L’aile armée du Fatah dans la bande de Gaza a mené un exercice militaire vendredi, simulant la prise et le bombardement de positions de l’armée israélienne, a annoncé dimanche la chaîne de télévision libanaise al-Mayadeen.

Les Brigades des Martyres d’al-Aqsa ont fini l’entraînement avec une démonstration de force – y compris une marche militaire sur un drapeau israélien et des tirs sur une affiche avec l’image d’Avichay Adraee, porte-parole arabophone de l’armée israélienne, comme cible.

Lors de l’Opération Plomb durci, l’aile armée du Fatah avait revendiqué la responsabilité de tirs de roquettes sur les villes israéliennes d’Ashkelon et de Sderot, avec le Hamas et le Jihad islamique.

Abul Abed, le commandant des Brigades de Martyres d’al-Aqsa, a déclaré à al-Mayadeen que ses hommes n’amélioraient pas seulement leur capacité de combat, mais amélioraient aussi leurs capacités à lancer des roquettes.

“Concernant le développement de roquettes, il y a eu de sérieux développements et de sérieuses expériences effectués quotidiennement”, a déclaré Abul Abed.

L’entraînement s’est concentré sur l’exercice physique, les compétences au combat et la doctrine islamique, a annoncé la chaîne de télévision.

Le Fatah, le mouvement du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas qui domine l’appareil sécuritaire palestinien en Cisjordanie, a déclaré son intention d’arrêter sa coopération sécuritaire avec Israël en réponse à la mort d’un officiel du mouvement Ziad Abu Ein dans une altercation avec des soldats lors d’une manifestation pacifique de plantage d’arbre en Cisjordanie, en décembre dernier.