23 parlementaires du monde entier à Jérusalem pour la conférence des alliés d’Israël
Rechercher

23 parlementaires du monde entier à Jérusalem pour la conférence des alliés d’Israël

Le sujet de la conférence sera le 50e anniversaire de la libération et de l’unification de la ville

Le mont du temple et le mur Occidental à Jérusalem, depuis le survol annuel de l'armée de l'air israélienne pour Yom HaAtsmaout, le 12 mai 2016. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)
Le mont du temple et le mur Occidental à Jérusalem, depuis le survol annuel de l'armée de l'air israélienne pour Yom HaAtsmaout, le 12 mai 2016. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)

Pendant Souccot, du 19 au 21 octobre, la Conférence du président de Jérusalem de la Fondation des alliés d’Israël aura lieu à l’hôtel Mamilla de la capitale. Vingt-trois députés venus d’Europe, d’Afrique et d’Amérique latine y assisteront.

Ces élus, qui sont membres des groupes d’amitié avec Israël dans leurs parlements respectifs, rencontreront également des représentants du gouvernement israélien, dont des ministres.

Les élus feront une visite géopolitique de Jérusalem, pendant laquelle ils visiteront le checkpoint de Qalandiya, le Tombeau de Samuel, Tel El Ful, et le mont Scopus, entre autres. Un débat sur le sujet sera ensuite organisé par des députés israéliens.

Pour la première fois, une importante délégation de parlementaires se rendra à Hébron et visitera la Tombeau des Patriarches, le musée de Hébron dans la maison Hadassah, et le checkpoint de Tel Rumida.

Le Tombeau des Patriarches à Hébron (Crédit : Elhanan Miller/Times of Israel)
Le Tombeau des Patriarches à Hébron (Crédit : Elhanan Miller/Times of Israel)

Au stade Arena Pais de Jérusalem, les parlementaires rejoindront 5 000 partisans chrétiens d’Israël du monde entier pour célébrer Souccot. Ronald Lauder, président du Congrès juif mondial, s’exprimera pendant cet évènement.

Bas Belder, député au parlement européen qui est président du groupe d’amitié avec Israël du parlement et vice-président de la délégation des relations entre le parlement et Israël, Lucio Malan, sénateur italien qui a fait voter cette année une loi interdisant le négationnisme, Kees van der Staaij, député des Pays-Bas qui a fait voter une loi pénalisant le financement des organisations du mouvement BDS, et Kennet Meshoe, élu d’Afrique du Sud qui affirme qu’Israël n’est pas un Etat d’apartheid, seront notamment présents.

Des parlementaires du Danemark, de Finlande, de Lettonie, d’Espagne, d’Italie, de Suisse, de Lituanie, de Slovaquie, de Grèce, du Portugal, du Brésil, d’Uruguay, du Costa Rica, du Chili et du Malawi seront également présents.

La Fondation des alliés d’Israël est une organisation qui coordonne les activités de 35 groupes pro-Israël dans les parlements de pays du monde entier. Elle a pour objectif de promouvoir la communication et le partage d’informations entre les élus du monde qui pensent que l’Etat d’Israël a le droit d’exister en paix, au sein de frontières sûres.

La Conférence est parrainée par le Congrès juif mondial et l’Ambassade chrétienne internationale à Jérusalem. Elle est organisée pour la cinquième année consécutive, et sera consacrée au 50e anniversaire de la libération et de l’unification de Jérusalem.

Pendant la conférence, les élus présenteront à Michael Oren, vice-ministre en charge de la diplomatie publique, une résolution signée qui établit leur soutien à Jérusalem en tant que capitale éternelle et indivisible d’Israël. Les parlementaires tenteront également de faire soutenir cette idée par leurs pays respectifs à leur retour.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...