour les habitants de la ville pour les avertir de la catastrophe imminente », poursuit-il.

« Le Hamas n’est pas l’armée japonaise et Israël n’est pas les Etats-Unis. Néanmoins, nous devons apprendre quelque chose du processus que les États-Unis et le Japon ont connu au cours de cette guerre… le Hamas dans la bande de Gaza traîne avec lui ses résidents à des profondeurs comme le gouvernement japonais a traîné des millions de ses citoyens. Contrairement aux États-Unis, qui ont combattu loin de chez eux, l’armée se bat contre le Hamas et le Jihad islamique, contre le terrorisme dans la bande de Gaza, alors que les combats peuvent être vus en dehors des fenêtres de Nahal Oz et Nirim. Nos soldats se battent pour notre maison alors que les membres de leur famille regardent la bataille. Il n’y a pas de guerre aussi juste que notre guerre avec le Hamas dans la bande de Gaza ces jours-ci ».

« Le cessez-le-feu doit céder, à part pour la tranquillité, une démilitarisation de la bande de Gaza par les armes, comme cela a été convenu par les Palestiniens dans un accord de paix signé à Washington et au Caire. »

Le député Avi Dichter, ministre de la Sécurité intérieure, lors d'une conférence de presse au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem, 25 octobre 2012 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le député Avi Dichter, ministre de la Sécurité intérieure, lors d’une conférence de presse au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem, 25 octobre 2012 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Dichter dit qu’attendre que le Hamas accepte de telles mesures est « délirant », et ainsi les forces internationales se doivent d’intervenir et de faire respecter le processus de démilitarisation.

« L’Egypte est actuellement le pays qui a l’effet de levier le plus efficace contre le Hamas dans la bande de Gaza, il a un rôle clé dans la promotion des demandes israéliennes : démanteler l’infrastructure terroriste à Gaza », ajoute Dichter.

L’ancien chef du Shin Bet ajoute que toutes les négociations sur le sort des Palestiniens doivent être menées avec l’Autorité palestinienne et qu’Israël doit se préparer à fournir des preuves de l’activité du Hamas dans des zones civiles.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.