Israël en guerre - Jour 149

Rechercher

On se méfie de la proposition américaine de cessez-le-feu

Les politiques de droite comme de gauche se retrouvent dans leur opposition aux efforts américains de cessez-le-feu dans leur forme actuelle.

Le député travailliste Nachman Shai a confié à la Dixième chaîne que « cela a coupé Israël dans son action. Il ne pense pas assez loin ». Plus tôt, Shai a dit à Ynet que « les Etats-Unis nous ont imposé un cessez-le-feu trop tôt ». Mais, il a souligné, Israël ne peut pas dire non aux Américains.

L’ancien ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis Michael Oren a déclaré, selon Ynet, qu’Israël ne peut ignorer la proposition d’Obama, mais Israël « n’a pas à répondre à cette demande immédiatement. Il se pourrait que nous soyons au début de la fin, mais pas à la fin ».

Dimanche dernier dans la nuit, heure israélienne, le Président Obama a téléphoné au Premier ministre Netanyahu et demandé instamment un cessez-le-feu immédiat.

Il a également condamné les attaques du Hamas et réaffirmé « le droit d’Israël à se défendre ».

Le Président a dit au Premier ministre que toute solution durable au conflit israélo-palestinien « doit assurer le désarmement de groupes terroristes et la démilitarisation de Gaza ».

L’élément critique de la conversation : il a appelé à un « cessez-le-feu humanitaire immédiat, sans condition qui mette fin aux hostilités à présent et conduise à un arrêt permanent des hostilités, sur le modèle de l’accord de cessez-le-feu de novembre 2012 ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.