Le 21ème jour de l’opération Bordure protectrice a coïncidé avec la fin du ramadan. Ce n’est pas pour autant que le Hamas a stoppé ses attaques. Au contraire, le groupe terroriste s’est félicité et a célébré la mort de 5 soldats israéliens victimes de ses tirs au mortiers dans la région d’Eshkol.

Le président américain Barack Obama a appelé personnellement le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour lui arracher un cessez-le-feu immédiat, après que le secrétaire d’État John Kerry ne rentre à Washington, au milieu des critiques d’Israël et de l’Autorité palestinienne quant à sa gestion de la crise.

48 soldats israéliens ont perdu la vie au combat à Gaza. Le nombre de morts à Gaza a dépassé le millier selon les chiffres des secours de Gaza, contrôlée par le Hamas.

Le Premier ministre israélien son ministre de la Défense et le chef d’Etat-major de Tsahal ont averti que la campagne allait être longue et ont appelé les citoyens israéliens à faire preuve de patience – mettant en garde que l’opération s’achèverait à la destruction du dernier tunnel terroriste de Gaza. La population israélienne soutient à 87 % l’opération menée par l’Etat.

Les journalistes sont menacés par le groupe terroriste qui les empêche de faire leur travail. Enfin le Hamas aurait tué une trentaine de personnes présumés avoir aidé l’Etat d’Israël.

Pour revoir les événements d’hier, cliquez ici.

Pour suivre les alertes sur Twitter, cliquez ici.

Fin du direct

Selon des responsables, la trêve avec le Hamas est ouverte

Un responsable militaire important a confié à la radio de l’armée que l’establishment sécuritaire voit la trêve humanitaire actuelle avec le Hamas comme un « répit ouvert » des combats.

Malgré le calme relatif depuis dimanche, l’armée israélienne continue à détruire les tunnels d’attaque dans la bande, et le responsable militaire a affirmé que si le Hamas rompt la trêve humanitaire, l’armée répondra avec force.

Le Hamas fustige Israël pour l’absence de cessez-le-feu

Le porte-parole du Hamas Sami Abu Zuhri a affirmé que les combats incessants pendant la fête qui finit le mois de Ramadan sont une insulte aux musulmans du monde entier.

« L’occupant refuse toujours une accalmie humanitaire compte-tenu de la fête de l’Aïd el-Fitr » dit-il, selon Ynet. « C’est un mépris pour les sentiments des Musulmans et leurs rituels ».

Zuhri a déclaré qu’Israël était à blâmer pour tout combat durant la fête aujourd’hui.

Dans le même temps, un porte-parole du Ministère de l’intérieur du Hamas met en garde les résidents de la bande de Gaza qu’il n’y a pas d’accord formel avec Israël quant à une trêve humanitaire.

Le calme relatif actuel n’est fondé sur aucun accord, explique Iyad Al-Buzum qui avertit les résidents de prendre soin d’eux.

La dernière fois que nous avons écouté les USA, le Hamas a pris Gaza

Le député Zeev Elkin, président du Comité des Affaires étrangères et de la Défense à la Knesset, rejette l’appel de l’Administration Obama pour un cessez-le-feu immédiat rappelant les élections palestiniennes de 2006.

Likud MK Zeev Elkin (photo credit: Uri Lenz/Flash90)

Zeev Elkin (photo credit: Uri Lenz/Flash90)

« La pression internationale a commencé » explique Elkin à Ynet. « Quand une fois nous avons écouté les Américains et autorisé le Hamas à participer aux élections, le Hamas a pris Gaza et nous avons récolté une entité terroriste. Le Hamas est une organisation terroriste tout comme Al-Qaida, donc il n’y a aucune raison de parler de négociations ».

« Le fait que le Hamas tire signifie qu’il n’est toujours pas dissuadé, et n’a pas atteint un véritable point de rupture » fait-il remarquer.

1 roquette toutes les 12 minutes depuis 3 semaines

320 terroristes éliminés par l’armée

Le représentant Israélien à l’ONU critique le Conseil de sécurité

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU a critiqué un communiqué de la présidence du Conseil de sécurité qui exige un cessez-le-feu immédiat et appelle le monde à se positionner du côté d’Israël contre le terroriste.

Prosor remarque l’absence de toute référence aux tirs de roquette du Hamas dans le communiqué.

« Le communiqué de la présidence s’est miraculeusement débrouillé pour ne pas mentionner les Hamas, les roquettes ou le droit d’Israël à défendre ses citoyens » dit-il en déclarant qu’il fait appel non pas aux leaders mondiaux mais plutôt au bon sens du public.

« Ce soir je veux parler comme la voix de la raison aux citoyens du monde qui ont besoin d’entendre la vérité pure et simple » affirme-t-il. « Nous sommes fatigués de la diffamation et de la diabolisation de la seule démocratie au Moyen-Orient ».

« Ne vous laissez pas tromper par la propagande du Hamas » ajoute Prosor. Il compare le Hamas aux organisations terroristes telles Al-Qaida, le Hezbollah et le Djihad islamique. « C’est (le Hamas) également une organisation islamiste extrémiste, avec une idéologie djihadiste et une mission pour éradiquer Israël ».

Prosor explique que les tunnels d’attaque ont été creusés sous la frontière avec Gaza, directement au cœur des localités israéliennes.

« Le Hamas a abusé de centaines de millions de dollars donnés par vos gouvernements pour construire ces tunnels terroristes » explique-t-il. « L’argent de vos impôts n’est pas utilisé pour l’éducation, les services civils ou le développement. Il est utilisé pour construire un bastion terroriste. Les peuples du monde doivent être choqués par ce que nous avons découvert à Gaza ».

« Ne croyez pas les journaux qui affirment que les deux côtés sont à blâmer de la même manière » avertit Prosor. « Nous avons fait tout notre possible pour éviter ce conflit, mais le Hamas refuse d’arrêter les attaques ».

« A chaque fois que la communauté internationale appelle à un cessez-le-feu, nous arrêtons et le Hamas continue à tirer ».

Prosor continue en pointant du doigt les alliés du Hamas : le Qatar et l’Iran.

« Ne vous méprenez pas : le Hamas ne travaille pas seul. Il est financé par le Qatar et l’Iran. Chaque roquette qui part de Gaza pourrait porter l’empreinte « offert par l’Iran » ainsi que chaque tunnel terroriste pourrait arborer un signe « rendu possible grâce à un gentil don de l’Emir du Qatar ».

L’Ambassadeur a répété le message d’Israël, que s’il y a le calme en Israël, il y aura le calme à Gaza et appelé la communauté internationale à se placer du côté d’Israël.

« Soyez avec une nation qui combat le terrorisme » implore-t-il. « Placez vous du côté du bon contre le diable, et pour le bien contre le mal ».

On se méfie de la proposition américaine de cessez-le-feu

Les politiques de droite comme de gauche se retrouvent dans leur opposition aux efforts américains de cessez-le-feu dans leur forme actuelle.

Le député travailliste Nachman Shai a confié à la Dixième chaîne que « cela a coupé Israël dans son action. Il ne pense pas assez loin ». Plus tôt, Shai a dit à Ynet que « les Etats-Unis nous ont imposé un cessez-le-feu trop tôt ». Mais, il a souligné, Israël ne peut pas dire non aux Américains.

L’ancien ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis Michael Oren a déclaré, selon Ynet, qu’Israël ne peut ignorer la proposition d’Obama, mais Israël « n’a pas à répondre à cette demande immédiatement. Il se pourrait que nous soyons au début de la fin, mais pas à la fin ».

Dimanche dernier dans la nuit, heure israélienne, le Président Obama a téléphoné au Premier ministre Netanyahu et demandé instamment un cessez-le-feu immédiat.

Il a également condamné les attaques du Hamas et réaffirmé « le droit d’Israël à se défendre ».

Le Président a dit au Premier ministre que toute solution durable au conflit israélo-palestinien « doit assurer le désarmement de groupes terroristes et la démilitarisation de Gaza ».

L’élément critique de la conversation : il a appelé à un « cessez-le-feu humanitaire immédiat, sans condition qui mette fin aux hostilités à présent et conduise à un arrêt permanent des hostilités, sur le modèle de l’accord de cessez-le-feu de novembre 2012 ».

Un soldat israélien légèrement blessé à Gaza

Malgré une tentative de cessez-le-feu entre Israël et les groupes armés de Gaza, un soldat de l’armée israélienne est légèrement blessé dans le nord de la bande de Gaza, selon la radio de l’armée. L’armée enquête sur l’incident, qui semble avoir été un échange de feu avec des terroristes.

Abbas estime que la proposition égyptienne est acceptable

Parlant au journal saoudien Al-Ukaz, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a affirmé que la proposition de cessez-le-feu égyptienne  « répondait à toutes les demandes des Palestiniens, y compris l’ouverture des passages et la levée du siège. Nous avons boycotté la conférence de Paris parce que l’Egypte n’y a pas été invitée ».

Des jets israéliens attaquent les lanceurs de Beit Hanoun

En dépit d’une trêve humanitaire en cours à Gaza, l’armée de l’air israélienne a répondu aux tirs de roquettes sur Ashkelon, frappant deux lanceurs de Beit Hanoun à partir duquel des roquettes ont été tirées.

La Dixième chaîne a rapporté d’autres explosions dans le nord de la bande de Gaza, peut-être d’autres frappes de l’armée.

Des images de l’ONU montrent Chajaya détruite

L’Organisation des Nations Unies publie des images satellite montrant le quartier de Chajaya avant et après les batailles et les frappes aériennes.

Qualifiées d’«Evaluation des dommages dans le nord la bande de Gaza – territoire palestinien occupé», les images, publiées samedi par le Programme opérationnel pour les applications satellites de l’ONU, montre deux zones localisées de dégâts intenses dans le quartier, dont les structures ont été complètement détruites, avec le reste de Chajaya relativement intact.

Selon le document, l’ONU affirme avoir identifié 886 structures endommagées, dont 604 qui ont été complètement détruites.

Un enfant palestinien de 4 ans tué par un tir de char israélien

Un enfant palestinien de 4 ans a été tué lundi matin par un tir de char israélien dans le nord de la bande de Gaza, premier décès annoncé en ce jour de fête musulmane du Fitr, ont rapporté les secours de la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas.

L’enfant est mort quand un obus est tombé sur une maison de Jabaliya, une banlieue dévastée par la guerre à l’est de la ville de Gaza, alors qu’une trêve non annoncée semblait s’installer dans le territoire palestinien malgré des combats sporadiques.

– AFP

L’unité de bédouins fête l’Aid à la base

A cause des combats dans la bande de Gaza, les soldats du bataillon bédouin de reconnaissance 585, connu en Israël sous le nom de Gadsar Habedoui, ne rentreront pas à la maison aujourd’hui pour la fête de l’Eid al-Fitr, marquant la fin du Ramadan.

A la place, un barbecue festif aura lieu à la base de l’unité à Kerem Shalom à la frontière avec Gaza, organisé par le Lieutenant-Colonel Zahi Rahal, le commandant du bataillon.

Le bataillon est composé de soldats venant de communautés arabophones d’Israël, à l’exception des Druzes. Cela inclut les Bédouins, les Arabes musulmans des villes israéliennes et les Arabes chrétiens.

L’unité est responsable d’un secteur le long de la frontière entre Israël et Gaza.

Amir Peretz : la critique des Etats-Unis devrait baissé d’un ton

Le ministre de la protection de l’environnement, Amir Peretz, dit à la radio israélienne qu’Israël devrait modérer sa critique publique des États-Unis à la suite de sa dernière proposition de cessez-le-feu.

Le parlementaire Hatnua appelle également le président de l’AP Mahmoud Abbas et l’Egypte à mener les efforts de cessez-le-feu à la place du Qatar.

Peretz critique également les ministres de droite qui agressent le Premier ministre d’avoir consenti à une trêve humanitaire.

« La conduite de Netanyahu et du cabinet est bien informé et donne de la légitimité internationale. »

Amir Peretz in the Knesset, December 2011 (photo credit: Miriam Alster/FLASh90)

Amir Peretz (photo credit: Miriam Alster/Flash90)

La commission des Sciences se réunit pour discuter des tunnels

La commission des Sciences et de la Technologie de la Knesset tiendra une session spéciale sur les moyens de faire face à la menace de tunnels terroristes de Gaza, indique le président de la Commission, le député Moshe Gafni.

« Au cours du débat, des solutions scientifiques et technologiques seront présentées et les représentants concernés seront présents, » s’est-il engagé.

Le député Moshe Gafni (Yahadut Hatorah) participe à un comité, le 29 octobre 2012 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le député Moshe Gafni (Yahadut Hatorah) participe à un comité, le 29 octobre 2012 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Il n’a pas encore été décidé si la session, qui devrait avoir lieu dès que l’opération Bordure protectrice s’achève, sera ouverte au public ou tenue secrète, mais « c’est le premier débat de ce genre à avoir lieu à la Knesset », dit-il.

– Raphaël Ahren

Voir : Rassemblement pro-israélien à Marseille hier

Meshaal : « Je ne peux pas coexister avec l’occupant »

Le chef en exil du mouvement palestinien Hamas, Khaled Meshaal, a quant à lui accordé samedi au Qatar une interview au journaliste Charlie Rose, de la chaîne américaine PBS, dont un extrait a été diffusé dimanche sur CBS.

« Il est grand temps de lever le siège de Gaza », a dit Khaled Mechaal, selon ses propos traduits en anglais par un interprète. « Il faut lever le siège, et nous devons avoir un aéroport ».

« Nous ne sommes pas des fanatiques, nous ne sommes pas des fondamentalistes. Nous ne luttons pas contre les juifs parce qu’ils sont juifs », a-t-il dit. « Nous demandons la tolérance et la coexistence ».

« Je ne peux pas coexister avec l’occupant », a ajouté Khaled Mechaal, interrogé sur la coexistence d’un Etat palestinien et d’un Etat juif.

– AFP

Une manifestation pro-Israël à Vancouver a l’air amusante

Des partisans d’Israël manifestant près de la Vancouver Art Gallery s’amusent au son d’accordéons, avec des ballons et des chansons. Un témoin affirme que près de 200 personnes ont assisté à ce rassemblement.

Les tirs de roquettes sur les villes frontalières de Gaza continuent

Six roquettes ont été tirées sur les communautés près de la frontière de la bande de Gaza en dépit d’un cessez-le-feu humanitaire qui est censé prendre place.

L’armée de l’air a riposté en tirant sur les lanceurs de roquettes à Beit Hanoun dans le nord de la bande de Gaza.

Les soldats de l’armée font face à des tirs de mortiers

Les troupes israéliennes opérant dans le nord de la bande de Gaza ont fait face à des attaques au mortier lundi après-midi, selon l’armée israélienne.

L’un des mortiers a touché le Conseil régional Eshkol.

Sept corps retrouvés dans les ruines de Gaza

Des chercheurs ont trouvé les corps de sept Palestiniens dans des ruines dans la ville de Khizah près de Khan Younis, selon Walla.

Le Hamas et l’AP discutent d’une trêve au Caire

Et on revient à la version égyptienne du cessez-le-feu.

Dans les prochaines heures, une délégation du Fatah et de l’Autorité palestinienne va aller au Caire. Sur place, elles rencontreront des hauts fonctionnaires du Hamas en présence des représentants égyptiens. Ils discuteront des termes du cessez-le-feu que le Caire a présenté au début du conflit, selon des hauts responsables palestiniens qui ont parlé à des journaliste du Times Of Israel.

Azam al-Ahmed, un confident du président de l’AP Mahmoud Abbas, conduira la délégation de l’AP avec le chef de la sécurité de l’AP Majed Faraj.

Le Hamas sera représenté par son directeur politique adjoint, Moussa Abou Marzouk. Il est encore difficile de savoir si d’autres hauts fonctionnaires se joindront à lui. Les responsables du renseignement égyptien serviront de modérateurs.

Selon les sources, la proposition égyptienne est la seule qui sera discutée au Caire. Les entretiens auront lieu en dépit de la participation du secrétaire d’Etat américain, John Kerry, à une conférence ce week-end à Paris aux côtés du Qatar et de la Turquie. Cela a été interprété comme un éloignement de Washington du régime égyptien.

La Russie a exprimé sa préférence aux termes du cessez-le-feu égyptiens.

– Avi Issacharoff

Morsi salue la « résistance » palestinienne

Le président égyptien destitué Mohamed Morsi a salué la « résistance » palestinienne, selon un message publié sur son compte Facebook au 21e jour de l’offensive israélienne dans la bande de Gaza.

« Notre principe est de soutenir la Palestine contre l’occupant, et nous sommes avec n’importe quelle résistance contre n’importe quel occupant », poursuit Morsi, emprisonné depuis sa destitution par l’armée le 3 juillet 2013.

Issu de la confrérie des Frères musulmans, déclarée organisation terroriste par les nouvelles autorités égyptiennes, Morsi risque la peine de mort dans plusieurs procès.

Capture d'image de la télévision égyptienne montrant le président déchu Mohamed Morsi derrière le grillage d'une cage pendant son procès, le 28 janvier 2014 au Caire  (Crédit : Télévision égyptienne/AFP)

Capture d’image de la télévision égyptienne montrant le président déchu Mohamed Morsi derrière le grillage d’une cage pendant son procès, le 28 janvier 2014 au Caire
(Crédit : Télévision égyptienne/AFP)

Lors de la dernière confrontation à Gaza en 2012, l’Egypte, alors dirigée par Morsi, avait assuré la médiation entre Israël et le Hamas, le mouvement islamiste proche des Frères musulmans.

Mais le Hamas a désormais été interdit en Egypte et la médiation est plus compliquée.

« Un salut à tous ceux qui résistent et aux révolutionnaires », poursuit Morsi dans son message publié dimanche soir à l’occasion de la fête du Fitr, qui marque la fin du ramadan.

– AFP

Erdogan promet de garder les juifs Turcs en sécurité

La Turquie gardera ses citoyens juifs en sécurité, mais la communauté juive devrait dénoncer Israël, a dit le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan à un journal turc.

« Les juifs en Turquie sont nos citoyens. Nous sommes responsables de leur sécurité et de leur propriété » a déclaré Erdogan au Daily Sabah.

Il a ajouté : « j’ai parlé avec les leaders de nos citoyens juifs jeudi et j’ai déclaré qu’ils devraient adopter une position ferme et publier un communiqué contre le gouvernement israélien. Je les contacterai (leaders juifs en Turquie) de nouveau, mais qu’ils fassent ou non ce communiqué, nous ne laisserons jamais quelque chose arriver à la population juive de Turquie ».

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan le 29 janvier 2014 à Téhéran (Crédit : AFP/Behrouz Mehri)

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan le 29 janvier 2014 à Téhéran (Crédit : AFP/Behrouz Mehri)

Il a dit, selon le journal, que les leaders juifs en Turquie devraient critiquer « l’agression israélienne », et que le gouvernement israélien « insulte les populations juives dans le monde pour ses politiques frauduleuses ».

Vendredi, Erdogan a critiqué l’ONU d’être « muet » sur l’opération d’Israël à Gaza et a dit que la Turquie a rencontré des difficultés pour délivrer l’aide humanitaire à Gaza à cause des restrictions israéliennes.

Dans une interview donnée à CNN, Erdogan a dit que « si Israël est sincère sur l’établissement d’un cessez-le-feu, nous convaincrons le Hamas (d’en faire de même) ».

– JTA

Le Hamas contre la thèse d’un soutien des Emirats à l’opération israélienne

Le Hamas palestinien a remercié les Emirats arabes unis pour leur aide humanitaire, s’inscrivant en faux contre la thèse d’un soutien de ce pays à l’offensive israélienne à Gaza suggéré par des sites internet des Frères musulmans.

Le dirigeant du Hamas à Gaza Ismaïl Haniyeh a écrit au chef de la diplomatie des Emirats, cheikh Abdallah ben Zayed Al-Nahyane, pour le remercier « vivement » de l’assistance de son pays, a rapporté lundi l’agence officielle WAM.

« Nous sommes heureux de la présence de votre délégation (humanitaire) », a-t-il souligné, en insistant sur la volonté de son mouvement de « garder les relations avec les Emirats à leur meilleur niveau ».

Les Emirats ont annoncé une aide de 52 millions de dollars aux Palestiniens au début de l’offensive israélienne lancée le 8 juillet pour faire cesser les tirs des roquettes du Hamas, avant de débloquer 41 M USD pour la reconstruction de Gaza dévastée par les bombardements.

Le 21 juillet, Abou Dhabi, bête noire des Frères musulmans, a accusé la télévision Al-Jazeera du Qatar et des sites proches de la confrérie dont est issu le Hamas, de « fabriquer » des informations laissant entendre qu’il soutient l’opération israélienne et que ses humanitaires à Gaza sont des « espions ».

Selon l’une de ces informations, reprises par Al-Jazeera, cheikh Abdallah ben Zayed, aurait proposé, lors d’une rencontre secrète avec le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Liberman de financer « l’agression israélienne » contre Gaza, pour « venir à bout du Hamas ».

– AFP

Netanyahu rejette le cessez-le-feu demandé par l’ONU

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rejette l’appel du Conseil de sécurité de l’ONU pour un cessez-le-feu immédiat, a rapporté la Deuxième chaîne.

Dans une conversation téléphonique de cet après-midi, Netanyahu a dit au chef de l’ONU Ban Ki-Moon que la déclaration de l’ONU ne répond pas aux préoccupations de sécurité d’Israël.

Il dit que l’avis de l’ONU ne mentionne pas que le Hamas lance des attaques contre des citoyens israéliens, et que les installations de l’ONU sont utilisées à cette fin.

Netanyahu dit aussi que le monde doit veiller à ce que Gaza soit démilitarisée et à ce que les dons internationaux ne servent pas leur infrastructure du terrorisme.

Pendant ce temps, les tirs de roquettes se poursuivent dans le sud, dans les régions Eshkol et Hof Ashkelon.

Israël s’alarme des incidents antisémites en Europe

Une commission du Parlement israélien, réunie lundi, s’est inquiétée de la montée des incidents antisémites en Europe lors des manifestations pro-palestiniennes de solidarité avec la bande de Gaza.

« Israël est inquiet de l’augmentation des incidents antisémites dans le monde et condamne la violence physique et verbale des manifestations pro-palestiniennes », affirme un communiqué de la commission parlementaire pour la diaspora juive.

Des ambassadeurs et diplomates en poste en Israël représentant 10 pays de l’Union européenne étaient présents à cette réunion spéciale dont le but était « d’alerter sur la situation des juifs d’Europe ».

« Le rôle des gouvernements européens est de protéger les communautés juives et de laisser ceux qui veulent exprimer leur soutien à Israël le faire en toute liberté », a estimé un représentant du ministère des Affaires étrangères israélien, Akiva Tor.

Le premier secrétaire de l’ambassade de France en Israël, Jean-Marie Druette, cité dans le communiqué israélien en hébreu, a affirmé que « la France n’a aucune tolérance envers l’antisémitisme et que toute attaque contre des juifs français est une attaque contre la France entière ».

De son côté, l’ambassadeur des Pays-Bas, Caspar Veldkmap a estimé qu' »il est interdit d’importer le conflit israélo-palestinien en Europe ».

Le président de la commission parlementaire, le député Yoel Razbozov a toutefois reconnu que beaucoup de pays européens, notamment la France et l’Allemagne, « prenaient au sérieux les incidents antisémites dans les manifestations pro-palestiniennes sur leur territoire ».

Plusieurs actes antisémites ont émaillé des manifestations de solidarité avec le peuple palestinien ces derniers jours à Paris et en banlieue parisienne.

« Les juifs en France ne doivent pas avoir peur. Or, beaucoup d’entre eux ont peur à cause de toute une série de manifestations d’antisémitisme », avait déclaré le chef de la diplomatie française Laurent Fabius jeudi dernier à la radio France inter.

– AFP

Le Dôme de fer intercepte plusieurs roquettes sur Ashkelon

La conversation de Netanyahu avec Ban Ki-moon

Le Cabinet du Premier ministre vient d’envoyer une transcription partielle de la conversation entre Benjamin Netanyahu et Ban Ki-moon, dans laquelle le Premier ministre énonce les motifs de rejet de la déclaration du Conseil de sécurité des Nations unies sur un cessez-le-feu :

La déclaration présidentielle du Conseil de sécurité s’associe aux besoins d’une organisation terroriste meurtrière qui s’attaquent aux civils israéliens et ne tient pas compte des besoins de sécurité d’Israël, dont la démilitarisation de la bande de Gaza dont le principe a été énoncé dans les accords intérimaires avec les Palestiniens.

La déclaration ne fait aucune référence aux attaques contre les civils israéliens ou au fait que le Hamas a transformé les habitants de Gaza en boucliers humains et utilise les installations de l’ONU pour attaquer les civils israéliens. Israël a accepté trois propositions de trêves humanitaires de l’ONU, et le Hamas les a toutes violées. Même maintenant, ils continuent à tirer sur les civils israéliens.

Israël continuera à lutter contre les tunnels terroristes, et ce n’est que la première étape de la démilitarisation. Au lieu d’investir les fonds de la communauté internationale au service de la construction de tunnels terroristes qui servent à perpétrer des attaques à grande échelle contre les civils israéliens, la communauté internationale doit agir pour démilitariser la bande de Gaza.

L’ONU n’a pas publié de retranscription de la conversation.

Ban Ki-moon : « Un leadership compatissant » est nécessaire

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, critique vivement les dirigeants respectifs « des parties » [au conflit], à savoir le Hamas et Israël, pour avoir omis de veiller au bien-être de leurs citoyens dans la poursuite des hostilités.

Que les dirigeants prennent des décisions dans le cadre desquelles des citoyens sont tués est « moralement répréhensible » et « irresponsable », affirme-t-il. C’est une question de « leadership compatissant », ajoute-il.

Il condamne également fermement l’attaque israélienne présumée sur une installation de l’UNRWA jeudi, en affirmant que « tous les refuges sont devenus des cibles », et qu’il « soulève de sérieuses questions sur la proportionnalité ».

L’armée israélienne a déclaré dimanche qu’une enquête interne a démontré que l’armée avait tiré sur une école vide à l’école de l’UNRWA, en ne blessant personne, et qu’elle n’était pas responsable des 16 décès.

Ban réitère son appel à cesser la violence, lever le blocus sur Gaza, et à mettre fin à « près d’un demi-siècle d’occupation, » et prévient qu’Israël peut s’isoler sur la scène internationale s’il ne coopère pas.

Cinq terroristes tués à Gaza

Cinq ouvriers palestiniens ont été tués lors d’affrontements avec l’armée israélienne près de Jabaliya.

Selon Ynet, l’une des personnes tuées est un membre du Hamas. Il est le responsable de l’unité de commando à Jabaliya.

« Le ‘non’ de Netanyahu à l’ONU était une façon polie de dire non à Obama »

Udi Segal de la Deuxième chaîne suggère que l’appel téléphonique de Netanyahu, passé à l’instant à Ban Ki-moon, pour rejeter l’appel au cessez-le-feu du Conseil de sécurité des Nations unies, était sa façon polie de rejeter la demande du président Obama qui exhorte à un cessez-le-feu immédiat sans confrontation directe.

Par conséquent, explique Segal, Netanyahu a souligné à Ban la nécessité de « la démilitarisation de la bande de Gaza, selon les principes énoncés dans les accords intérimaires avec les Palestiniens. »

Quand ils ont parlé la nuit dernière, Obama a déclaré que « toute solution durable au conflit israélo-palestinien doit assurer le désarmement des groupes terroristes et la démilitarisation de la bande de Gaza. »

Netanyahu, selon Segal, fait valoir que le désarmement des groupes terroristes est ce vers quoi l’armée israélienne tend, et qu’un cadre crédible pour un Gaza démilitarisé doit faire partie des termes du cessez-le-feu.

« L’attaque de l’hôpital peut-être dû à un tir du Hamas »

Selon la Deuxième chaîne, il y a des « indications » que l’explosion dans la zone de l’hôpital de Shifa serait la conséquences de tirs du Hamas.

A la frontière de Gaza, un journaliste de la Deuxième chaîne ajoute que l’armée israélienne n’a pas d’informations immédiates sur des tirs des forces israéliennes dans la région.

10 blessés dans une attaque au mortier

Le porte-parole du Magen David Adom a déclaré à la Deuxième chaîne que dix personnes ont été blessées par une attaque au mortier dans la région d’Eshkol.

Quatre d’entre elles sont gravement blessées, trois sont dans un état grave et trois dans un état raisonnable.

Les équipes médicales d’urgence sont sur ​​les lieux.

L’armée n’opérait pas près de l’hôpital

Une source militaire a déclaré à la Deuxième chaîne 2 que l’armée israélienne n’opérait pas dans la zone de l’hôpital de Shifa où l’attaque s’est produite.

Armée : l’attaque de l’hôpital était un tir raté du Hamas

L’armée israélienne dément toute implication dans l’explosion à l’hôpital Shifa dans la bande de Gaza, en indiquant que le site est « frappé par des attaques à la roquette lancées par des terroristes qui ont échoué à Gaza. »

Netanyahu va s’adresser à la population à 20H

6 morts dans l’attaque contre Eshkol

Ynet rapporte que l’attaque aux tirs de mortier a fait 6 morts.

Le Jihad islamique derrière l’attaque de Shifa – Armée

Ynet rapporte que le groupe terroriste du Jihad islamique est responsable de l’attaque de l’hôpital de Shifa et d’une aire de jeux voisine.

Au moins quatre civils israéliens morts à Eshkol

Au moins quatre civils ont été tués lundi en Israël quand un obus de mortier tiré depuis la bande de Gaza est tombé tout près de la frontière, dans la région d’Eshkol (sud), a annoncé la radio militaire israélienne.

Au moins huit autres personnes ont été hospitalisées après cette attaque.

Hollande, Obama, Merkel, Cameron et Renzi veulent « augmenter » la « pression » pour un cessez-le-feu

Les dirigeants français, américain, allemand, anglais et italien ont affirmé lundi au cours d’un entretien téléphonique la volonté « d’augmenter » la « pression » pour parvenir à un cessez-le-feu à Gaza, selon un communiqué de Paris.

« La pression doit augmenter pour parvenir » à un cessez-le feu, sont convenus Barack Obama, président américain, Angela Merkel, chancelière allemande, David Cameron, premier ministre britannique, Matteo Renzi, président du Conseil italien et François Hollande, président français.

Les dirigeants « sont convenus de redoubler leurs efforts pour obtenir un cessez-le-feu. La dégradation de la situation ne fait le jeu que des extrémistes », ont-ils estimé.

Israël demande à la population civile de zones proches de la ville de Gaza d’évacuer « immédiatement »

Israël demande à la population civile de zones proches de la ville de Gaza d’évacuer « immédiatement »

Une route dans le Néguev fermée à la circulation

Selon la police, l’autoroute 232 dans le Néguev est fermée à la circulation à partir de la jonction Saad à la jonction Gabim en raison d’une infiltration présumée.

La population est invitée à rester à l’écart de la zone.

Kerry : tout cessez-le-feu doit conduire au désarmement du Hamas

Les efforts internationaux pour tenter de sceller une trêve entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza doit conduire au désarmement du groupe palestinien, a exigé lundi le secrétaire d’Etat américain John Kerry.

Tout juste rentré d’une mission qui a échoué au Proche-Orient pour imposer un cessez-le feu aux belligérants, M. Kerry a jugé devant des journalistes à Washington que « tout processus pour résoudre la crise à Gaza, de manière durable et significative, doit mener au désarmement du Hamas et de tous les groupes terroristes ».

Le chef de la diplomatie américaine a assuré qu’il continuerait à œuvrer « à établir un cessez-le-feu humanitaire sans conditions ».

Une telle trêve « pourrait célébrer l’Aïd qui commence maintenant, mettrait un terme aux combats, permettrait d’acheminer à Gaza des vivres et des médicaments et offrirait à Israël les moyens de répondre à la menace que posent les attaques depuis les tunnels, une menace que nous comprenons complètement et qui est véritable », a expliqué le ministre américain.

Aux yeux de M. Kerry, « l’élan provoqué par un cessez-le-feu humanitaire est le meilleur moyen d’être en position de négocier » entre les parties combattantes.

– AFP

Israël demande aux habitants de zones proches de la ville de Gaza d’évacuer « immédiatement »

L’armée israélienne a demandé lundi soir à la population civile habitant les alentours de l’agglomération de Gaza d’évacuer « immédiatement » leurs foyers pour se rendre dans le centre de cette ville palestinienne, selon un communiqué militaire.

« Il y a peu de temps, des appels téléphoniques ont été passés et des SMS envoyés à la population civile de Chajaya, de Zeitoun et de l’est de Jabaliya les exhortant à évacuer immédiatement en direction du centre de la ville de Gaza », a indiqué le communiqué. Ces secteurs sont respectivement situés à la périphérie est, sud et nord de la ville de Gaza.

Affrontements à Jérusalem-Est

Selon la police, des dizaines de Palestiniens masqués lancent des pierres, des cocktails Molotov sur la police dans le quartier de Issawiya à Jérusalem-Est. La police répond par des mesures de lutte antiémeute.

Le Hamas revendique et célèbre l’attaque fatale d’Eshkol

Le Hamas célèbre le « succès » des tirs de mortier dans la région d’Eshkol.Il a tiré sur des zones où les troupes de l’armée se rassemblent, indique la Deuxième chaîne.

Le mouvement palestinien Hamas a revendiqué l’attaque à la roquette qui a tué au moins quatre personnes dans un kibboutz israélien, proche de la frontière avec la bande de Gaza, où les hostilités ont repris de plus belle lundi soir.

« L’ennemi sioniste reconnaît que quatre de ses soldats ont été tués et dix blessés dans la région d’Eshkol dans un tir des Brigades Ezzedine al-Qassam », le nom de la branche armée du Hamas, a affirmé dans un communiqué le mouvement islamiste palestinien. Les médias israéliens ont fait état d’au moins quatre civils tués.

Des croix gammées et des tags « Hamas » peints sur une synagogue à Miami

Des croix gammées et le mot « Hamas », le mouvement islamiste palestinien au pouvoir à Gaza, ont été inscrits à la bombe de peinture sur une synagogue de Miami, en Floride, ont rapporté les médias locaux lundi.

Les inscriptions ont été découvertes par des voisins de la synagogue Torah V’Emunah, située dans un quartier de Miami Beach qui compte une forte communauté juive.

« J’ai vu ça, je me suis arrêté et je me suis dit: +qu’est ce que c’est que ça?+ Je suis revenu sur mes pas et j’ai envoyé un SMS à mes deux superviseurs », a dit à une chaîne locale Yona Lunger, qui effectue des rondes de surveillance dans son quartier.

– AFP

Les roquettes du Hamas pèserait des ogives de 100 kg

Les roquettes Fajr-5 du Hamas lancées sur le centre d’Israël et tirées à partir d’une aire de jeux à l’extérieur de l’hôpital Shifa avaient au moins une ogive de 100 kg, selon la Deuxième Chaine.

Ces roquettes ont fait des victimes en explosant.

5 terroristes éliminés

Cinq terroristes s’infiltrent en Israël à travers un tunnel transfrontalier dans le sud d’Israël, a rapporté la Deuxième chaîne.

Les troupes israéliennes ont localisé les hommes armés et les ont éliminés.

L’armé balaie la région afin de s’assurer qu’aucun autres terroristes infiltrés n’arrivent à opérer en Israël.

Il s’agit de la sixième tentative par le Hamas d’envoyer des terroristes en Israël à travers les tunnels ce mois-ci.

Des milliers participent aux funérailles d’un soldat tué

Des milliers de personne se sont rassemblées au cimetière militaire de Meitar pour les funérailles du capitaine Liad Lavi, 22 ans, de Sde Nitzan, selon Ynet.

« Lors de nos dernières conversations, tu m’avais dit que tu ne voulais pas rester dans l’armée, parce que plus tu étais promu, moins tu avait de contact avec les soldats et ça tu ne le voulait pas, » a déclaré sa mère, Drora, dans son éloge funèbre.

« J’ai tellement de choses à raconter au monde sur toi, et à te dire personnellement. Toutes tes actions étaient modestes. Tu es allé au-delà de ce qui était nécessaire, mais tu n’as pas oublié que tu devais prendre soin de ta mère et tu étais prêt à te battre contre le monde pour moi. »

« Nous sommes destinés à vivre ensemble », dit Rivlin aux musulmans israéliens

Le président Reuven Rivlin a posté un message sur sa page Facebook en hébreu et en arabe. Il présente ses vœux aux citoyens musulmans d’Israël pour la fête de l’Aïd al-Fitr qui marque la fin du Ramadan. Il passe aussi un message de coexistence :

Les fils d’Abraham, d’Isaac et d’Ismaël sont marqués par leur capacité à respecter les croyances des autres, même en ces temps sanglants et difficiles. Au regard de ces jours, ma conviction est renforcée que le renforcement de la confiance, non pas uniquement entre les dirigeants, mais entre les nations qui vivent ici, est une condition essentielle pour qui nous puissions fonder une vie [remplie] d’espoir et un avenir commun. L’établissement de cette confiance requiert l’écoute, le dialogue constant et la compréhension de l’autre.

Nous les fils d’Abraham devons vivre en sachant que nous n’étions pas condamnés à vivre ensemble ; nous sommes destinés à vivre ensemble.

Des infiltrés ont ouvert le feu sur les troupes israéliennes

L’armée israélienne affirme que des agents infiltrés par un tunnel de Gaza ont ouvert le feu sur les troupes israéliennes. Les recherches sont en cours dans la région.

Haaretz affirme que les soldats israéliens ont été blessés dans l’assaut.

Netanyahu : Israël doit être prêt à une « longue campagne » à Gaza

Netanyahu : « C’est une journée difficile »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu présente ses condoléances aux victimes de l’attaque au mortier.

« Il n’y a pas de guerre plus justifiée que celle-ci », dit-il.

« Nous savions qu’il y aurait des jours difficiles, ce fut une journée difficile et dure », a-t-il ajouté.

Nous devons atteindre le but de l’opération – la destruction des tunnels, affirme-t-il. C’est une première étape cruciale dans le désarmement de Gaza, déclare-t-il.

Il indique que cela doit faire partie de toute solution et demande à la communauté internationale de faire pression pour le désarmement.

Netanyahu : Le Hamas est un ennemi cruel

Les citoyens israéliens ne peuvent vivre sous la menace de roquettes et de la menace des tunnels.
« La mort d’en haut, la mort d’en bas » – dit Netanyahu.

Le Hamas est un ennemi cruel, qui est aussi cruel pour ses propres citoyens, tire parti de ses propres citoyens, ajoute-il.

L’opération prendra du temps, dit-il.

Yaalon : Israël n’hésitera pas à élargir l’opération

Le ministre de la Défense exige de la patience

Yaalon appelle aussi à la patience, alors que l’opération peut prendre un certain temps jusqu’à ce que le calme soit rétabli dans le sud.

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon dit qu’Israël continuera à frapper la bande de Gaza dans les prochains jours.

Nous allons les frapper fort, dit-il.

Il ajoute que l’armée israélienne a fait des gains importants à ce jour, et qu’Israël n’hésitera pas à élargir l’opération.

En ce moment, nous terminons le processus de destruction des tunnels, dit-il.

Gantz : coordination militaire sans précédent

Le chef d’état-major Benny Gantz affirme que l’armée israélienne est en train de démanteler les tunnels, en ciblant des lance-roquettes, et a fait des progrès impressionnants.

Il dit qu’il y a une coopération sans précédent entre l’air, la terre, et les forces navales, et dit qu’Israël continuera au besoin.

Il dit que l’armée israélienne est en train de faire de son mieux pour éviter les victimes civiles dans la bande de Gaza, mais souligne que le Hamas opère à partir de l’intérieur où la population civile réside.

Le Hamas est responsable de l’explosion à l’hôpital Shifa à Gaza, dit-il.

Les critiques israéliennes modifient les termes du cessez-le-feu américain

Les responsables américains sont toujours furieux contre les médias israéliens. Ils leur repochent les critiques sévères sur les efforts du Secrétaire d’Etat américain John Kerry pour parvenir à un cessez-le feu la semaine dernière. Ces critiques ont eu, apparemment, un certain effet.

Lors d’un discours, Kerry affirme que « tout processus visant à résoudre la crise dans la bande de Gaza … doit conduire au désarmement du Hamas ». Dans la proposition de cessez-le-feu que Kerry avait présenté à Israël vendredi, le désarmement du Hamas n’était pas mentionné.

Les ministres israéliens ont rejeté à l’unanimité ce projet. Ils ont fait valoir que ce dernier minait la proposition de cessez-le-feu égyptienne qu’Israël avait accepté et que le Hamas avait rejeté. La proposition de Kerry reflète la contribution de la Turquie et du Qatar qui avantage de manière évidente le Hamas, selon des déclarations de certaines sources au TOI lundi.

La rédaction de la proposition se caractérise par une amélioration de la position du Hamas, qui monte au rang d’une entité à un niveau équivalent avec Israël, selon les mêmes sources. Cette proposition donnait des gains spécifiques au Hamas alors qu’il n’y avait qu’un langage amorphe sur tout ce qui concerne les besoins de sécurité d’Israël,ont-ils déclaré.

Cependant, un haut responsable américain a insisté dimanche soir sur le fait que la proposition de Kerry reflétait « la position que la démilitarisation et la reconstruction de Gaza sont les points importants des négociations pour un cessez-le-feu ».

– Raphaël Ahren

Sirènes dans le nord d’Israël

L’armée élargit le périmètre d’évacuation

L’armée israélienne émet des avertissements pour les résidents palestiniens de Beit Hanoun, Beit Lahiya et Jabaliya à évacuer.

2 roquettes tirées depuis le Liban

Deux roquettes sont tirées du Liban, déclenchant les sirènes en Haute Galilée, rapporte la Deuxième chaîne.

Les missiles tombent sur ​​le territoire libanais.

Hamas : Les déclarations de Netanyahu reflètent leur défaite

Le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri affirme que les déclarations du Premier ministre Benjamin Netanyahu ne sauront pas dissuader le peuple palestinien, rapporte Gal Berger de Israël Radio.

« Les déclarations de Netanyahu sont une expression de la défaite face à la résistance. Ses menaces ne font pas peur au Hamas ou au peuple palestinien ».

L’armée confirme qu’un infiltré a été éliminé dans l’attentat déjouée

L’armée israélienne a dit qu’il a tué un agent terroriste dans une tentative d’infiltration près du kibboutz Nahal Oz.

Plus tôt les médias ont indiqué que cinq infiltrés avaient été tués.

L’armée poursuit ses recherches dans le domaine.

Le Caire condamne l’usage « excessif » de la force par Israël contre les civils

L’Egypte a condamné lundi l’usage « excessif » de la force par Israël contre les civils dans la bande de Gaza, où près de 1 050 Palestiniens ont été tués, dont des dizaines d’enfants, depuis le début le 8 juillet de l’offensive israélienne – selon les chiffres des secours de Gaza, contrôlée par le Hamas.

« L’Egypte condamne l’usage excessif de la force par la partie israélienne contre les civils », dans la bande de Gaza, a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Le Caire a particulièrement dénoncé les tirs lundi contre l’hôpital al-Shifa, le plus grand de la bande de Gaza, qui n’ont pas fait de victime, et contre le camp de réfugiés de Chatti, où huit enfants et deux adultes sont morts.

L’armée israélienne et le Hamas se sont renvoyé la responsabilité de ces tirs.

L’Egypte a parallèlement pressé les deux camps à respecter une trêve humanitaire proposée par Le Caire avec le soutien de l’ONU.

– AFP

Il s’agissait de 4 soldats israéliens, non de 4 civils

L’armée israélienne confirme que les quatre tués par des tirs de mortier dans la région d’Eshkol plus tôt aujourd’hui sont des soldats.

Leurs familles ont été notifiées, mais les noms des victimes n’ont pas encore été donnés.

48 soldats morts au combat

Le sergent Moshe Davino, 20 ans, de Jérusalem, a été tué dans la bande de Gaza, a indiqué l’armée israélienne.

Le nombre de soldats morts est de 48 depuis le début de l’opération Bordure protectrice.

5 soldats tués à Eshkol

Cinq soldats ont été tués lundi dans des combats dans ou à proximité de la bande de Gaza, où l’armée israélienne est engagée depuis le 8 juillet dans une guerre contre le mouvement islamiste palestinien Hamas qui contrôle le territoire palestinien.

Parmi eux, quatre ont été tués par un tir de mortier dans la région d’Eshkol, le long de la frontière. Plusieurs médias israéliens avaient auparavant affirmé qu’il s’agissait de victimes civiles, tués dans le kibboutz Be’eri.

Le Hamas aurait tué plus de 30 personnes suspectées d’avoir aidé Israël

Selon des sources de sécurité de Gaza, les espions locaux ont aidé Israël à localiser et détruire les maisons du Hamas.

Pour lire l’article en entier, cliquez ici.

L’armée lance des frappes massives sur Gaza

L’armée israélienne continue de cibler des sites dans l’enclave côtière, et les Palestiniens rapporte des tirs d’artillerie lourde dans la bande de Gaza.

Le Hamas dit qu’il a essayé de kidnapper un soldat

Le Hamas dit qu’il a tenté de kidnapper un soldat dans l’attaque de tunnel plus tôt ce soir, mais n’a pas réussi à mener à bien.