Allemagne : des parents d’élèves refusent que leurs enfants étudient Anne Frank
Rechercher

Allemagne : des parents d’élèves refusent que leurs enfants étudient Anne Frank

"Ici, l'Holocauste est relativisé par les parents, mais aussi nié et on peut même parler de révisionnisme de l'Histoire", explique le journaliste qui a révélé l'information

Anne Frank. (Crédit : Flickr Commons)
Anne Frank. (Crédit : Flickr Commons)

Dans l’est de l’Allemagne, à la frontière germano-tchèque, un professeur de lycée a reçu de nombreux mails de parents indignés que leurs enfants étudient le Journal d’Anne Frank en classe. La lecture devait précéder la visite des élèves au camp de concentration nazi de Buchenwald.

Tim Mönch, journaliste allemand, a rapporté l’information sur Twitter. Il explique : « Les idées néo-nazies sont profondément enracinées au sein de la société, et notamment dans la région de la Saxe. Ici, l’Holocauste est non seulement relativisé par les parents, mais aussi nié et on peut même parler de révisionnisme de l’Histoire. »

Anne Frank a été déportée au camp de Bergen-Belsen en 1945, après s’être cachée avec sa famille à Amsterdam pendant deux ans.

Ainsi, un tiers des parents d’élèves de la classe se sont opposés à l’étude de son journal au motif qu’il présente « un seul point de vue ».

Selon Tim Mönch, l’enseignant a défendu la demande des parents d’élèves. D’autres parents se seraient indignés de ces demandes.

Le journaliste n’a pas révélé le nom de l’établissement mais précise qu’il ne s’agirait pas d’un cas isolé dans la région, où de nombreux parents refuseraient que soient enseignés à leurs enfants les crimes de l’Allemagne nazie.

C’est dans cette même région que, le 9 octobre dernier, jour de Yom Kippour, un Allemand a attaqué une synagogue dans la ville de Halle, tuant 2 personnes. En Saxe, le parti d’extrême-droite AfD a obtenu 27,5 % des voix lors des élections régionales de septembre dernier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...