L’incitation officielle par l’Autorité palestinienne est à l’origine du taux exorbitant d’antisémitisme en Cisjordanie et à Gaza, a déclaré dimanche le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Ses commentaires interviennent quelques jours après la publication d’une enquête de l’ Anti-Defamation League (ADL), révélant que 93 % des résidents des territoires palestiniens adoptent un comportement antisémite, soit le taux le plus élevé au monde.

« C’est là le résultat de l’incitation persistante de l’Autorité palestinienne, qui fausse l’image d’Israël et du caractère du peuple juif, comme d’autres l’ont fait par le passé », a affirmé Netanyahu.

L’enquête de l’ADL, publiée le 13 mai, a révélé que 26 % des interrogées – soit environ 1,1 milliard d’adultes à travers le monde – ont des opinions foncièrement antisémites. Plus de 53 000 personnes ont été interrogées dans 102 pays et territoires, couvrant environ 86 % de la population mondiale.

Netanyahu a également fustigé les Palestiniens qui célèbrent la
« Nakba », ou catastrophe, en commémoration au déplacement palestinien suite à la création d’Israël.

« Celui qui voit la création d’Israël comme une catastrophe ne veut pas la paix », a-t-il affirmé.

Le 15 mai, les Palestiniens ont marqué la Journée de la Nakba par une sirène de 66 secondes à Ramallah. Plus tard, des manifestations en Cisjordanie ont pris un tour violent, et deux adolescents palestiniens ont été tués par des soldats israéliens.

Des manifestations violentes ont éclaté en plusieurs endroits le jour suivant, lors des funérailles des garçons.

Selon les Palestiniens, les deux ont été tués par balles réelles, mais d’après les sources de la police des frontières, les soldats n’ont utilisé que des balles de caoutchouc.

L’armée israélienne a déclaré avoir ouvert une enquête sur l’incident.