Rechercher

« And Just Like That » met en colère ses fans avec une réplique sur la Shoah

Dans un épisode de la suite de "Sex and the City", diffusé le jour de la Journée internationale de commémoration de la Shoah, un personnage déclare que "la Shoah est un canular"

Kristin Davis reprend le rôle de Charlotte dans "Et juste comme ça..." (Craig Blankenhorn /HBO Max via JTA)
Kristin Davis reprend le rôle de Charlotte dans "Et juste comme ça..." (Craig Blankenhorn /HBO Max via JTA)

JTA – Les fans de « Sex and the City » n’ont pas été enchantés par un épisode de « And just like that… », diffusée depuis la fin de l’année dernière sur HBO Max.

Les critiques les plus courantes portent sur l’absence de Kim Cattrall, membre de la distribution originale, et sur les discussions superficielles sur les mœurs modernes en matière de justice sociale.

De nombreux fans ont ajouté une autre plainte à leur liste jeudi – une blague bizarre et discutable sur le thème de la Shoah.

Des spoilers à venir, pour ceux qui n’ont pas encore regardé l’épisode : Anthony (Mario Cantone), qui s’est récemment séparé de son mari, annonce à Charlotte (Kristin Davis) qu’il amène un compagnon, Justin (Matthew Wilkas), à son dîner familial de Shabbat.

Anthony est très enthousiaste à l’idée d’inviter Justin, notamment parce qu’il est « sexy, intelligent, toujours en train de lire – il a lu tout ce qui a jamais été publié ».

Mais lorsqu’ils arrivent au dîner chez Charlotte, celle-ci mentionne une hallah. Justin demande si c’est un « dîner juif » et lâche : « Tu sais que la Shoah est un canular, hein ? ».

Anthony réagit immédiatement en criant « Sors d’ici ! ».

Cette construction particulière de l’intrigue – l’un des personnages ayant une perspective romantique prometteuse, pour être déçu par la révélation choquante que l’homme a quelque chose qui ne va pas du tout – était un élément de base de la série originale « Sex and the City ».

Pourtant, de nombreux téléspectateurs ont trouvé le nouvel épisode grossier, notamment en raison de son timing : Le 27 janvier, Journée internationale de commémoration de la Shoah.

Dans le résumé en ligne de l’épisode publié par le New York Times, l’écrivain Ali Trachta a déclaré que ce moment, destiné à montrer que le déni de la Shoah devrait être un facteur de rupture dans une relation, était totalement irréaliste.

« Il est difficile d’imaginer qu’une théorie de conspiration marginale soit 1) acceptée et 2) évoquée par un membre d’une communauté marginalisée dans une maison juive au milieu de Manhattan en 2022 », a-t-elle écrit.

Charlotte, l’un des quatre membres du noyau dur de « Sex and the City », se convertit au judaïsme dans la série originale pour épouser l’avocat Harry Goldenblatt (Evan Handler).

Dans la nouvelle série, la famille pratique toujours le judaïsme. À un moment donné dans l’épisode de cette semaine, Charlotte réprimande son mari parce qu’il a oublié de sortir une hallah du four. On voit ensuite Harry lutter pour manger le pain de Shabbat brûlé.

Et dans le même épisode, Rock, l’enfant de Charlotte, qui a fait son coming-out plus tôt dans la saison en tant que non-binaire, se débat avec le concept d’une bat-mitzvah.

« C’est pour cela que vous avez une ‘they mitzvah’« , dit Charlotte dans une scène, en utilisant un pronom non genré.

Avec un épisode restant, les téléspectateurs pourraient voir cette bat-mitzvah la semaine prochaine.

Autre curiosité juive, l’épisode de la semaine dernière montrait le personnage de Seema (Sarita Choudhury) en train de lire le roman très juif de 2019 de Taffy Brodesser-Akner, « Fleischman is in Trouble ». Ce livre est en cours d’adaptation pour une série télévisée limitée sur FX.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...