AMIA : Prix journalistique pour une enquête sur 40 000 enregistrements
Rechercher

AMIA : Prix journalistique pour une enquête sur 40 000 enregistrements

La Nacion a remporté un prix pour une enquête sur les fichiers audio utilisés par Alberto Nisman dans son travail sur l’attaque contre le centre juif

Le centre communautaire juif AMIA de Buenos Aires après l'attentat, au mois de juillet 1994 (Crédit : Cambalachero/Wikimedia commons)
Le centre communautaire juif AMIA de Buenos Aires après l'attentat, au mois de juillet 1994 (Crédit : Cambalachero/Wikimedia commons)

Le quotidien argentin La Nacion a remporté le Prix du Journalisme en ligne de l’Association des Informations en ligne pour l’excellence de son travail audio digital pour les salles de rédactions de moyenne et grande taille.

Ses « Interceptions téléphoniques du procureur Nisman triées en playlists » ont été développés sur son site internet de données journalistiques La Nacion Data et ont aussi été repris par The Guardian, la radio publique KPCC en Californie du sud et le Texas Tribune.

La Nacion Data Argentina a analysé 40 354 enregistrements audio qui comprenaient des informations du procureur Alberto Nisman basées sur des accusations que le gouvernement de l’ancienne présidente Cristina de Kirchner a coopéré avec l’Iran pour couvrir le rôle de la République islamique dans l’attaque à la bombe d’un centre juif qui avait tué 85 personnes le 18 juillet 1994.

Le projet comprenait un travail participatif de deux ans pour écouter 40 354 interceptions téléphoniques des 986 heures d’audio utilisées par Nisman comme les preuves principales dans son enquête, la création d’une base de données avec les 200 audios les plus importants et pertinents, et la publication de ces enregistrements dans une outil de visualisation interactive.

Alberto Nisman pendant une conférence de presse à Buenos Aires, le 20 mai 2009. (Crédit : Juan Mabromata/AFP)

L’analyse conduite par 120 volontaires a permis de mettre en lumière plusieurs informations qui n’avaient pas été découvertes jusqu’à présent.

Nisman a été retrouvé mort le 18 janvier 2015, quelques heures avant de présenter ses conclusions concernant un accord entre l’Argentine et l’Iran sur l’attaque à la bombe de l’AMIA. Ses accusations impliquaient le gouvernement Kirchner qui aurait participé à la dissimulation du rôle de l’Iran dans l’attentat.

Le prix OJA a été annoncé lors de la Conférence de l’Association des Informations en ligne à Austin au Texas. Lancés en 2000, les OJA sont des prix de journalisme qui rendent hommage au travail de journalisme digital dans le monde.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...