Aide humanitaire à Gaza : pour le Qatar, Israël et le Hamas aspirent au calme
Rechercher

Aide humanitaire à Gaza : pour le Qatar, Israël et le Hamas aspirent au calme

Un envoyé du Qatar a détaillé un nouveau fonds d'urgence pour aider le territoire géré par le groupe terroriste palestinien

Un camion chargé d'aide humanitaire turque entre dans la bande de Gaza par le poste-frontière de Kerem Shalom, le 4 juillet 2016. (Crédit : ministère de la Défense)
Un camion chargé d'aide humanitaire turque entre dans la bande de Gaza par le poste-frontière de Kerem Shalom, le 4 juillet 2016. (Crédit : ministère de la Défense)

Un envoyé du Qatar a déclaré lundi qu’Israël et les dirigeants de Gaza veulent contenir la violence transfrontalière qui a éclaté ces derniers jours, alors qu’il présentait un nouveau fonds d’urgence pour aider le territoire géré par le Hamas.

« Nous confirmons par nos relations avec les deux parties qu’elles ne sont pas intéressées par l’escalade ou par une confrontation qui pourrait enflammer toute la région », a déclaré l’envoyé du Qatar, Mohammed al-Emadi, aux journalistes dans la ville de Gaza.

Al-Emadi, dont le pays entretient des contacts avec le groupe terroriste du Hamas et a accueilli ses dirigeants, coordonne les projets de secours et de reconstruction du Qatar à Gaza. Lors de la conférence de presse, al-Emadi a annoncé les détails d’un fonds d’urgence de 9 millions de dollars destiné à remédier aux pénuries de carburant et de médicaments dans la bande de Gaza.

La subvention qatarienne comprend 2 millions de dollars en fournitures médicales et 500 000 dollars pour alimenter les groupes électrogènes de secours des centres de santé publique de Gaza, soit suffisamment pour les faire fonctionner pendant un mois.

Des camions chargés de ravitaillement et décorés de drapeaux qatariens et d’affiches des souverains du royaume riche en pétrole ont été aperçus devant le principal hôpital Shifa de Gaza lundi après-midi, où des responsables d’al-Emadi et de l’ONU ont pris la parole.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...