Andrew Sullivan laisse penser que les Juifs sont génétiquement plus intelligents
Rechercher

Andrew Sullivan laisse penser que les Juifs sont génétiquement plus intelligents

“Je veux dire, regardez le prix Nobel. Je dis juste qu'il y a quelque chose là, je pense", dit l'auteur conservateur lorsqu'on l'interroge sur des propos antérieurs controversés

Andrew Sullivan s'exprime à l'Université George Washington à Washington, D.C., le 4 avril 2014. (T.J. Kirkpatrick/Getty Images via JTA)
Andrew Sullivan s'exprime à l'Université George Washington à Washington, D.C., le 4 avril 2014. (T.J. Kirkpatrick/Getty Images via JTA)

L’auteur conservateur Andrew Sullivan a déclaré dans une interview publiée lundi que lorsqu’il regarde le nombre de juifs qui ont remporté le prix Nobel, il pense « qu’il y a quelque chose là ».

L’interview pour le New York Times portait sur les opinions controversées de Sullivan sur la race et le QI, en particulier une édition de 1994 de la New Republic que Sullivan a éditée sous le titre “Race and IQ” [Race et QI].

Selon le New York Times, Sullivan, qui n’a pas écrit d’article pour « Race et QI », est toujours « frustré par les affirmations les plus extrêmes selon lesquelles la biologie n’a aucun lien avec nos vies ».

On a ensuite demandé à Sullivan, un catholique gay, de préciser son point de vue sur la question et s’il serait ouvert à des données montrant que les Noirs sont en moyenne plus intelligents que les autres groupes.

« Cela pourrait être le cas, bien que les preuves n’aillent dans ce sens dans la mesure où j’y prête attention. Mais je n’y prête pas beaucoup attention », a déclaré Sullivan, précisant ensuite être « ouvert d’esprit » sur la question.

« Regardez les Juifs. Je veux dire, regardez le prix Nobel. Je dis juste – il y a quelque chose là, je pense. Et je ne suis pas sûr de quoi il s’agit, mais je ne suis pas prêt à accepter que cela s’arrête là », a déclaré Sullivan.

Dans le passé, Sullivan a lancé l’idée que les Juifs américains étaient une « minorité modèle », au même titre que les Américains d’origine asiatique, en écrivant dans une rubrique du magazine New York 2017 : “Les Américains d’origine asiatique, à l’instar des Juifs, sont en effet un problème pour la brigade de la ‘justice sociale’. Je veux dire, comment diable ces deux groupes ethniques ont-ils pu si bien s’en sortir dans une société aussi profondément raciste ? Comment les Blancs bigots ont-ils permis à ces minorités de si bien s’en sortir – au point de gagner plus, en moyenne, que les Blancs ?”

L’éditorialiste juif du New York Times, Bret Stephens, s’est attiré des critiques à la fin de l’année dernière pour avoir écrit un article intitulé “The Secrets of Jewish Genius » [Les secrets du génie juif], dans lequel il citait l’article d’un chercheur qui faisait la promotion de l’eugénisme.

La référence à l’article a été supprimée deux jours plus tard, et une note de l’éditeur précisait : « M. Stephens n’approuvait pas l’étude ou les opinions de ses auteurs, mais c’était une erreur de la citer sans esprit critique. Cela a eu pour effet de donner l’impression à de nombreux lecteurs que M. Stephens soutenait que les Juifs sont génétiquement supérieurs. Cela n’était pas son intention ».

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...