Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Adapté d’une pièce de Jean-Claude Grumberg, le film de Hazanavicius ajouté à Cannes

Le film du réalisateur de "The Artist" évoque le souvenir de la Shoah et le sort d'un enfant juif qui échappe miraculeusement à la déportation vers le camp d'extermination nazi d'Auschwitz

Le Festival de Cannes a parachevé sa sélection lundi, invitant notamment en compétition un cinéaste iranien en rupture avec le régime, Mohammad Rasoulof, et le réalisateur Michel Hazanavicius pour un film d’animation.

Michel Hazanavicius, 57 ans, sera en lice pour la Palme d’Or avec « La plus précieuse des marchandises ». Il s’agit d’une première tentative dans le cinéma d’animation pour le réalisateur très éclectique de « The Artist » (oscarisé en 2012) ou des deux premiers volets de la comédie d’espionnage « OSS 117 ».

Adapté d’une pièce de Jean-Claude Grumberg, le film évoque le souvenir de la Shoah et le sort d’un enfant juif qui échappe miraculeusement à la déportation vers le camp d’extermination nazi d’Auschwitz.

Le festival a par ailleurs ajouté le nouveau film de Mohammad Rasoulof, « The seed of the sacred fig ». Ce cinéaste, lauréat du prix Un Certain Regard à Cannes en 2017 (« Un homme intègre »), puis de l’Ours d’or à Berlin en 2020 (« Le diable n’existe pas »), avait été invité l’an dernier comme membre d’un jury.

Mais M. Rasoulof, 52 ans, dans le viseur du régime et récemment libéré de prison, n’avait pas pu faire le déplacement, toujours frappé par une interdiction de voyager.

Evoquant les questions brûlantes de la corruption ou de la peine de mort, Mohammad Rasoulof fait partie des réalisateurs iraniens primés dans les plus grands festivals mais accusés en Iran de propagande contre le régime, comme Jafar Panahi ou Saeed Roustaee.

Un troisième réalisateur, le Roumain Emanuel Parvu, est également ajouté à la compétition, portant à 22 le nombre de films en lice pour succéder à la Palme d’Or de l’an dernier, « Anatomie d’une chute » de Justine Triet.

Parmi eux, les œuvres d’illustres réalisateurs hollywoodiens, dont « Megalopolis » de Francis Ford Coppola et « Oh Canada » de Paul Schrader, une comédie musicale de Jacques Audiard, le nouveau film de Yorgos Lanthimos avec Emma Stone, après son Lion d’or pour « Pauvres créatures », ou encore une oeuvre sur Naples par l’Italien Paolo Sorrentino.

Hors compétition, le festival, qui se tiendra du 14 au 25 mai, a également annoncé lundi la première du « Comte de Monte-Cristo », avec Pierre Niney dans le rôle-titre, blockbuster français programmé hors compétition, tandis qu’Oliver Stone présentera en séance spéciale un documentaire sur le dirigeant brésilien Lula.

Trois films sont également ajoutés dans la section Un Certain Regard, dont le premier film comme réalisatrice de l’actrice Céline Sallette, un biopic sur l’artiste Niki de Saint-Phalle, avec Charlotte Le Bon.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.