L’armée défend la destruction de l’immeuble hébergeant les médias et le Hamas
Rechercher

L’armée défend la destruction de l’immeuble hébergeant les médias et le Hamas

Les militaires ont expliqué que le Hamas et l'organisation terroriste du Jihad islamique avaient installé des bureaux dans le bâtiment, utilisant les médias comme "boucliers"

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le feu et la fumée montent de la tour Jalaa alors qu'elle est détruite lors d'une frappe aérienne israélienne après que Tsahal a averti les occupants de partir, à Gaza city, le 15 mai 2021 (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)
Le feu et la fumée montent de la tour Jalaa alors qu'elle est détruite lors d'une frappe aérienne israélienne après que Tsahal a averti les occupants de partir, à Gaza city, le 15 mai 2021 (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)

Le porte-parole de l’armée israélienne Hidai Zilberman a repoussé les condamnations des députés américains qui ont critiqué la destruction d’un immeuble de Gaza, qui hébergeait un certain nombre de bureaux de médias internationaux. Les militaires ont expliqué que le Hamas et l’organisation terroriste du Jihad islamique y avaient installé des structures.

L’un des principaux occupants du bâtiment, l’agence de presse AP – elle y avait aménagé il y a une quinzaine d’années – a nié la présence du Hamas dans l’immeuble et a réclamé que Tsahal diffuse des preuves de son affirmation, une demande que Zilberman a rejetée.

« Hier, j’ai rendu public un communiqué qui présentait les ressources des groupes terroristes dans le bâtiment. Je vais les répéter : une unité de recherche et de développement du Hamas, une unité des renseignements militaires du Hamas et des bureaux du Jihad islamique. Ce qui se trouvait là-bas est très clair », a-t-il continué.

Alors qu’il lui était demandé si les frappes n’avaient pas été une erreur, au vu des dénonciations proférées par des alliés déterminants de l’État juif – notamment le président américain Joe Biden et le sénateur démocrate Bob Menendez, qui, jusqu’à présent, avait soutenu avec force l’opération israélienne menée dans la bande de Gaza en réponse aux tirs de roquettes émanant de l’enclave côtière en direction des villes et des villages de tout le pays – Zilberman a hésité.

« Nous sommes au beau milieu d’une opération. Les terroristes nous attaquent de manière indiscriminée, ils prennent pour cible la population civile, des villes habitées par des centaines de milliers de personnes. Réfléchissez une seconde à tous ces gens que vous mentionnez, imaginez ce qu’ils diraient si une seule roquette – une seule – était lancée vers Washington. Je veux bien savoir ce que tous ces gens diraient », a continué Zilberman.

« Un bâtiment où se trouvent des unités et des bureaux du Hamas et du Jihad islamique devait être détruit », a-t-il martelé.

Le porte-parole a ajouté que l’opération avait eu pour objectif de dissuader le groupe terroriste d’installer des bureaux aux côtés de bureaux de médias, à l’avenir.

« Si le Hamas et le Jihad islamique estiment que les médias sont un bouclier, alors, lors de la prochaine opération à Gaza, nous allons constater que les bureaux de médias se sont multipliés, représentant autant de couvertures pour les ressources terroristes », a-t-il poursuivi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...