A Gaza, le FPLP montre que Trump n’est pas le bienvenu
Rechercher

A Gaza, le FPLP montre que Trump n’est pas le bienvenu

Un chef du groupe terroriste compare le président américain à “un symbole du mal dans le monde”

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Manifestation contre la visite du président américain Donald Trump en Israël, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 22 mai 2017. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)
Manifestation contre la visite du président américain Donald Trump en Israël, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 22 mai 2017. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)

Le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) a organisé mardi une manifestation à Gaza pour protester contre la visite du président américain Donald Trump dans la ville palestinienne de Bethléem.

Des photographies de la manifestation montrent des membres du groupe terroriste marxiste pointer leurs fusils sur une effigie du président américain.

Hani al-Thawabta, chef du FPLP dans la bande de Gaza, a déclaré que « Trump est un symbole du mal dans le monde », selon le site d’information gazaoui al-Resaleh.

« Vous n’êtes pas le bienvenu dans notre pays, la Palestine, et notre peuple n’acceptera pas vos solutions », a-t-il ajouté.

Thawabta a également critiqué Trump, qui a affirmé que le Hamas était un groupe terroriste cette semaine en Arabie saoudite.

Un Palestinien aide un petit garçon à enflammer un drapeau israélien pendant la cérémonie de fin d'un programme de formation militaire du Hamas, à Gaza Ville, le 22 janvier 2017. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Un Palestinien aide un petit garçon à enflammer un drapeau israélien pendant la cérémonie de fin d’un programme de formation militaire du Hamas, à Gaza Ville, le 22 janvier 2017. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Le Hamas, qui règne sur la bande de Gaza, s’est également irrité que Trump le dénonce ouvertement comme un groupe terroriste.

Pendant un rassemblement organisé lundi soir par le Hamas dans le nord de la bande de Gaza, Mohammed Abu Askar, cadre du Hamas, a déclaré que son groupe était qualifié de terroriste parce qu’il « refuse de plier aux dictats de l’Amérique. »

Hazem Qassem, porte-parole du Hamas, a écrit lundi soir sur Twitter que « accuser le Hamas d’être terroriste est comme accuser [de terrorisme] toute la lutte de la nation palestinienne. »

Le Hamas est considéré comme un groupe terroriste par la majorité de l’Occident, notamment par l’Union européenne, le Canada, l’Australie et les Etats-Unis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...