Adalah dénonce la « propagande raciste » de cours obligatoires pour des enfants
Rechercher

Adalah dénonce la « propagande raciste » de cours obligatoires pour des enfants

L'ONG israélo-arabe de défense des droits promet une action en justice contre les cours que doivent suivre les élèves avant de partir en voyage scolaire à l'étranger

Le titre "Sois un ambassadeur" dans une vidéo du ministère israélien de l'Éducation d'un cours fustigé par l'organisation de défense des droits, Adalah, comme de la "propagande raciste" (Crédit : capture écran / YouTube)
Le titre "Sois un ambassadeur" dans une vidéo du ministère israélien de l'Éducation d'un cours fustigé par l'organisation de défense des droits, Adalah, comme de la "propagande raciste" (Crédit : capture écran / YouTube)

Un groupe de défense israélo-arabe a accusé le ministère de l’Éducation israélien de forcer les élèves à suivre un « cours de propagande » en ligne « raciste » avant d’être autorisés à partir en voyage scolaire à l’étranger.

Le cours, présenté sous le titre de « hasbara », le mot hébreu pour diplomatie publique israélienne, encourage les élèves israéliens à « être un ambassadeur » et implique de visionner plusieurs vidéos puis de répondre à des questions à choix multiples.

Le cours figure sur le portail de MOOC du ministère, qui contient des dizaines de vidéos destinées aux lycéens couvrant différents sujets, des prépositions anglaises à l’astrobiologie, en passant sur le langage de programmation informatique Java.

Mais l’ONG basée à Haïfa, Adalah, a estimé que le contenu du cours, obligatoire pour les élèves arabes et juifs, « promeut une idéologie raciste ».

« Une question dit, par exemple : ‘Comment les organisations palestiniennes utilisent-elles les réseaux sociaux ?’ La bonne réponse sur les quatre proposées est « pour encourager la violence’.

« Une autre question demande aux élèves d’identifier les origines de l’antisémitisme moderne. La bonne réponse est ‘les organisations musulmanes et le mouvement BDS' », a fait savoir le groupe.

Pour une école de Nazareth, le lycée Masar, la formation en ligne obligatoire a conduit les enseignants à annuler l’échange annuel avec la Suède de cette année, car le lycée « refuse de laisser ses élèves passer un examen défendant une propagande raciste », a indiqué Adalah.

Adalah a notifié au ministère de l’Éducation qu’elle comptait intenter une action en justice contre ce cours, qui enfreint la législation israélienne sur l’enseignement public, selon elle.

Une vidéo promotionnelle du cours (en hébreu)

Reprochant au système scolaire israélien de porter des « valeurs racistes », Adalah a accusé le ministère de tenter de contraindre les élèves arabes « [d’]assimiler » ces valeurs.

« Le ministère israélien de l’Éducation tente de transformer les élèves en agents de propagande chargés de diffuser une idéologie extrémiste raciste », a dénoncé l’avocat Nareman Shehadeh-Zoabi d’Adalah.

Dans une lettre adressée au ministère le 18 juin dernier, Nareman Shehadeh-Zoabi soutenait que l’examen « se concentre sur des questions cruciales du conflit palestino-israélien qui font l’objet d’une profonde controverse politique, et les élèves doivent choisir des positions ‘correctes’, comme si elles reflétaient une vérité factuelle. Le cours revêt une perspective idéologique raciste qui crée une équivalence entre identités palestinienne, arabe ou musulmane et la violence et le terrorisme ».

Nareman Shehadeh-Zoabi a qualifié les vidéos de l’examen de « lavage de cerveau flagrant qui tente de façonner les opinions des élèves selon celles de ses créateurs et intervenants ».

Et d’ajouter : « la présentation unilatérale des questions qui, par leur nature appelle à un dialogue, envoie le mauvais message aux élèves et ne permet pas de leur apprendre à dialoguer et d’examiner des questions complexes de tous les angles possibles avant de prendre position ».

Pour l’avocat, les adolescents arabes sont « contraints d’assimiler des propos humiliants pour eux et leurs familles. C’est scandaleux et illégal. La coercition politique et idéologique des citoyens contredit radicalement les objectifs du système éducatif. Adalah fera le nécessaire pour faire disparaître ce cours qui est scandaleusement insultant pour les élèves et citoyens arabes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...