Rechercher

8 minuscules satellites construits par des lycéens israéliens lancés dans l’Espace

Le lancement de la fusée SpaceX marque l'aboutissement de 3 ans de travail pour les jeunes, qui se sont rassemblés pour assister à l'événement en Floride depuis Herzliya

Des responsables de l'Agence spatiale israélienne et des étudiants observent depuis Herzliya le lancement de la fusée Falcon de SpaceX en Floride, le 13 janvier 2022. (Capture d'écran)
Des responsables de l'Agence spatiale israélienne et des étudiants observent depuis Herzliya le lancement de la fusée Falcon de SpaceX en Floride, le 13 janvier 2022. (Capture d'écran)

Huit minuscules satellites construits par des élèves israéliens ont été mis en orbite jeudi à bord d’une fusée Falcon 9 de SpaceX qui a décollé de Cap Canaveral en Floride.

Huit équipes de lycéens de tout le pays ont passé trois ans à travailler sur le projet « Tevel », en collaboration avec l’Agence spatiale israélienne et le ministère des Sciences et de la Technologie.

Les satellites effectueront diverses tâches et expériences et leur contrôle sera possible grâce à des stations de communication situées à plusieurs endroits en Israël. Au total, la fusée Falcon a été lancée avec 105 satellites de différents pays à son bord.

Les étudiants concernés et les responsables de l’Agence spatiale israélienne se sont réunis à Herzliya jeudi pour assister au lancement en direct par vidéo depuis la Floride.

« J’ai été fascinée par cet incroyable programme », a déclaré la ministre des Sciences et de la technologie, Orit Farkash-Hacohen, dans un discours vidéo prononcé à l’occasion de l’événement. « Voir des groupes d’étudiants de tout Israël – de Nazareth à Givat Shmuel, juifs et arabes, du sud et du centre – montre à quel point la science et la technologie relient les gens. »

Les étudiants et les autres personnes qui ont assisté au lancement ont applaudi avec joie le décollage réussi de la fusée vers 17 h 30, heure locale, soit 10 h 30 en Floride. Les satellites devaient commencer à être déployés environ une heure après le lancement.

« Ce projet relie le meilleur de la science, le meilleur de l’espace et le meilleur de vous-même », a déclaré Uri Oron, directeur général de l’Agence spatiale israélienne, lors de l’événement.

Oron a déclaré qu’à mesure que l’exploration de l’espace s’accélère, Israël ne se contente pas d’observer, mais y prend part, notamment avec ce programme de « lycéens talentueux dirigés par le personnel d’encadrement le plus professionnel qui soit ».

Orit Farkash-Hacohen. (Crédit : Yanai Yechiel)

Selon l’Agence spatiale israélienne, les étudiants qui ont participé à la construction des satellites continueront à travailler sur le projet, en recevant et en contrôlant les données transmises par ceux-ci une fois qu’ils seront en orbite.

Les étudiants qui ont pris part au projet provenaient de huit localités différentes d’Israël : Shaar Hanegev, Ofakim, Yeruham, Taibe, Nazareth, Maale Adumim, Givat Shmuel et Kiryat Ata.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...