Affrontements entre la police et des émeutiers arabes autour de Jérusalem
Rechercher

Affrontements entre la police et des émeutiers arabes autour de Jérusalem

Un suspect armé d'un cocktail Molotov a été arrêté à Shuafat ; les manifestants ont visé des policiers avec des pierres à Qalandiya

Affrontements entre manifestants palestiniens et forces de sécurité israéliennes à Bethléem, en Cisjordanie, le 19 juillet 2017. Illustration. (Crédit : Musa al-Shaer/AFP)
Affrontements entre manifestants palestiniens et forces de sécurité israéliennes à Bethléem, en Cisjordanie, le 19 juillet 2017. Illustration. (Crédit : Musa al-Shaer/AFP)

Des combattants ont affronté la police et les forces de sécurité sur plusieurs sites autour de Jérusalem mercredi. Un nouveau « jour de colère » pour les Palestiniens, qui pointent du doigt les nouvelles mesures de sécurité sur le mont du Temple dans la Vieille Ville, suite à un attentat terroriste mortel la semaine dernière.

Durant ce quatrième jour de protestations de suite, les manifestants ont lancé des pierres et des engins explosifs contre des forces israéliennes. Cependant, quelques centaines seulement de manifestants se sont déployés, malgré l’appel aux manifestations de masse lancé par le parti palestinien Fatah.

« Al-Aqsa n’est que pour nous. Les gardes [du Waqf] peuvent fouiller les gens. Les gens considèrent que ces détecteurs de métaux sont une provocation », a affirmé un manifestant qui a souhaité garder l’anonymat.

Interrogé sur les moyens dont pourrait disposer Israël pour gérer une future attaque sur le lieu saint, il a rétorqué que « le danger est partout. Un policier qui marche n’importe où en Amérique, quelqu’un peut venir et lui tirer dessus. »

Fidèles musulmans devant la porte des Lions, à l'entrée du mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 19 juillet 2017. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
Fidèles musulmans devant la porte des Lions, à l’entrée du mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 19 juillet 2017. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

Un autre fidèle, également sous couvert d’anonymat, a ajouté : « Pourquoi est-ce que les colons viennent à Al-Aqsa ? C’est une provocation. »

Dans le quartier de Shuafat à Jérusalem Est, les émeutiers ont jeté des pierres à la police. Les autorités ont arrêté un suspect masqué qui aurait lancé un cocktail Molotov. Le suspect était en possession d’un autre cocktail Molotov, selon la déclaration de la police.

Au point de contrôle de Qalandiya à Jérusalem Est, des dizaines de manifestants ont affronté la police et ont jeté également des pierres aux officiers. La police aurait riposté par des mesures anti-émeutes, indique le communiqué.

De plus, près du Tombeau de Rachel à Bethléem, des dizaines de manifestants se sont rassemblés pour jeter une nouvelle fois des pierres à la police qui employait des mesures anti-émeutes. Deux émeutiers ont été arrêtés, selon les autorités.

Aucune victime n’aurait été déplorée lors de ces affrontements.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...