Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Iran: les femmes autorisées à assister aux matches de football masculins

Le président de la Fédération iranienne de football a précisé que des stades à Ispahan, Kerman et Ahvaz étaient "prêts" à accueillir des spectatrices, mais pas à Téhéran

Des supportrices iraniennes donnent des coups de klaxon après le coup de sifflet final lors d'un match de football opposant leur équipe nationale à l'Irak dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, au stade Azadi de Téhéran, en Iran, le 27 janvier 2022. (Crédit : Vahid Salemi/AP)
Des supportrices iraniennes donnent des coups de klaxon après le coup de sifflet final lors d'un match de football opposant leur équipe nationale à l'Irak dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, au stade Azadi de Téhéran, en Iran, le 27 janvier 2022. (Crédit : Vahid Salemi/AP)

Les Iraniennes vont être autorisées à assister aux matches de championnat de football masculin, après en avoir été longtemps interdites sauf à de rares exceptions, a annoncé dimanche le président de la Fédération iranienne de football.

« L’une des principales caractéristiques de cette saison (…) est que les femmes pourront entrer dans les stades », a déclaré Mehdi Taj lors d’une cérémonie de tirage au sort des matches retransmise en direct.

Le championnat masculin auquel participent 16 équipes doit débuter en août.

Depuis plus de 40 ans, la République islamique interdit généralement aux femmes d’assister aux matches de football masculins.

Les religieux, qui jouent un rôle majeur dans la prise de décision en Iran, soutiennent que les femmes doivent éviter de se retrouver dans une atmosphère masculine et voir des hommes en tenue de sport, vêtus d’un short.

M. Taj a précisé que certains stades des villes d’Ispahan, de Kerman (centre) et d’Ahvaz (ouest) étaient « prêts » à accueillir des spectatrices pendant les matchs. Il n’a toutefois cité aucun stade à Téhéran.

En août 2022, les femmes avaient été autorisées exceptionnellement à assister à un match du championnat de football à Téhéran.

Et en octobre 2019, quelque 4 000 Iraniennes avaient pu assister au match de qualification de l’Iran pour la Coupe du monde 2022 contre le Cambodge au stade Azadi de Téhéran, pour la première fois depuis la Révolution de 1979.

Peu avant, la Fédération internationale de football (Fifa) avait exhorté l’Iran à autoriser l’accès des femmes aux stades sans restriction, après la mort d’une supportrice.

Sahar Khodayari s’était immolée par le feu devant un tribunal par crainte d’être emprisonnée pour avoir voulu assister à un match. Elle avait tenté de pénétrer dans un stade en se faisant passer pour un garçon.

Sa mort avait provoqué un tollé, beaucoup appelant à l’interdiction de l’Iran aux rencontres internationales et au boycott des matches.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.